Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Le PDCI-RDA à propos de la revalorisation des salaires : «   Ajouter 5000 ou 10000 FCFA sur un salaire et en faire de la publicité, c'est de la démagogie politique  »
 

Côte d'Ivoire : Le PDCI-RDA à propos de la revalorisation des salaires : « Ajouter 5000 ou 10000 FCFA sur un salaire et en faire de la publicité, c'est de la démagogie politique »

 
 
 
 17819 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 septembre 2022 - 18:22

 L'honorable Bredoumy Kouassi Soumaila


L'honorable Bredoumy Kouassi Soumaila, coordonnateur général de la grande cellule de la coordination de communication du PDCI-RDA, était tout feu tout flamme, ce lundi 05 septembre 2022, à la maison dudit parti sis à Cocody. 


Face à la presse, le porte-parole du plus vieux parti politique de Côte d'Ivoire, se prononçant sur l'actualité socio-politique et économique du pays, n'est pas passé par quatre chemins pour dénoncer plusieurs dysfonctionnements qui selon lui, ont retenu l'attention du PDCI.


Le premier fait relevé, concerne les résultats du dernier recensement général de la population et de l'habitat (RGPH). Pour l'honorable Bredoumy Kouassi Soumaila, les données issues de ce dernier recensement présentent des incohérences en termes de formule démographique de calcul de la croissance.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


"Il ressort de ce recensement que la population s'élève à 29.389.150 habitants. Le taux de masculinité continue de s'accroître. De 104 hommes pour 100 femmes en 2014, nous sommes passés à 109 hommes pour 100 femmes en 2021. Mais là se pose le problème, c'est le taux de croissance de la population en 2021. En effet, en 1988 la population était estimée à 10.815640 habitants soit un taux de croissance de 3,8%. En 1998, la population est passée à 15.366.672 habitants soit 3,3%. En 2014, nous avons atteint les 22.671461 soit 2,6%. En 2021, le gouvernement annonce un taux de croissance de 2,3%. Mais en réalité ce taux est de l'ordre de 3,7%. C'est ce chiffre que le gouvernement veut cacher aux Ivoiriens. Or, rien ne peut expliquer cette croissance exceptionnelle entre 2014 et 2021. C'est un gonflement volontaire qui cache des motifs. Le PDCI-RDA s'opposera à ce basculement qui suscite des intentions de fraude", a-t-il décrié.


Le conférencier a par ailleurs fustigé le regain de violence constaté ces dernières semaines sur l'ensemble du territoire national, marqué selon lui, par le phénomène du commando invisible dans certaines villes du nord-est et les conflits intercommunautaires dans des localités comme Odienné, N'Douci, et dans le moronou notamment.


"Toutes ces violences sont indicatrices de la fragilité de la paix et la cohésion sociale. On assiste à des escalades d'affrontement sans que les autorités prennent les mesures et les solutions idoines.", a-t-il regretté. 


 

L'honorable Bredoumy Kouassi Soumaila a également dénoncé les violences électorales notées lors des élections internes du RHDP, le 23 juillet dernier.

"Certains partis politiques font de la violence et de la fraude, un mode opératoire. Nous les invitons à faire siennes les valeurs de démocratie et de tolérance qui font partie des idéaux du PDCI-RDA".


Poursuivant son grand oral, il a exprimé la déception du PDCI-RDA suite à l'adresse à la nation du chef de l'État Alassane Ouattara, le 06 août dernier. Selon lui, les questions essentielles touchant à l'intérêt national abordées par les trois grands (Ouattara, Bédié et Gbagbo) lors de leur rencontre le 14 juillet dernier, n'ont pas trouvées de réponses satisfaisantes.

" Des réponses apaisantes et positives étaient espérées au cours de l'adresse du chef de l'État au peuple. Malheureusement, aucun de ses problèmes politiques majeurs n'a trouvé solution. La question de l'amnistie du président Gbagbo a bel et bien été abordée. Mais au finish, on a eu droit à autre chose. Le PDCI-RDA est donc resté sur sa faim", a-t-il déploré.


A l'en croire, avec ce contexte de ni paix ni guerre, les élections prochaines conservent les germes anciennes toute chose qui n'est pas de nature à rassurer les populations.


L'honorable a en outre décrié le phénomène de l'orpaillage clandestin qui ne fait que prendre de l'ampleur. Il s'est dit surpris de la sollicitation des dozos pour la sécurisation des sites concernés par cette activité en lieu et place des forces de défense et de sécurité. 

" La sollicitation des dozos pour la sécurisation des sites concernés par l'orpaillage clandestin est une abomination. Nous attirons l'attention du gouvernement sur ce fait, car on ne peut pas passer du statut de pays laïc à un pays fétichiste. S'agissant des élections partielles marquée par l'échec du PDCI à Bodokro, l'honorable Bredoumy Kouassi Soumaila, a dit au nom de son parti en prendre acte. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


" Nous analyserons à froid cet échec. Peut-être que le PDCI n'a pas pris au sérieux cette élection. Mais nous allons réfléchir pour rectifier le tir", a-t-il indiqué. 


 

Sur le cas Pulchérie Gbalet incarcérée depuis maintenant plusieurs semaines, Bredoumy Kouassi Soumaila, s'est voulu clair.

"Tout ce qui concerne la vie des hommes, le PDCI se garde de faire des tapages. L'arrestation de Pulchérie Gbalet, n'est pas lié aux idéaux pour lesquels nous nous battons", a-t-il dit. 


Le porte-parole du PDCI a aussi rassuré les militants du plus vieux partis qu'il n'existe aucun clan au sein du PDCI contrairement à ce qui se raconte dans certaines presses. Il a en outre confirmé la date du 29 septembre 2022, comme étant celle retenue pour la tenue du prochain bureau politique du PDCI-RDA qui aura lieu à Daoukro, ville natale de Henri Konan Bédié, président dudit parti.


Dans son intervention, le conférencier a révélé que pour les prochaines élections municipales et régionales de 2023, une forte adhésion à l'appel à manifestation de candidature a été notée. Ainsi, jusqu'à samedi selon lui, ce sont 248 postulants qui se sont signalés pour les municipales dont 23 femmes et pour 49 pour les régionales dont 3 femmes.


Bredoumy Kouassi Soumaila, n'a également pas passé sous silence la revalorisation des salaires des fonctionnaires avec toute la publicité qui selon lui l'accompagne.

" Ajouter 5000 FCFA ou 10000 FCFA sur un salaire et en faire de la publicité, c'est de la démagogie politique", a -t-il déclaré. 


Il a pour finir, adressé des piques à Pascal Affi N'guessan, le président du FPI, pour sa récente descente sur Bédié et le PDCI.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le PDCI-RDA à propos de la revalorisation des salaires : « Ajouter 5000 ou 10000 FCFA sur un salaire et en faire de la publicité, c'est de la démagogie politique »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Bon déjà pauvre rigolo tu joues mal celui qui comprends sinon que y a eu dégel historique jamais vu mais si tu veux ignorer pas de soucis l essentiel les fonctionnaires commencent déjà à vous mettre à votre place cf les dernière élections vous prennez acte c est bien.... Sortie sans intérêt
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
L'argent sur panneau. Ah. Dozo surveillant... 29 000 000 recensés...je comprends pourquoi garba est cher....plus d'hommes que de femmes...va voir Gédéon...chaque femme va prendre 2 hommes...Je dis que ce pays est géré comme un grenier d'igname baoulé...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Clair comme l'eau de roche! 5000f d'augmentation et toute une pub. C'est dans ce pays j'ai vu des sacs de riz imprimés Amadou Gon et la suite on la connaît...Avec le budget présidentiel à plusieurs centaines milliards contre 5000F je crois que ce gouvernement devrait cacher cela parceque ça fait honte et après pitié. Gbagbo decroché les fonctionnaires raccrochés par Dramane sans publicité aucune. N'importe quoi.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
joperfal, gbagbo a dit au fonctionnaire a son epoque " je vais pas vous augmenter meme 5 frf grevez comme ca vous chante...." pendant ce temps la sa bouche au dent pourri repéré au maroc a dit ceci, sa propre bouche sale hein pourri hein lol !!!j'ai financé la campagne de chirac avec 3 millions d'euros, il a envoyer l'avion presidentiel chercher des otages francais sans que personne lui demande rien, il s'est venté de faire credit a de nombreux pays de la sous region pendant ce temps les ivoiriens tu leur craches au visage que que tu vas aumgenter personne, tu tires a balle réélles dans les emeutes de la faim, tu vis la vie de luga et tu livre pas 1 seul infrastructure si c'est pas joperfal qui peut venir glorifier koudou ici pardon a bilan comparé ADO le daba aller retour c'est ca qui rougit vos yeux vous qui avez pas de bilan , on s'en garba de votre avis CNT :!!!! c'est les fonctionnaires qui vote aux dernieres partile le PDCI a vu dans son V le PPA CI j'en parle meme pas donc on s'en fou de vos blabla l'essentiel les fonctionnaires sont enjaillés a bon entendeur
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Mouton hystérique ! Visiblement, tu ne supportes pas les critiques là. Mdrrrrr
 
 il y a 3 mois
@Marius
Le budget de souveraineté de Dramane Ouattara à 346 milliards dont on ne sait toujours pas a quoi correspondent les dépenses; mais pour une augmentation de 5 000 ou 10 000 f à chaque fonctionnaire, c'est l'orgasme au nassidji chez les moutons ou rien. Sauter de joie sur la misère des fonctionnaires dans un pays où les prix des loyers et des denrées alimentaires flambent chaque jour, quelle misère intellectuelle du rdr et de leur gourou PhD en économie de sindou.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@marius je te le repete meme si ca te gratte partout on s'en fou de votre avis les fonctionnaire aussi tu veux que je te le prouve simplement depuis l'arrivée d'ado avant même la dernière révolution du degel tu as vu combien de fois le pays bloqué par les fonctionnaires tirez en les conclusion qui s'imposent pour vous augmentation de 10 000 ou 5 000 c'est rien merci les ivoiriens vous entendent ce qui est certains chaque élection vous etes correctement chicoté lo donc continuez votre politique c'est pas a nous de vous aider a sortir de votre médiocrité..budget de souvenraineté des paroles de tchapalodrome que tu maitrises même pas c'est bien continue les ivoiriens voient tres clair maintenant lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
@jordi-chiot, tu es sur qu'avec tes bavardages kilométriques confus et borderlines, tu t'en fous vraiment de ce que nous disons sur tous vos bruits sur la misère des fonctionnaires !? Lolll
 
 il y a 3 mois
k
Le Pdci, un parti qui compte certe, mais qui n'a plus de dynamique, en perte de vitesse constante depuis 1999.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
MARIUS VOUS NOIS CHANTEZ QUE VOUS ETES MAJORITAIRE MAIS VOUS AVEZ MEM EPAS UNE CHMABRE NI SENAT NI ASSEMBLEE NI MEME LES MUNICIPALES REGIONALE rrien que vos bouches c'est tout anselmo bruit !!pendant ce time le RHDP realise livre inaugure avance s'enracine dans tous les coins de la RCI , vous avez pas de programme rien d'autre que des remarques de koutoudrome, ado a dit pardon ici, ado est mort par la , la france a lachez Ado kiokiokiokiokiokio y'a encore des livraison de gros chantier a venir on va definitivement finir avec le serpent pour la joie des ivoiriens lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter