Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Katinan en tournée dans le Hambol : « Si on continue de mettre dans notre ventre l´injustice ce qui va ressortir va sentir mauvais »
 

Côte d'Ivoire : Katinan en tournée dans le Hambol : « Si on continue de mettre dans notre ventre l´injustice ce qui va ressortir va sentir mauvais »

 
 
 
 5196 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 23 août 2022 - 09:55

Katinan dans le Hambol (DR) 


Justin Katinan Koné 2ᵉ vice-président du Conseil Stratégique et politique (CSP) et Porte-Parole du PPA-CI effectue depuis dimanche 21 août 2022 une tournée dans la région du Hambol qui s’achèvera le 31 août prochain.


La tournée a pour objectif de rencontrer les militants PPA-CI de la région, mais aussi de livrer aux populations le message de paix et de réconciliation du Président Laurent Gbagbo, Président du Parti des peuples Africains Côte d’Ivoire (PPA-CI). 


C’est par le département de Dabakala que le Porte-Parole du parti a commencé la tournée. Ainsi, dimanche 21 août, le Ministre Justin Katinan Koné a animé un grand meeting à Dabakala après deux escales, d’abord à Bonieredougou et ensuite à Kadiéhoulé-Sourdian.


Ci-dessous de larges extraits du discours de Katinan Koné à ses parents du Hambol...



 

« Si tu aimes ton pays, tu n´as pas besoin d'être ministre ou président avant d'y investir. On te connaît parce que tu le faisais avant. Si vous allez voir les maisons qu'ils ont construites à Assinie, allez-y les comparer avec celles qu'ils ont au village. Si vous construisez à Assinie, comment votre village peut devenir joli. Un matin, on se lève, on dit : on est en retard. Non, personne ne nous met en retard (...) ».


« Je suis venu vous transmettre le message du président Laurent Gbagbo. C'est un message de paix et de réconciliation. Il a prêté serment le 26 octobre 2000 et le 8 janvier 2001, il a commencé à avoir des problèmes. Le 19 septembre 2002, la rébellion a commencé. Il s'est battu pendant 8 ans pour que la paix revienne dans son pays. Il a passé tout son temps à chercher la paix. Il a même nommé les chefs rebelles dans son gouvernement. On a fait les élections, et il y a eu un litige autour des résultats. Nous avons dit que nous avons gagné. Les autres disent qu'ils ont gagné. Cela arrive dans les pays du monde. Actuellement au Kenya, c'est ce qu'il passe. On pouvait recompter pour désigner le vainqueur. Et c'est ce que le Président Gbagbo a demandé et ils ont refusé. Ils ont fait la guerre (...). »


« Quand Gbagbo est venu, il a dit que l'un de nos problèmes, c'est la dette et qu'il faut qu'on quitte dans ça. Il s'est battu pour rembourser cette dette. Au moment où il quittait le pouvoir, c'était autour de 2000 milliards. Aujourd'hui, nous sommes à plus de 20 000 milliards. 

Le président Laurent Gbagbo après 8 ans de prison pouvait aller s'asseoir au village, mais il a dit "si je vais m'asseoir, ce n'est pas bon parce que mon pays va vers un danger. Je dois donc créer un nouveau parti qui n'est pas seulement pour la Côte d'Ivoire, mais pour toute l'Afrique et qui fera face aux problèmes de l'Afrique. Car que Maliens, Burkinabé, ivoiriens, on a un seul ennemi qui est le système qui nous exploitait (...) »



 

« Nous sommes pour la paix et la réconciliation et le président Laurent Gbagbo y travaille. Avec son grand frère Henri Konan Bédié, ils essaient de marcher avec le Président Alassane Ouattara pour créer les conditions de la paix. Mais, il faut que la paix soit juste. Parce que c’est l'injustice qui qui envoie les problèmes. Et l´une des injustices, c'est cette histoire de vouloir faire passer le Président Laurent Gbagbo pour un voleur. Qu'il a volé l'argent de la BCEAO. Nous sommes au PPA-CI, on ne peut pas accepter ça. Si on traite ton papa de voleur alors qu'il n'a rien volé, peux-tu accepter ça ? Nous voulons la paix, mais il faut créer les conditions de la paix. Le président Laurent Gbagbo était président de la République. On a eu des problèmes, et le président a pris des dispositions pour que les banques puissent fonctionner afin qu'on paie les fonctionnaires, y compris le juge qui a dit que Gbagbo a volé et l´a condamné à 20 ans. Lui-même, il a été payé avec cet argent. Les mois de janvier, février, mars 2011, il a été payé avec cet argent, il a pris ça pour nourrir ses enfants et il est venu s'asseoir et à l'absence du Président Laurent Gbagbo, il a dit qu'il le condamne à 20 ans de prison Donc, si tu condamnes quelqu'un qui a pris l'argent qu'il t'a donné, c'est que tu dois te condamner aussi, car toi-même, tu es un receleur (...) »



« Alors, chers parents, parlons à nos frères qui font la politique. C'est ce que tu as mangé qui fait que les toilettes sentent mauvais. Donc si on continue de mettre dans notre ventre, l'injustice, ce qui va ressortir va sentir mauvais. Donc, faisons en sorte qu'il n'y ait plus d'injustice dans ce pays. Et nous, au PPA-CI, s'il y a une question non négociable, c'est la fausse condamnation du président Laurent Gbagbo. Parce que pour cette affaire, quatre personnes étaient poursuivies. Il y avait moi qu'on disait être le voleur principal et mes complices étaient le président Laurent Gbagbo, le Premier ministre Aké N´Gbo et le ministre de l´Économie et des Finances Désiré Dallo. On a pris une loi d'amnistie pour dire que moi, le présumé voleur principal, on a effacé ma peine. Mais pourquoi pour le complice Gbagbo, la peine continue ? Le Premier Ministre Aké N´Gbo, le ministre Désiré Dallo, leurs peines sont effacées. Pourquoi c'est seulement pour le Président Gbagbo qui n'est pas effacé ? Ne faisons pas des choses qui ne sont pas bonnes. Ne remettons pas notre pays dans des problèmes.

Et je vais finir par ça. Pour nous, au PPA-CI, cette histoire doit se régler de façon politique comme l'a recommandé le dialogue politique. Et elle doit se régler définitivement pour qu'on en finisse avec la crise de 2010 et qu'on reparte sur de nouvelles bases pour une nouvelle Côte d'Ivoire. Mais tout autre calcul qui va porter sur la dignité du président Laurent Gbagbo, nous n'allons pas accepter ça. Quelqu'un qu'on a envoyé en prison à la CPI, on a fouillé et on a dit qu'il n'a pas d'argent, donc on le déclare indigent, vous, vous dites qu'il a volé 380 milliards de la BCEAO et qu'il est condamné à 20 ans, on n'acceptera pas ça. Et c'est non négociable (...).


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Katinan en tournée dans le Hambol : « Si on continue de mettre dans notre ventre l´injustice ce qui va ressortir va sentir mauvais »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
mon frère tu viens pas président pour repartir sans bilan petit plaisantin, ton gbagbo ici a dit je n'augmenterai personne grevez ca sera coupé sur vos salaire pendant les grosse greves des fonctionnaires , pendant ce time il prend l'avion présidentiel pour allez soigner ses dents pourri au Maroc et en plus on inflige ca au ivoiriens a la RTI, pendant les grèves de la faim gbagbo seul président a en avoir connu dans l'histoire de notre pays a fait tirer a balle réelles résultat des blessés et des morts, autre exemple 3 000 000 millions d'euros pour financer le RPR de chirac pendant que pas une route, pas un hôpital, pas un pont vraiment si la honte et pour finir tellement y'a d'exemple prendre l'avion présidentiel pour aller chercher des otages Français alors qu'on t'a rien demandé Chirac t 'a rien demandé c'est l'échec bien entendu et encore l'argent du contribuable ivoiriens dépensé de façon insolente alors katinan quand on passe tout vos comptes plein d'argent on se demande comment ? je pense que tu peux la fermer a bon entendeur
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
Mais pourquoi vouloir forcer la main du PR? il reste encore des occasions pour le PR pour prendre des décisions , mais pourquoi et à quoi répond ces menaces?
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter