Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Prikro, appréhendé par la BAC pour vol, un orpailleur clandestin révèle avoir assassiné puis extrait le sang de sa victime pour un rituel
 

Côte d'Ivoire : Prikro, appréhendé par la BAC pour vol, un orpailleur clandestin révèle avoir assassiné puis extrait le sang de sa victime pour un rituel

 
 
 
 7774 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 novembre 2021 - 17:56

D. Bêbê l'auteur du vol et de l'assassinat (ph KOACI) 



La Brigade Anti-Criminalité (BAC) de Bouaké avec à sa tête le commissaire Konaté, ne cesse de démontrer sa perspicacité. Une affaire de meurtre élucider.


Pourtant, les fins limiers de la BAC de Bouaké, basés au sein de la préfecture de police de la capitale du centre qui travaillent d'arrache-pied, devraient être davantage remerciés pour l'effort fourni, eu égard à tous les résultats satisfaisants dont ils font preuve apprend-on, ont été une fois de plus sollicités pour une histoire de vol d'un appareil détecteur de métaux de marque GPS 7.000. Selon les informations reçues, K. Mamadou propriétaire d'un détecteur de métaux de marque GPS 7.000 d’une valeur de 5 millions 500 milles fcfa acheté au mois d'août 2021, l'a confié à S. Kassoum, jeune orpailleur résidant à Bouaké à l'effet de l'utiliser pour son compte sur des sites d’extraction artisanal d’or.


Par la suite, le cap a été mis par les deux hommes à Prikro, localité située dans la région du Iffou plus précisément sur le site du village Gbangbo-N’Dakro. Arrivés sur le lieu, K. Mamadou laisse dans le cadre de l'activité, l'appareil à S. Kassoum et confie ce dernier au responsable du site nommé S. Ousséni. Le Dimanche 05 septembre 2021, S. Kassoum contacte par le biais d'un portable K. Mamadou lui expliquant qu'il souhaiterait explorer ailleurs vu la rareté de l’or sur le site de Gbangbo-N’Dakro. Ce que K. Mamadou a refusé.


 

Le lendemain, K. Mamadou est contacté par S. Ousséni lui disant qu’un autre orpailleur sous sa coupole nommé D. Bêbê et son employé S. Kassoum, ont quitté le village dans la nuit du dimanche au lundi 06 septembre 2021, munis du détecteur de métaux pour une destination qu’il ignore. Plusieurs tentatives en vue d'entrer en contact avec D. Bêbê et S. Kassoum sont restées sans réponses. Contactée pour résoudre cette équation, la BAC avec sa méthode dont elle seule a le secret, a réussi à mettre le grappin sur D. Bêbê, l'un des deux fugitifs. Appréhendé à Bondoukou, D. Bêbê transféré dans les locaux de la BAC à Bouaké, a reconnu avoir tué S. Kassoum et emporté son détecteur de métaux. 


La victime

Cliquez pour agrandir l'image  
 



« Je me suis rapproché de S. Kassoum pour que nous travaillions ensemble avec son détecteur de métaux. J'ai profité de cette proximité pour l’éloigner du village dans la nuit du dimanche 05 septembre 2021 pour lui porter des violents coups sur sa tête jusqu'à ce qu'il meure. J'ai ensuite récupéré le détecteur de métaux de marque GPS 7.000 et son téléphone portable...» a avoué D. Bêbê qui indique avoir agit avec la collaboration d'un autre orpailleur nommé B. Alassane dit Lasso décédé il y a un moment, qui aurait mis « un récipient sous sa tête pour recueillir le sang giclant de ses blessures pour accomplir un rituel...»


 

En attendant une suite, D. Bêbê a été transféré ce jeudi 25 novembre 2021 au parquet de M'Bahiakro pour répondre de ses actes.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Prikro, appréhendé par la BAC pour vol, un orpailleur clandestin révèle avoir assassiné puis extrait le sang de sa victime pour un rituel
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Anticonformiste@
Condamnation à mort
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter