Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les plantations de palmiers à huile confrontées à la maladie du type Ganoderma, les dispositions du CNRA et ses partenaires
 

Côte d'Ivoire : Les plantations de palmiers à huile confrontées à la maladie du type Ganoderma, les dispositions du CNRA et ses partenaires

 
 
 
 3287 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 27 septembre 2022 - 08:37

La Ganoderma




Le Centre national de recherche agronomique (CNRA) et ses partenaires ont initié du 12 au 19 septembre 2022, une mission d'évaluation à mi-parcours de deux projets de la filière palmier à huile dans les zones traditionnelles de production, notamment à Aboisso, Anguédédou, Dabou, Grand-Lahou, Soubré et Divo.


Ils ont évalué, les méthodes de lutte contre la pourriture basale du stipe du palmier à huile due au champignon du genre Ganoderma, identifié de nouveaux hybrides tolérants à la fusariose et ont contribué à l'amélioration de la sécurité sanitaire des plantations de palmier à huile en Côte d'Ivoire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Etaient présents à cette mission de restitution à Divo, le FIRCA, l'AIPH, la FENACOPA-CI et un cabinet d'évaluation. Au terme de cette mission, Dr Sékou Diabaté, Coordonnateur scientifique de la Direction régionale CNRA d'Abidjan, et son équipe de phytopathologie et amélioration génétique du programme palmier à huile ont affirmé que la palmeraie ivoirienne est confrontée aux menaces d'une maladie nouvelle de type «Ganoderma » qui existe en Asie.


 

C'est à partir de 2005 que cette maladie a commencé à sévir dans la zone de productions industrielles de Palmci à Ehania et elle s'est propagée dans les zones d'Eloka, d'Anguédédou et de Dabou. Aujourd'hui, elle se trouve dans la palmeraie de Palm-industrie à Boubo et dans la zone de Soubré.


Dr Konan Konan Jean-Louis, Directeur de la recherche scientifique et de l'appui au développement au CNRA rassure les producteurs.


« L'État a créé le CNRA pour soutenir et garantir une agriculture ivoirienne performante. De ce fait, des variétés tolérantes à la maladie sont en étude pour lutter efficacement contre cette maladie ».


Le palmier à huile est une spéculation très importante dans l'économie ivoirienne et dans la vie quotidienne des populations. Par ailleurs, la maladie de genre Ganoderma attaque le verger palmier à huile. Le champignon apparaît au bas du tronc et quand il commence à pourrir, le palmier est condamné. Il ne produit plus et il tombe. Cette perte réduit la production si aucune stratégie de lutte n'est mise en place. Le CNRA a mis en place la cartographie de l'évolution de la maladie dans la zone traditionnelle de production du palmier à huile qui s'étend du Sud-est à la frontière du Ghana jusqu'à la frontière du Liberia. La maladie évolue et les attaques sont énormes.


 

Le CNRA est en train de créer des variétés tolérantes à la maladie. Deux espèces de champignons ont été isolés et des études seront menées pour voir leur degré de pathologie. L'heure est à la sensibilisation des producteurs à la lutte mécanique.


Pour éviter que la maladie se propage dans les champs, il faut abattre et brûler l'arbre infecté en entendant de proposer des variétés résistantes. Au travers du FIRCA, l'AIPH a mis des moyens à la disposition CNRA pour suivre la maladie et trouver une solution pour une lutte efficace.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les plantations de palmiers à huile confrontées à la maladie du type Ganoderma, les dispositions du CNRA et ses partenaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter