COMMUNIQUÉ
17 Janvier 2022
CICG
Côte d'Ivoire
 
 2115 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 
 
 
CICG
Côte d'Ivoire Société
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre la pollution plastique : De nos poubelles sortent des salles de classe écologiques


En Côte d’Ivoire, des centaines de salles de classe ont été construites avec des déchets plastiques recyclés. Grâce à cette technologie innovante, des milliers d’enfants ont la chance d’apprendre dans de bonnes conditions. Et l’environnement asphyxié par la pollution plastique respire mieux et peut reprendre des couleurs.


Sorties des poubelles, elles sont sans complexe et plutôt tendances. Ecologiques et confortables, les salles de classe en plastique recyclé jouent les coquettes dans les écoles où elles sont construites. Enseignants et élèves sont séduits par ces classes aérées, imperméables à l’eau et résistantes aux vents violents. La Côte d’Ivoire, grâce à une initiative de l’Unicef, fait le pari de vider les décharges de leurs déchets plastiques pour construire des salles de classe.


A Toumodi-Sakassou, village situé à 300 km au Nord d'Abidjan, trois salles de classe ont été ouvertes pour la rentrée 2019-2020. Chacune a une capacité moyenne de 50 élèves. Ces classes confortables et lumineuses ont donné le sourire aux apprenants.


Les enfants peuvent désormais apprendre dans les meilleures conditions. Ils peuvent maintenant étudier sans se soucier du temps qu'il fait. L’école est alimentée par des panneaux solaires.


En plus des salles de classe, des latrines ont aussi été construites à partir de briques de plastique recyclé. Offrant ainsi aux enfants de la localité un environnement propice aux études.


A Abidjan, dans la commune de Port-Bouët, l’école publique de Gonzagueville a été une des premières à bénéficier de ces classes écologiques. Les trois salles de classe accueillent les tout-petits pour les petite, moyenne et grande sections de la maternelle. Dans ce quartier populaire, ces classes ont permis d’accroître les capacités d’accueil de cette école publique qui était à l’étroit.


A Touba, au Nord-ouest du Pays, l’Unicef a remis, le 28 octobre 2019, un bâtiment de trois salles et un bureau en plastique recyclé à l'école primaire publique Municipalité 1. Ces salles ont décongestionné cette école qui comptait plus de 600 écoliers.


Dans les différentes localités, ces écoles ont permis d'avoir des effectifs raisonnables et d’améliorer les conditions de travail des enseignants. Elles constituent également un bel exemple pour initier et sensibiliser les enfants à la préservation de l’environnement.


Depuis le démarrage du projet, ce sont au total 210 salles de classe qui ont déjà été livrées par l’Unicef. L'objectif est de construire 500 salles de classe pour plus de 25.000 enfants.


Des artistes et des activistes ont été impliqués pour expliquer aux enfants les défis et les dangers qui menacent la planète.


« Travailler sur ce projet entouré de jeunes passionnés est un réel plaisir. Mon organisation appuie l’Unicef pour transformer toutes les écoles construites en briques de plastique recyclé en des écoles vertes, grâce à l’installation de panneaux solaires, de stations de lavage des mains et de toilettes pour un environnement sain », souligne Andy Costa, le célèbre activiste écologiste.


Cette technologie a été inventée par un couple colombien qui a créé son entreprise sociale, "Conceptos Plasticos", en 2014.


Une salle de classe en plastique recyclé coûte environ 30% moins cher et dure cinquante (50) années de plus que les constructions classiques.


Il faut environ 8 tonnes de déchets plastiques pour construire une salle de classe.


C’est dire l’impact que cette technologie peut avoir dans la lutte contre la pollution plastique qui reste un défi majeur pour la planète.


Selon l’Unicef, le district d’Abidjan produit, chaque jour, près de 288 tonnes de déchets plastiques et seulement 5% de ces déchets plastiques sont recyclés.


Dans le cadre de ce projet, l’Unicef, en partenariat avec l’entreprise sociale colombienne Conceptos Plásticos, a posé le 29 juillet 2019 la première pierre d’une usine pour transformer les déchets plastiques collectés en Côte d’Ivoire en briques. L’usine recyclera 9 600 tonnes de déchets plastiques par an.


Les déchets plastiques détruisent les paysages et envahissent les océans. 300 millions de tonnes de déchets plastiques sont générées chaque année dans le monde. 10% de la production des emballages à usage unique dérivent dans les eaux. Il faut savoir qu'une fois jeté dans la nature, le plastique met entre cent (100) et quatre-cents (400) ans pour se désagréger.

 
 
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter