Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Parc national de Taï, deux impressionnantes pointes d'ivoire saisies, 04 présumés trafiquants dont un ancien militaire, interpellés
 

Côte d'Ivoire : Parc national de Taï, deux impressionnantes pointes d'ivoire saisies, 04 présumés trafiquants dont un ancien militaire, interpellés

 
 
 
 3514 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 mars 2024 - 12:24

les présumés trafiquants interpellés (Ph KOACI)



Un coup de filet déterminé. Les forces de l'ordre ivoiriennes ont saisi deux impressionnantes pointes d'ivoire, témoignages tragiques du massacre d'un éléphant adulte imposant, lors d'une opération coordonnée à Gabiadji, au sud-ouest de la Côte d'Ivoire. Pesant près de 42 kg chacune, ces défenses majestueuses étaient destinées à alimenter un marché noir florissant, mettant en péril la survie même de ces créatures emblématiques.


L'intervention conjointe de l'Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT), de la Direction de la Police forestière et de l’Eau du ministère des Eaux et Forêts (DPFE-MINEF), ainsi que d'EAGLE-Côte d’Ivoire, a permis de mettre hors d'état de nuire quatre individus soupçonnés de trafic, dont un ancien militaire, apprend KOACI de sources proches de l'affaire. Leur arrestation a eu lieu alors qu'ils tentaient de négocier la vente de ces précieuses reliques de la faune.


Selon les informations recueillies au cours de l'enquête, ces deux imposantes pointes d'ivoire sont le fruit de la barbarie perpétrée au sein du parc national de Taï, un sanctuaire pour la biodiversité où la population d'éléphants est désormais réduite à environ 300 individus. Le Colonel Diarrassouba Abdoulaye, directeur de la zone sud-ouest de l'Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), a déploré la perte d'un éléphant adulte mâle bien identifié dans les registres de son service. Prévu pour être équipé d'un collier de suivi en mai 2024, cet éléphant était un symbole de la lutte pour la préservation de ces espèces menacées.


 

"Cet éléphant a été abattu impitoyablement dans les confins du Parc national de Taï. Son existence était connue de notre équipe, et nous avions prévu de le surveiller de près avec un collier. Sa mort est une tragédie, non seulement pour la conservation, mais aussi pour toute la nation ivoirienne", a déclaré le Colonel, soulignant l'urgence d'une action collective pour protéger les espèces en danger.


Les auteurs présumés de ce crime contre la nature ont été placés en garde à vue au Commissariat du 2e arrondissement de San-Pédro, puis déférés devant le Pôle pénal, économique et financier à Abidjan. L'affaire est désormais entre les mains de la justice, mais elle révèle une réalité alarmante : malgré l'interdiction du commerce international de l'ivoire depuis 1989, les éléphants africains continuent d'être décimés à un rythme effarant.


Chaque année, entre 20 000 et 30 000 de ces géants doux sont massacrés pour leurs défenses, soit l'équivalent de 50 à 80 individus par jour, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF). Face à cette hécatombe, la population d'éléphants d'Afrique a chuté de manière spectaculaire, passant de 3 à 5 millions au début du siècle dernier à seulement 415 000 individus aujourd'hui.


En Côte d'Ivoire, autrefois fière de ses éléphants, ces majestueux animaux sont désormais en voie d'extinction. Leur nombre a chuté de moitié en seulement trente ans, passant de plus de 1139 individus répertoriés dans 26 habitats entre 1987 et 2000 à moins de 300, selon les estimations de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature en 2016.


Face à cette crise environnementale sans précédent, le Colonel Diarrassouba Abdoulaye en appelle à une mobilisation générale. Il a exhorté les autorités administratives, politiques, les communautés locales et les organisations non gouvernementales à unir leurs forces pour sauver ces trésors de la nature, précieux témoins de la richesse et de la diversité de notre planète.


 


Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Parc national de Taï, deux impressionnantes pointes d'ivoire saisies, 04 présumés trafiquants dont un ancien militaire, interpellés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter