Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gabon-France : Pascaline Bongo jugée à Paris, son avocate se dit sereine et évoque un «acharnement»
 

Gabon-France : Pascaline Bongo jugée à Paris, son avocate se dit sereine et évoque un «acharnement»

 
 
 
 2449 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 janvier 2024 - 12:42

Pascaline Bongo



Pascaline Bongo comparaît ce lundi 29 janvier devant le tribunal correctionnel de Paris pour des soupçons de corruption au Gabon, son avocate se dit sereine avant le début de l'audience.


Pour quatre jours, l'ainée de la fratrie Bongo répondra des accusations de « corruption passive d’agent public étranger » et de « complicité de corruption passive d’agent public étranger ».


Fille et ancienne collaboratrice d’Omar Bongo, décédé en 2009, Pascaline Mferri Bongo, aujourd'hui âgée de 67 ans est accusée d’avoir entre 2010 et 2011 accepté un « partenariat fictif » avec l’entreprise française EGIS Route, qui lui aurait promis une rétrocommission de 8 millions d’euros pour faciliter la participation de cette entreprise, par le biais d’un marché de consulting, à la création de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT) du Gabon.


Réagissant au micro de RFI, son avocate, Me Corinne Dreyfus-Schmidt, affiche sa sereinté évoquant un acharnement doublé d’un « non-sens juridique » Elle confirme que sa cliente serait présente physiquement à ce procès.


 

«Je suis très sereine parce que cette affaire est un non-sens juridique. On a un peu l’impression que le fait qu’il s’agisse d’une personnalité comme Pascaline Bongo a fait que l’accusation s’est précipitée pour faire tenir un dossier qui ne peut pas tenir pour des raisons juridiques et des raisons de fonds. On est allé un peu vite en besogne. On n’a pas fait une analyse sérieuse parce qu’on avait envie à tout prix d’envoyer Mme Pascaline Bongo dans une juridiction française. " a t-elle déclaré.


Jugée aux côtés de trois autres prévenus, Pascaline Bongo, rappelons le est dans le collimateur de la justice française depuis plusieurs années, notamment dans l’affaire des biens mal acquis. 


La « fortune immense » de la famille Bongo, selon la justice française proviendrait de l’argent issu de détournements de fonds publics et des sommes considérables provenant du délit de corruption des sociétés pétrolières », notamment Elf Aquitaine, aujourd’hui TotalEnergies.





 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Gabon-France : Pascaline Bongo jugée à Paris, son avocate se dit sereine et évoque un «acharnement»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter