Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Affaire de la mine d'or de Tongon, réaction du comité des villages environnants
 

Côte d'Ivoire : Affaire de la mine d'or de Tongon, réaction du comité des villages environnants

 
 
 
 3012 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 février 2024 - 10:49

Dans une publication, nous relayions que dans le cadre de l’exploitation de la mine d’or de Tongon, les villages riverains s’insurgeaient contre la mise à l’écart des sociétés ivoiriennes au profit des entreprises étrangères.


Une information que le comité des villages environnants de la mine d’or de Tongon qualifié d’allégation et apporte son démenti....


Ci-dessous le « démenti », du comité des villages transmis à KOACI...


Suite à la publication parue sur le site KOACI.COM le 25 février 2024, nous comité des villages environnants de la mine d'or de Tongon, apportons un démenti sur les allégations faites par un certain comité mixte des villages environnants de la mine. 


D'entrée, nous vous informons que ledit comité est monté de toute pièce par Monsieur Mamadou Sanogo dit SAMA et ce comité n'est reconnu par aucune instance de la mine. Et ce comité n'agit que pour la défense des intérêts de la société SAMA BTP. Les discussions au niveau de la mine se font à travers un organe de discussion dont ne fait pas partie ce comité.


En outre, la société SAMA BTP est la société qui détient le plus de marché sur cette mine mais n'embauche que des personnes venant de Diawala, de niellé, de Ouangolo, et de Ferké. Cette société a été la cause du départ de l'entreprise SYMPO en 2019 pour prendre le marché de scat, elle a aussi le marché au niveau de la section du réactif, elle a le transport du personnel, elle est dans le transport de minerais, elle est également dans le transport de l’hydrocarbure. Comment peut-on être aussi égoïste et incohérent ? SAMA montre à travers cette publication qu’il fait le combat des entrepreneurs ivoiriens mais ce n'est que de la manipulation puisque les sociétés qui ont quitté cette mine sont partis et leurs départs à profiter en grande partie à SAMA puisqu'après leurs départs, le marché n'était octroyé qu'à eux seuls. Aujourd'hui, les dirigeants de cette entreprise combattent tous les enfants de la région qui obtiennent des marchés sur la mine parce qu’ils ont un seul but, accaparer tous les marchés de cette mine chose que nous ne pouvons accepter.

Les autres sociétés que ce soit SFTP, EKD, TOMI s'inscrivent massivement dans le recrutement des fils et filles de la région et dans le social à travers la construction d'école, de salles de santé, de la formation des jeunes cependant SAMA ne prend que ses parents et proches. SAMA travail sur cette mine depuis sa création mais n'a jamais mis la peinture sur une seule salle de classe encore moins un centre de santé au contraire passe son temps à manipuler les consciences de certaines personnes afin de créer la confusion entre les populations afin de bloquer certaines entreprises dans leur travail dans le seul but que les marchés lui soient octroyer. Il n'est pas le seul entrepreneur de la zone à ce que je sache. 


 

Je vous donne un exemple. Le marché du minerai du PIT de djinni qui est dans le village POUNGBÊ, a été réparti entre 3 sociétés mais SAMA a combattu les autres sociétés qui sont détenues par des enfants du village puisqu'il veut tout pour lui seul.


LE PIT de SEYDOU NORD qui est actuellement le plus grand PIT en exploitation, à été octroyé à SAMA et le nouveau PIT MERCATOR (NAFOUN) a été donné à la société SFTP mais cette société est combattue indirectement à travers ce comité par SAMA.


En terme d'équipements et d’expertises dans l'exploitation minière, force est de reconnaitre que les sociétés SFTP et TOMI sont mieux équipés et ont plus d’expertises dans ce domaine que SAMA et cette information peut être confirmé par plusieurs personnes. Et cela se justifie par le fait que ce n'est que en 2023 que SAMA est rentré dans l'exploitation minière alors que les SFTP, TOMI, EKD sont des sociétés qui ont de l'expérience puisqu'ils ne sont pas à leur première exploitation minière. En plus de cela, ces sociétés ont formé et ont embauché plus de personnes venant des villages environnants que SAMA. 


En ce qui concerne la DIRECTION du groupe BARRICK GOLD, nous tenons à rappeler que le groupe BARRICK est constitué de personnes de plusieurs nationalités dont des actionnaires ivoiriens.


Aussi, avant la venue de Mr HILAIRE DIARRA, à la tête de la direction, nous avons assisté successivement à la venue de Mr AMOUROULAYE, et de Mr ALAIN KOUADIO à la tête de la DIRECTION qui sont tous deux des Ivoiriens. Et actuellement l'intérim est assuré en cas d'indisponibilité du DG par des Ivoiriens.


Pareil pour le poste de manager PROCESS.

Nous pensons que cette attitude de SAMA vise à créer la haine contre les Maliens vu la situation socio politique entre ces deux pays frères. Sinon la mine à toujours eu cette configuration.  


 

Au vu de ce qui précède, nous demandons que l'entreprise SAMA soit totalement exclu de l'usine de TONGON SA car tous les problèmes auxquels nous assistons est dû à la manipulation de certains individus par la direction de SAMA.


Afin de vérifier ces informations nous vous prions de mener une enquête et vous constaterez la véracité de nos propos.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire de la mine d'or de Tongon, réaction du comité des villages environnants
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter