Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Accusé de pactiser avec le PDCI, le député RHDP Assahoré recadre Rébecca Yao
 

Côte d'Ivoire : Accusé de pactiser avec le PDCI, le député RHDP Assahoré recadre Rébecca Yao

 
 
 
 6550 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 mai 2022 - 15:30

L'honorable Assahoré Konan Jacques constant les dégâts sur l'engin à Diabo (ph KOACI) 



L'histoire de la machine de la société SEKAD destinée au bitumage de la voirie de Diabo, incendiée dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mai 2022 comme annoncé en exclusivité par KOACI dans un précédent article, continue d'animer les débats dans la sphère des cadres RHDP de la localité Gblo. Alors que les condamnations fusent tout azimut pour dénoncer cet acte qui vise à freiner l'élan de développement emprunté par Diabo, un cadre de la famille des Houphouëtistes en la personne de dame Rébecca Yao, non sans avoir déploré ces actes de vandalisme d'un autre genre, a pointé un doigt accusateur sur un cadre, notamment l'honorable Assahoré Konan Jacques, qui plus est de sa famille politique et plus encore de la même localité, d'être de connivence avec les cadres du PDCI du département de Botro.


Dans une sortie sur sa page Facebook, madame Rébecca Yao qui dit « certifier ses propos », a indiqué que « Les Premières personnes Anti Développement, ce sont ces cadres qui passent leurs journées à salir le nom et le travail du Président Alassane Ouattara dans notre localité. Ils endoctrinent les populations. Et aujourd'hui pour se donner bonne conscience, ils viennent crier au scandale (...) Le faible niveau d’implantation du RHDP dans nos zones, est dû au fait que ceux qui sont aux commandes (Assahoré Konan Jacques Ndlr) sont juste au Restaurant » Selon elle, « Ces Cadres du PDCI local ont même trouvé au candidat RHDP, une suppléante PDCI (responsable femmes PDCI) pour qu’ensemble, ils gagnent les législatives en mars 2021 (...) Je constate aujourd'hui avec amertume que le poste RHDP aux législatives est bien PDCI puisque le titulaire, à cause de sa fonction administrative, ne peut pas siéger, et que la suppléante est toujours restée PDCI. Tout est fait pour que Diabo et de département de Botro demeurent des bastions du PDCI...»


 

Profitant d'un bref séjour dans le département de Botro dans le cadre d'une mission portant évaluation de la restructuration du parti du président Alassane Ouattara, le député Assahoré Konan Jacques par ailleurs directeur général du trésor et de la comptabilité publique qui avait condamné cet acte, s'est enquis de l'état de la machine incendiée à Diabo ce mercredi 11 mai 2022. Il a saisi l'opportunité pour dire sa part de vérité suite à la sortie de dame Rébecca Yao sur les réseaux sociaux. « Je profite de cette occasion pour interpeller les responsables politiques (Rébecca Yao Ndlr) de notre zone et leur demander de sortir des débats théoriques sur les réseaux sociaux, pour être plus présents sur le terrain. Les résultats catastrophiques des élections municipales passées avec seulement 360 voix pour notre candidate (Rébecca Yao), doivent nous faire prendre conscience de notre poids réel sur le terrain et du chemin qui nous reste à parcourir pour une meilleure implantation du Parti.


Dans une zone traditionnellement acquise à l'opposition, nos militants, il faut aller les chercher. C'est le cas particulier du département de Botro et du V Baoulé en général. Ce n'est pas en proclamant qu'on est le premier militant RDR qu'on attirera d'autres militants parce que dans notre configuration, les autres militants sont ceux des autres partis de l'opposition qu'il faudra démarcher pour les amener à épouser les idéaux de notre parti. Je ne crois pas non plus que la meilleure stratégie soit de dire qu'on est les premiers arrivés et que les autres sont des intrus ou des parias à qui il ne faut pas adresser la parole. Pour les premières, chacun devra imposer son équation personnelle. Pour les secondes, ce qu'il faudra apporter au parti, ce sont des postes d'élus RHDP et non des revendications ou de vaines récriminations. La meilleure stratégie à professer, c'est celle qui réussit et non celle qui a échoué » a réagi le député de Diabo-Languibonou, à qui le président Alassane Ouattara confié la mission de Secrétaire National du RHDP, chargé des points focaux dans les ministères.


Balayant d'un revers de main les accusations portées à l'encontre de l'élu RHDP de Diabo-Languibonou, un jeune cadre de la localité, soutien mordicus les efforts mis en place par le député Assahoré pour l'implantation du RHDP dans ce qui est appelé l'antre du PDCI. « Député RHDP de Diabo-Languibonou, Directeur Général du Trésor, Jacques Assahoré est le seul élu du parti au pouvoir dans la sous-préfecture de Bouaké. Homme de terrain et de mission, il a su convaincre, de par sa proximité et ses actions, ses parents qui étaient majoritairement acquis à la cause du PDCI, parti politique qui domine la région du Gbêkê depuis le premier président, feu Félix Houphouët-Boigny. Le canton Gblo ne voulait plus entendre parler du RHDP après la crise entre le président Ouattara et son aîné, Henri Konan Bédié. Une situation d’autant plus inconfortable qu’elle affectait tout le canton.


En effet, ceux qui se réclamaient du RHDP, minoritaires à l’époque, ne pouvaient pas mener d’activités politiques. Face à ce malaise et le risque que cette situation faisait courir au canton, le Directeur Général du Trésor, fils de la région, a décidé de prendre ses responsabilités. Il va parcourir les villages du canton en vue de rassembler les cadres autour du projet du chef de l’Etat pour la Côte d’Ivoire en général et pour Diabo-Languibonou en particulier. De nombreux jeunes cadres, au regard des grands travaux engagés par le président de la République dans plusieurs localités, vont accepter de monter une équipe autour de monsieur Assahoré. C’est ainsi que naît "Force Gblo", un mouvement de cadres avec le slogan "Le groupe est toujours plus fort que le plus fort du groupe".


Ayant réussi à convaincre ses parents, Jacque Assahoré gagne naturellement les dernières législatives devant le candidat du PDCI. Une première dans l’histoire du canton qui, naturellement, dérange. Pour semer la discorde et casser l’élan du RHDP dans le canton, des actes de sabotage sont régulièrement posés. C’est ce qui peut expliquer l’incendie d’une machine commise pour le bitumage d’une route, dans la nuit samedi 7 au dimanche 8 mai 2022. On ne lance des pierres qu’à un arbre qui porte des fruits. Nous continuons de travailler sur le terrain. L’objectif, c’est de continuer à attirer dans notre parti le RHDP, des jeunes cadres compétents avec lesquels, nous allons bâtir la région. Rien ne pourra nous arrêter dans cet élan.» a fait savoir le jeune cadre.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
28%  
 
3276
Non
69%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Accusé de pactiser avec le PDCI, le député RHDP Assahoré recadre Rébecca Yao
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
C'est prendre un risque en demandant à son représentant (RHDP) d’être radical dans un bastion acquis à l'opposition. C'est la personne d'Assahoré qui a été élu et non le RHDP de Mme Rebecca Yao. C'est une région qui s'est farouchement opposé au 3eme mandat de Dramane souvenons-nous. Je crois Raymond Goudou en sait quelque chose. N’importe quoi!
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
c'est une région qu'on a armé et équipé de scies pour couper des arbres et on veut nous faire croire que les gens se sont farouchement opposé ils ont été farouchement terrorisé ouais lol et cet acte de sabotage en est encore la preuve plaisantin!!!révisionniste lol
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Vraiment les ivoiriens sont à côté des vrais problèmes des populations. S'il vous plaît construisez des usines pour aider les gens en lieu et place des querelles inutiles. La population veut utiliser l'énergie solaire pour produire ce dont elle a besoin. La population veut de l'eau pour l'agriculture et pas de meetings politiques. Aidez les jeunes dans les champs et non les pousser aux affrontements. Allô on a besoin d'autre chose , le désert avance se nourrir devient problématique...
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter