Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Situation des Docteurs non-recrutés, voici la position de la FESCI
 

Côte d'Ivoire : Situation des Docteurs non-recrutés, voici la position de la FESCI

 
 
 
 4070 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 novembre 2021 - 11:24

La marche « non autorisée », du Collectif des Docteurs Non-Recrutés de Côte d’Ivoire (CDNR-CI) a été réprimée le mercredi 03 novembre 2021 par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes dans la commune du Plateau.


Des sources concordantes révèlent, près d’une trentaine de doctorants interpellés lors de la manifestation avortée. Face à leur situation, le Bureau Exécutif National de la Fédération Estudiantine  et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) donne sa position. 


Le syndicat estudiantin rappelle qu’aux termes du dernier processus de recrutement des enseignants du supérieur, il a été fait cas de 3000 Docteurs non recrutés.


« Une situation qui soulève quelques interrogations pour l’étudiant confronté au manque criard d’enseignants soulevé par les autorités pour justifier les problèmes liés au ratio étudiants enseignants dans nos Universités Publiques. Comment se fait-il donc que 3000 Docteurs ne soient pas recrutés dans un tel contexte ? », interroge son secrétaire général, Allah saint Clair dit Makélélé


 

« De plus, depuis quelques années un nombre élevé de bacheliers demandeurs d’une orientation à l’Université publique sont injustement orientés au privé (77% Session 2021) avec comme entre autre argument le manque d’enseignants. Enfin, comment comprendre que dans un contexte où le bon sens aurait souhaité la création ou l’accroissement des offres de formation dans les Universités existantes notamment celles de Man et San Pedro pour trouver une solution intelligente à ces problèmes, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) choisisse plutôt de ne pas orienter d’étudiants dans les UFR de SHS (Sciences de l’Homme et de la Société) et DROIT de l’Université de Daloa ? Toutes ces incongruités ont certainement motivé la marche de protestation des Docteurs non recrutés qui a été violemment réprimée. »


La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire condamne vigoureusement cette répression digne d’un autre âge, témoigne son soutien total au Collectif des Docteurs non recrutés de Côte d’Ivoire et appelle à la libération sans condition des Docteurs arrêtés.

 

Elle en appelle ensuite à l’intervention du Gouvernement ivoirien avec à sa tête le Premier Ministre et le Président de la République afin qu’une solution intelligente tenant compte des intérêts de tous (étudiants et Docteurs non recrutés) soit trouvée afin, dit-elle d’éviter l’engrenage.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Situation des Docteurs non-recrutés, voici la position de la FESCI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
En Côte d'Ivoire tout le monde est docteur lol Doctorat niveau 0 bien souvent.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Est-ce-que toi meme "tu connais papier ". Il faudrait surtout doigter des apprentis qui dirigent ton pays avec un chef au PhD douteux, qui passe son temps a faire du bricolage depuis 11 ans.
 
 il y a 6 mois
SRIKABLA
Je suis en phase avec le Baron de la FESCI.. Ce regime actuel prend le peuple Ivoirien pour des "cons-biologiques". C'est bien beau de verser du goudron-plastique partout, mais "on ne mange pas goudron...", Sur un million d'emplois promis par Allassane Dramane Ouattara en 2010 pendant sa campagne, je me demande s'il a pu créer 10% depuis 11 ans.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Dans quel pays au monde, il n'y a pas de sélection pour devenir policier, institutes, magistrat, avocat... ? Ces "3000" doctorants ont composé pour le recrutement et ils ont été les derniers cette année. Rien ne dit que demain, il ne seront pas les heureux élus. Halte à la démagogie.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Il faut en plus faire des études dont le pays a besoin. Le temps d'houphouet où on prenait tout le monde est révolu. Et maintenant c'est sélectif. Donc voilà...
 
 il y a 6 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter