Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali: Présidentielle, la CEDEAO «intransigeante» exige des élections sous peine de sanctions supplémentaires
 

Mali: Présidentielle, la CEDEAO «intransigeante» exige des élections sous peine de sanctions supplémentaires

 
 
 
 2455 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 décembre 2021 - 09:12

Assimi Goita



Réunis en sommet dimanche, les dirigeants ouest africains ont exigé aux autorités maliennes la tenue d'élections générales censées ramener des civils au pouvoir, d'ici février 2022.


La lettre du colonel Assimi Goita pour la tenue d'élections générales n'aura pas eu d'écho favorable. Les chefs de la CEDEAO ont à nouveau brandi dimanche des menaces de sanctions supplémentaires en cas de prolongation de la transition.


"Les chefs d'Etat, après de longs échanges, ont décidé de maintenir la date du 27 février 2022 pour l'organisation des élections au Mali. Ils ont décidé de l'entrée en vigueur de sanctions additionnelles en janvier 2022 si les autorités n'honorent pas leur engagement initial de tenir à cette date des élections censées ramener les civils au pouvoir, a dit devant la presse le président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou.


 

Toutefois, Jean-Claude Kassi Brou ne fait aucune mention des nouvelles mesures de rétorsion que la Cédéao pourrait prendre.


Avant ce sommet, le président de transition malien, le colonel Assimi Goït avait promis dans une lettre de fournir

avant fin janvier un calendrier électoral en vue d'un retour des civils au pouvoi


Pour justifier ce report électoral dont on ignore la durée, le gouvernement malien invoque l'insécurité persistante.


 

Pour rappel, La Cédéao a gelé les avoirs financiers et interdit de voyage au sein de l'espace ouest-africain tous ceux qu'elle jugeait coupables de retarder les élections : environ 150 personnalités, dont le Premier ministre et presque tous les membres du gouvernement, ainsi que leurs familles.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Mali: Présidentielle, la CEDEAO «intransigeante» exige des élections sous peine de sanctions supplémentaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter