Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Jacqueville, conflit et intrigues autour du Projet Adoukro, des chefs de terre s'opposent
 

Côte d'Ivoire : Jacqueville, conflit et intrigues autour du Projet Adoukro, des chefs de terre s'opposent

 
 
 
 3246 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 mars 2024 - 19:01

l'amicale des propriétaires terriens (Ph KOACI)



La saga autour du projet d'aménagement d'Adoukro continue de susciter la controverse.


Ce projet d'aménagement d'Adoukro, porté par Edouard Oda, a été le théâtre d'un conflit tumultueux, opposant les ambitions économiques à la résistance des propriétaires terriens et des autorités locales.


Les rebondissements récents, marqués par l'annulation par le Conseil d'Etat par arrêté n°82 du 22 mars 2023 du projet initial et les tentatives persistantes de relance de la part d'Oda, ont révélé les intrications politiques et juridiques entourant cette affaire épineuse.


Le récit débute avec l'arrêté du Conseil d'État, datant du 22 mars 2023, qui a sonné le glas du projet d'aménagement, mettant en lumière les failles juridiques et les contestations locales qui ont émaillé son développement.


Malgré cette décision administrative, Edouard Oda persiste dans ses efforts, réapparaissant lors d'un séminaire à Dabou pour annoncer la pose imminente de la première pierre, une décision qui a suscité un regain de tensions et de protestations de la part des propriétaires terriens et des autorités politiques locales, principalement à Jacqueville.


 

Les propos tenus lors de cette annonce révèlent la détermination d'Edouard Oda à faire avancer son projet malgré l'opposition persistante.


"La communauté villageoise d'Adoukro a donné mandat à la SGIR pour porter le projet de ville nouvelle, écologique et durable. Ce projet pour se faire connaître, a l'appui de l'Etat représenté par le District Autonome des Lagunes qui est un appui institutionnel. L'appui institutionnel c'est administratif, politique et technique. La pose de la première pierre aura lieu le jeudi 28 mars 2024, c'est juste pour dire voilà c'est le début", a déclaré Edouard Oda lors du séminaire tenu le jeudi 21 mars dernier à Dabou.


Pendant ce temps, du côté de Jacqueville, les propriétaires terriens et les autorités locales ont rejeté vigoureusement lors d'une réunion tenue hier lundi 25 mars 2024 le projet, exprimant leur opposition à travers des protestations et des actions concertées. Les chefs de villages, réunis sous la bannière de l'Amicale des Chefs de villages et Campements de la Sous-Préfecture et Commune de Jacqueville, ont exprimé leur opposition farouche au projet, appelant à la mobilisation contre ce qu'ils considèrent comme une menace pour leurs terres ancestrales et leur mode de vie.


Les réactions politiques à cette controverse sont tout aussi éloquentes.


L'implication supposée selon le promoteur du Premier Ministre Robert Beugré Mambé et du ministre de la Construction Bruno Koné dans ce séminaire controversé a soulevé des questions quant à la légitimité de leur soutien à un projet déjà rejeté par les instances judiciaires.


Cependant, les démentis cinglants des services de communication du ministre de la Construction et de la Primature, joints, mettant en doute l'association de l'image du Premier ministre à cet événement, ont semé le doute quant à la transparence et à la légitimité du séminaire.


 

Le ministre-gouverneur du District Autonome des Lagunes, Lohoues Essoh Vincent, s'est positionné en tant que parrain du séminaire, ajoutant une dimension politique à un conflit déjà complexe.


Enfin KOACI apprend que la cérémonie de la pose de la première pierre du projet Adoukro qui était prévu le 28 mars 2024 a été reportée à une date ultérieure. Cette saga en constante évolution, laisse présager de nouveaux développements et renforce l'incertitude quant à l'issue finale de ce conflit qui déchire la communauté d'Adoukro et ses environs.




Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Jacqueville, conflit et intrigues autour du Projet Adoukro, des chefs de terre s'opposent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Jacqueville? C'est la Sicille de l'Afrique dirigée par une vraie mafia à laquelle s'opposent d'autres mafias. Prenez une grosse marmite. Mettez dedans les plus gros truands. Ajoutez dedans les plus gros dealers de drogue. Epicez-ça avec un peu de prostitution et d'alcool. Servez le tout sur le blanchiment d'argent et la corruption. Voici jacqueville. Bandécons!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter