Afrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Afrique :  Guerre Russie-Ukraine, comprendre la « neutralité » du continent et possibles impacts
 

Afrique : Guerre Russie-Ukraine, comprendre la « neutralité » du continent et possibles impacts

 
 
 
 2972 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 mars 2022 - 13:51


Une partie de prière pour l’Ukraine ‘ph)


La guerre qui a débuté en Ukraine, un pays de l’Europe de l’Est, suite à son invasion par la Russie est entrée dans sa deuxième semaine en dépit des appels aux deux parties à mettre un terme aux hostilités. La guerre en Ukraine se passe sous un regard lointain des pays africains, lesquels ont adopté une neutralité à leur manière mais qui pourront à terme ressentir les conséquences de cette crise sur leurs économies.


L'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février dernier jette une ombre sur l'Afrique. Malgré la distance géographique, il existe des liens importants entre l'Ukraine et l'Afrique, notamment les milliers d’étudiants africains qui vivent et étudient là. Suite aux cris de détresses que ces étudiants ont lancé, des pays africains ont volé au secours de leurs citoyens pour les évacuer vers des abris et les ramener ensuite au bercail.


Sultan Kakuba, un politologue à l'université de Kyambogo en Ouganda, qui est cité par l'agence de presse Anadolu, a déclaré que plusieurs pays africains ont affiché leur neutralité dans la guerre de la Russie contre l'Ukraine pour éviter de prendre parti par crainte de contrarier leurs alliés.


Stratégie de neutralité et vote de l’Afrique à l’ONU


La réponse de l'Afrique à la crise ukrainienne est loin d'être unie. Les divergences émergentes ont été clairement exposées lors de la session historique de l'Assemblée générale des Nations Unies au début de ce mois de mars.


 

Pour le vote à l'Assemblée générale des Nations Unies le 02 mars, 26 pays africains n'ont pas soutenu la résolution anti-russe sous une forme ou une autre. L'Érythrée a voté contre la résolution, 17 pays africains se sont abstenus et 8 autres étaient absents au vote. La stratégie de l’Afrique au travers de ce vote révèle l'influence croissante de la Russie sur le continent.


Pour plusieurs pays africains, la forte dépendance à l'égard des importations de blé en provenance de Russie ou d'Ukraine pose une autre préoccupation immédiate. Somme toute, la neutralité de l'Afrique dans la guerre russo-ukrainienne n'empêchera pas le continent de subir les retombées économiques du conflit.


Impacts de la guerre d’Ukraine


La hausse des coûts du carburant et des transports pour les entreprises et les consommateurs africains fera grimper l'inflation et affecter les économies africaines. A court terme, l'invasion de l'Ukraine pourrait poser des difficultés aux ménages africains, au secteur agricole et à la sécurité alimentaire. La hausse du prix du pétrole sur les marchés mondiaux, induite par la crise en Europe, aura des impacts directs sur le coût des transports.


A cet effet, la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Kristalina Georgieva, a averti que la guerre en Ukraine menace d'annuler les progrès de l'Afrique pour se remettre des dégâts de la pandémie de Covid-19 et présente de nouveaux défis pour le continent.


Selon Kristalina Georgieva, l'Afrique est particulièrement vulnérable à l'impact de la guerre en Ukraine à travers quatre canaux principaux que sont la hausse des prix des denrées alimentaires, la hausse des prix du carburant, la baisse des revenus du tourisme et un accès potentiellement plus difficile aux marchés internationaux des capitaux.


Elle a toutefois exprimé la volonté du FMI d'aider les pays africains à réduire le coût de tout ajustement politique nécessaire par le biais de conseils politiques, de développement des capacités et de prêts.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Des divergences sur l'Afrique


Au-delà de la crise ukrainienne, la solidarité panafricaine semble être mise à rude épreuve eu égard à certains problèmes sur le contient.


Des organisations comme l'Union africaine (UA), la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) en passant par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont des points de vue contradictoires entre chefs d'État sur la manière de gérer la série de coups d'État au Sahel et la montée de l'insurrection à travers le continent.


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Afrique : Guerre Russie-Ukraine, comprendre la « neutralité » du continent et possibles impacts
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Hum oui...on veut prêt pour cultiver Tomate, aubergine.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter