Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Plus de 4 ans après la mort après inhalation d'un produit toxique dans une entreprise, un père réclame justice en vain, dénonce, le blocage de la procédure
 

Côte d'Ivoire : Plus de 4 ans après la mort après inhalation d'un produit toxique dans une entreprise, un père réclame justice en vain, dénonce, le blocage de la procédure

 
 
 
 11473 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 novembre 2021 - 19:10

N'Guetta Alain Guillaume ce mercredi à Abidjan (ph KOACI)




N'Guetta Alain Guillaume, âgé de 44 ans, était embauché dans une entreprise de la place, où il exerçait en tant que conducteur de machine RTG (engin en hauteur).


Le 23 septembre 2017, l'entreprise dont nous tairons le nom a procédé à une séance de dératisation et de désinsectisation dans ses locaux en demandant les services d'une autre société avec qui elle est en contrat depuis 2007.


N'Guetta Alain Guillaume et certains de ses collègues qui travaillaient ce jour, ont regagné leur salle de repos comme d'habitude, alors qu'ils avaient été exposés, lui et ses collègues au produit PYRICAL 480 EC (CHLORPYRIPHOS-ETHYL) utilisé lors de la séance de dératisation.


Pris de malaise peu de temps après, il est aussitôt rentré chez lui. Conduit à l'hôpital, il est décédé le même jour aux environs de 19 heures.


N'Guetta Alain Guillaume n'a pas été le seul à avoir des malaises suite à l'exposition au produit. Nombre de ses collègues, restés sur place ont été traités plus tard par les médecins de l'entreprise. D'autres seront évacués en dehors de l'entreprise pour être pris en charge.


 

Après la survenance de ce drame, le père N'Guetta est rentré en contact avec l'entreprise qui employait son fils pour en savoir davantage sur les circonstances de sa mort et surtout voir dans quelle mesure demander réparation à l'amiable.


Aujourd'hui au cours d'une rencontre avec la presse, le père a affirmé que l'entreprise qui employait son fils au port d'Abidjan est resté sourde à ses démarches.


« Notre avocat a pourtant fait une proposition de dédommagement, restée sans suites jusqu'à ce jour », a-t-il mentionné.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon lui, face à cette situation, il a saisi le procureur de la République Adou Richard qui a enjoint le Directeur de la Police Criminelle par soit-transmis numéro 5089/D/PR-AP/TPI du 27 septembre 2017 de diligenter une enquête pour faire la lumière sur les circonstances troubles de la mort de son fils.


« Après les enquêtes et les diverses auditions, la police criminelle a transmis les résultats au Procureur de la République en juin 2018. Les rapports du médecin légiste et du laboratoire national de santé publique ont tous les deux mis en cause le PYRICAL 480 EC (CHLORPYRIPHOS-ETHYL) utilisé pour la dératisation dans les locaux de l'entreprise », a expliqué, N'Guetta père.

Il a affirmé que, malgré les conclusions de l'enquête livrées depuis 2018, la procédure n'a pas bougé d'un iota et ses courriers au ministre de la Justice et de relance au procureur de la République sont restés également sans suites.


 

« Cette année, pendant que nous contactions certains de vos confrères à l'effet de faire connaître à l'opinion la situation que nous vivons, nous avons été contactés par le Directeur des ressources humaines de l'entreprise. Mandaté par son entreprise, nous avons convenu d'une rencontre entre sa délégation et celle de ma famille. Cette rencontre a eu lieu le 5 juin 2021 à mon domicile sis à Yopougon. En marge du ''Yako'' que Bolloré est venu dire à la famille, il a proposé de mettre en place une délégation de la famille pour engager des négociations, après cette prise de contact. Ce qui fut fait séance tenante », a mentionné, M. N'Guetta, qui soutient au passage que depuis lors, il n'y a pas de suites de l'entreprise.


Il a confié à la presse qu'au cours d'une de ses dernières relances téléphoniques au DRH, il lui a laissé entendre que l'entreprise souhaitait que la procédure judiciaire suive son cours alors qu'elle serait bloquée depuis 2018, après l'enquête de la police criminelle et la transmission des conclusions au Parquet.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-France : BNP qui se retire de la Bicici en la faveur d'entreprises d'Etat, vers une fuite des clients ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Mali : Faure Gnassingbé de mèche avec la junte militaire ?
 
1232
Oui
37%  
 
1938
Non
59%  
 
129
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Plus de 4 ans après la mort après inhalation d'un produit toxique dans une entreprise, un père réclame justice en vain, dénonce, le blocage de la procédure
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
Honte...terrible...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Bollore.......
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter