Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Paquinou 2024, environ 14000 hommes issus de la Police (6000), de la Gendarmerie (6000) et des Armées (2000) mobilisés pour la sécurisation
 

Côte d'Ivoire : Paquinou 2024, environ 14000 hommes issus de la Police (6000), de la Gendarmerie (6000) et des Armées (2000) mobilisés pour la sécurisation

 
 
 
 2883 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 mars 2024 - 09:59

Environ 14000 hommes issus de la Police (6000), de la Gendarmerie (6000) et des Armées (2000) seront mobilisés pour la sécurisation de la fête de Pâques 2024 pendant 10 jours, du 26 mars au 04 avril 2024, sur l’ensemble du territoire national, apprend KOACI auprès du Chef du Bureau d’Information et de Presse des Armées.


Cette opération de sécurité publique intérieure vise à sécuriser la période de fête de Pâques. La zone d’action est nationale avec un accent particulier sur les agglomérations, les voies de communication interurbaines, les sites stratégiques dans le cadre de la lutte anti-terroriste; et avec effort dans les districts de Yamoussoukro et des Lacs, les régions du Gbêkê, de l’Iffou et de la Nawa à intenses activités économiques.


L’opération met essentiellement en première ligne les forces de première catégorie (police et gendarmerie). Quant aux militaires, ils assurent la veille aux frontières en plus d’appuyer les forces de sécurité, explique le BIPA.

 

 Il s’agira de sécuriser les espaces de réjouissance, des lieux de cultes, des grands rassemblements et des sites d’attraction, les axes interurbains, réguler le trafic en zone urbaine et la répression des infractions sur la voie publique.


 Aussi de Veille anti-terroriste, traque de toute forme de délinquance et de la grande criminalité. 


 

Les populations sont invitées à : Eviter les excès de toutes sortes, se conformer aux règles du code de la route, se soumettre avec courtoisie aux contrôles des forces de sécurité. Eviter l’ivresse publique et la conduite en état d’ébriété, respecter la mesure d’interdiction des pétards et autres artifices pyrotechniques. Se conformer aux dispositions sécuritaires qui seront régulièrement énoncées (plan de circulation, zone bouclée etc.). Collaborer avec les Forces engagées pour optimiser la lutte contre la délinquance et le terrorisme.


Pour rappel, la fête de Pâques est généralement des moments de réjouissance où les chrétiens du monde entier célèbrent la résurrection du Christ. C’est également un moment de déplacements urbains et interurbains massifs de populations. Mais c’est aussi un moment propice pour la commission d’actes de délinquance, de criminalité surtout sur les axes routiers et d’excès favorisé par l’atmosphère d’allégresse générale.


 La fête de Pâques, au-delà de son caractère religieux, est devenue une fête de retrouvailles et de réjouissances en Côte d’Ivoire, notamment avec le peuple BAOULE. Ce qui justifie la dénomination « PAQUINOU » avec son corollaire de déplacements massifs des populations qui convergent des villes vers les campagnes du « pays baoulé » au centre de la Côte d’Ivoire. 


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Paquinou 2024, environ 14000 hommes issus de la Police (6000), de la Gendarmerie (6000) et des Armées (2000) mobilisés pour la sécurisation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter