Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Daloa, le SYNAPCI déplore la fixation du prix bord champ minimum du cacao et du café par l'Etat
 

Côte d'Ivoire : Depuis Daloa, le SYNAPCI déplore la fixation du prix bord champ minimum du cacao et du café par l'Etat

 
 
 
 3783 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 01 mai 2023 - 10:17

Koné Moussa samedi à Séria


Koné Moussa, président du Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d'Ivoire (SYNAPCI) en compagnie d'une forte délégation de producteurs était cette fin de semaine dans la localité de Séria située à environ 7 km de Daloa pour activer la section du canton Gbaloa sud du SYNAPCI composée de 17 secteurs. Il a à l'occasion rappelé le rôle joué par le syndicat qu'il préside.


« Le SYNAPCI a pour mission d'œuvrer pour le bien-être des producteurs sur toute l'étendue du territoire national. Donc, nous luttons contre le travail des enfants, la fuite des produits dans les pays frontaliers de la Côte d'Ivoire. Ainsi que contre les acheteurs véreux. Le SYNAPCI revendique, à ce jour, 868 000 membres identifiés », a-t-il déclaré.


La section du canton Gbaloa Sud existait déjà. M. Koné est venu la rendre plus opérationnelle et a invité les planteurs à la vigilance.


« Les producteurs doivent être très vigilants et veiller sur tous les aspects qui perturbent l'environnement agricole, contre les abus dans la commercialisation des produits, la fuite des produits et contre les acheteurs véreux », a insisté, le président national du SYNAPCI. Au cours de cette cérémonie, Koné Moussa a offert une moto et la somme de 500 000 FCFA à la délégation du SYNAPCI de Gbaloa Sud.


« Prenez en compte uniquement les mots d'ordre qui viendront du SYNAPCI et restez sourds à tout ce que diront d'autres organisations de la filière », a-t-il prévenu.


M. Koné a exhorté les producteurs à mener à bien leurs différentes activités en suivant la voie de la légalité et en informant les autorités sur toutes les actions qu'ils doivent mener pour ne pas être dans la clandestinité.


 

« Avec 15 000 FCFA, le paysan a droit à un badge et est désormais soutenu en cas de soucis puisqu'on a un cabinet de 8 avocats qui vont l'assister juridiquement », a-t-il rappelé.


Le leader du SYNAPCI remerciant le président de la République, Alassane Ouattara, pour tout ce qu'il fait pour le monde agricole a déploré la fixation du prix du café et du cacao par l'Etat.


« Vous voyez, le seul secteur dans le monde où tu travailles dur et quelqu'un vient évaluer ce que tu as fait, c'est le secteur du café cacao. Quand un menuisier fabrique son tabouret, c'est lui-même qui fixe le prix du tabouret... », s'est plaint, M. Koné.


Même s'il reconnait que l'Etat a un droit de regard sur l'activité de tous les citoyens, Koné Moussa estime que ce n'est pas à l'Etat de fixer le prix du cacao et du café.


« C'est pour ça depuis 2016-2017, on est confronté à un blocage de commercialisation. Quand on a notre prix dès le premier octobre, on est content, mais la joie ne dépasse pas une semaine. Les acheteurs nous imposent leur prix », a déploré, le Président.


Serelé Bouazo Blaise, délégué de section du canton Gbaloa sud du SYNAPCI, a invité ses camarades à faire bloc autour de Koné Moussa, car il fait aujourd'hui le bonheur des paysans.


 

« C'est un homme qu'il faut accompagner dans tous ses efforts, dans sa tâche. C'est grâce à lui que nous connaissons la lumière aujourd'hui dans notre filière », a-t-il ajouté. 


Le chef du village de Séria, Gnoleba Guillaume a pour sa part salué l'initiative des responsables du SYNAPCI qui augure des meilleurs lendemains pour les planteurs.




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Daloa, le SYNAPCI déplore la fixation du prix bord champ minimum du cacao et du café par l'Etat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter