COMMUNIQUÉ
11 Mai 2023
République de Guinée équatoriale
Guinnée Equatorial
 
 3074 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 
 
 
République de Guinée équatoriale
Guinnée Equatorial Politique
 
Réponse à la proposition de condamnation de la Guinée équatoriale pour des violations présumées des droits de l'homme

Nous reproduisons l'intégralité du communiqué publié en réponse à la proposition du groupe parlementaire espagnol Unidas Podemos demandant au gouvernement espagnol de condamner les violations des droits de l'homme en Guinée équatoriale, à la suite d'un procès intenté par l'Audiencia Nacional contre certains membres de l'Exécutif de Malabo.


Le Parlement espagnol a voté ce mardi une proposition du groupe parlementaire Unidas Podemos demandant au gouvernement espagnol de condamner les violations des droits de l'homme en Guinée équatoriale suite à un procès intenté par l'Audiencia Nacional contre certains membres de l'Exécutif de Malabo, comme si notre pays était une province espagnole.


Après 200 ans d'occupation, d'exploitation et de pillage, la Guinée équatoriale a obtenu son indépendance de l'Espagne le 12 octobre 1968, devenant ainsi un État souverain et indépendant. L'information publiée par le journal équato-guinéen El Confidencial (‘ La Voix de la Démocratie ’) est rapportée par Europa Press sous le titre « Une Guinée équatoriale unie, démocratique et respectueuse des droits de l'homme est à portée de main. »


La première page est illustrée par Mme Nieves Rosa Gonzales Sánchez, responsable de l'Observatoire des droits de l'homme du PPGE, avec le drapeau de la Guinée équatoriale autour du cou, mais à l'envers.


Les déclarations publiées et les faits démontrent l'ingérence manifeste de Nieves Rosa et du groupe parlementaire Unidas Podemos dans les affaires intérieures de la République de Guinée équatoriale, alors que l'on sait que le gouvernement espagnol a de nombreux problèmes à résoudre en Espagne.


L’Espagne accuse la Guinée équatoriale de violer les droits de l'homme en arrêtant les personnes suivantes : Feliciano Efa, Julio Obama, entre autres, qui revendique comme étant les siens, qui ont été arrêtés à l'aéroport de Juba, au Sud-Soudan, avec du matériel de guerre et des radios de communication, des téléphones satellites et des uniformes militaires portant le drapeau espagnol.


L'objectif de leur voyage au Soudan du Sud était d'acquérir des armes destinées à être utilisées lors du coup d'État manqué de décembre 2017.


En vertu des accords signés entre les pays africains pour lutter contre le terrorisme, les mercenaires et le crime organisé, ces mercenaires et terroristes ont été extradés vers la Guinée équatoriale pour répondre à la justice du pays où les crimes ont été commis, tout comme l'Espagne l'a fait avec les leaders indépendantistes qui ont été condamnés pour sédition à des peines allant de 9 à 13 ans de prison ; certains fugitifs, comme Carles Puigdemont, continuent d'errer en Europe, ne pouvant entrer en Espagne par crainte de représailles.


Ce qui est certain, c'est que le pays est victime de sa politique réaliste et indépendante qui ne permet pas l'ingérence étrangère dans ses affaires intérieures. Avec l'échec des tentatives de coup d'État, les attaques contre le nom et la réputation du pays et de ses dirigeants se sont intensifiées ces derniers temps.


Au cours des 19 dernières années, la Guinée équatoriale a connu une croissance économique sans précédent, grâce à la découverte et à l'utilisation rationnelle des réserves de pétrole et de gaz ; il est passé de l'un des pays les plus pauvres d'Afrique à l'un des plus prospères ; avec la modernisation des infrastructures, l'amélioration des conditions de vie de sa population, grâce à une gestion responsable et sous la direction de S. E. Obiang Nguema Mbasogo, président de la République.


La Guinée équatoriale jouit d'une paix et d'une stabilité qui ont facilité et favorisé la présence d'importants investissements étrangers ; tout en restant très responsable et conscient de l'importance du moment historique, le gouvernement de la République de Guinée équatoriale rejette avec la plus grande fermeté ces tentatives de manipulation, de chantage et d'atteinte à sa bonne image aux yeux de la communauté internationale. Le pays réaffirme ses principes et sa conviction absolue de respecter les principes du droit international, tout en tendant la main à tous les pays amis pour qu'ils abordent et coopèrent sur toutes les questions touchant à la coexistence pacifique des peuples.


Tout indique que les faits parlent d'eux-mêmes et montrent que certains cercles vicieux espagnols, obsédés par la néo-colonisation et le paternalisme, ont fait de l'ingérence le modus operandi pour déstabiliser malicieusement la République de Guinée équatoriale, en pesant sur son véritable développement, la paix et le bien-être sur l'ensemble du territoire de la République de Guinée équatoriale. »

 
 
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter