Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, un colonel, chef de corps du colonel-major Loss bastonné par 02 étudiants, représailles des hommes en armes
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, un colonel, chef de corps du colonel-major Loss bastonné par 02 étudiants, représailles des hommes en armes

 
 
 
 9971 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 septembre 2023 - 10:59

réunion chez le préfet de Bouaké suite à la bastonnade d'un officier de l'armée par deux étudiants (Ph KOACI)



Deux étudiants, membres du comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI) sont au centre d’une affaire de bastonnade d’un colonel de l’armée ivoirienne.


Comme rapporté à KOACI, les faits se sont déroulés le 17 septembre 2023 où un lieutenant-colonel, chef de corps du colonel-major Losseni Fofana (Loss) a été séquestré par deux étudiants membres de la CEECI.


Cette bastonnade d’un officier de l’armée au Campus 2 de Bouaké, a entraîné, selon nos informations, une opération de représailles des hommes en armes. Plusieurs étudiants, rencontrés dans les alentours du Campus 2 de Bouaké ont été bastonnés à leur tour par les militaires.


Une situation tendue entre militaires et étudiants à Bouaké qui a suscité l’intervention du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et celle du Général Alexandre Apalo.


Jacob Ouattara dit national Guevara, premier responsable de la CEECI confie que depuis cette situation est arrivée, il a suspendu les deux étudiants de son bureau national.


 

Il ajoute que, saisi de cette situation par le ministre Adama Diawara, il a essayé de mener une médiation en saisissant le préfet de région pour un règlement pacifique de ce scandale.


Même si jusqu’à ce jour, les deux mis en cause, NL Rambo et NL KP sont encore recherchés par la gendarmerie, leur premier responsable explique que lors d’une réunion convoquée à la préfecture de Bouaké à laquelle a pris part, le général Alexandre Apalo, des comptes lui ont été demandés.


« Des comptes nous ont été demandés, ce que nous avons fait en expliquant que les deux fautifs n’ont pas agi dans le cadre syndical et que nous les avons suspendu de toutes les activités du CEECI pour ces actes dont ils devront répondre chacun en toute responsabilité devant les juridictions compétentes », confie le Nl Guevara.


Le premier responsable de la CEECI ajoute que lors de cette réunion, le colonel-major Lossessi Fofana a réclamé les têtes des deux étudiant en leur demandant hâtivement de les livrer.


« Le Général Apalo a recommandé que leur cas se règle de façon légale conformément aux lois en vigueur dans le Pays », ajoute le national Guevara.


Aux dernières nouvelles, l’enquête a été confiée à la gendarmerie qui est aux trousses de ces deux étudiants auteurs présumés de la bastonnade d’un officier de l’armée.


 

À suivre.




Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, un colonel, chef de corps du colonel-major Loss bastonné par 02 étudiants, représailles des hommes en armes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
JACOB@CHOCOTO
Ouais!!!!les deux étudiants la, c'est des champions.ils vont allés faire l'armée en même temps et sortir generale
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
2 Étudiants contre 1 Colonel, disons à peu près 1 contre 1...NON. Ce n'est pas possible. Si on me dit 10 contre 1, je dis ils sont beaucoup. Ah Colonel ?, je ne suis pas d'accord hein. Toi aussi.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Au-delà de la condamnation du supposé acte de ces étudiants, je me pose une question : un colonel, mieux, un chef de corps, bastonné par seulement 2 étudiants !? Soyons sérieux. Ce colonel l'est certainement sur papier; et ne mérite pas ces galons. Par ailleurs, à moins que nous soyons dans une république bannière, ces militaires (comme tous citoyens ivoiriens) ont ils le droit de se faire justice dans ce pays ? J'espère que le commissaire du gouvernement se saisira de cette affaire.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter