Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Préoccupations à Gagnoa quant à l'accès à la propriété foncière des femmes rurales
 

Côte d'Ivoire : Préoccupations à Gagnoa quant à l'accès à la propriété foncière des femmes rurales

 
 
 
 3534 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 30 mars 2024 - 12:14

L’atelier à Gagnoa (Ph KOACI) 



Le mardi 26 mars 2024 à Gagnoa, l'Ong Réseau Ivoirien pour la Défense des Droits de l'Enfant et de la Femme (RIDDEF ) en partenariat avec l'Ong canadienne SUCO, a organisé un atelier de présentation du document référent qui a été produit sur la base de long processus d'activité que cette Ong a mené pendant près de quinze mois dans environ cinq villages du département de Gagnoa dans le cadre du projet d'appui à l'autonomisation juridique des femmes rurales pour un accès à la propriété foncière . 


Ces villages pilotes ciblés par ce projet sont notamment  Kakrédou, Yopohué, Niaprahio, Brihi et Téhiri qui sont très réputés être réfractaires à l'accès à la propriété foncière de la femme rurale.


 Pour atteindre l'objectif visé, le RIDDEF par sa chargée programme du projet, Blé Fabianie, l'assistante Projet Dropou Dan Ingrid et leur équipe, ont mené sur le terrain auprès des différentes communautés, une collecte de données qui a consisté à savoir ce que dit les lois coutumières en matière de l'accès à la propriété foncière des femmes de ces cinq villages pour que dans le déroulé de ce projet, l' Ong RIDDEF ait la facilité de rappeler à ces différentes communautés, la législation ivoirienne.


 

 Il s'agit entre autres des lois Numéro 98-750 du 23 décembre relative au domaine foncier rural et numéro 2019-573 du 26 juin 2019 relative à la succession. Ce travail très méticuleux qui a permis à chaque camp de connaître ces lois coutumières et la législation ivoirienne quant à l'accès à la propriété foncière, a motivé les chefs de village et les chefs de terre de ces cinq villages à demander l'inscription absolument dans le document référent, leurs souhaits de voir les lois coutumières être améliorées par rapport à l'accès à la propriété foncière de la femme rurale du département de Gagnoa.


 C'est pourquoi lors de cet atelier de présentation, le document référent a été entièrement lu pour que chaque acteur soit rassuré que toutes les propositions ou préoccupations aient été prises en compte dans l'élaboration dudit document.


 Cet atelier qui a réuni, la directrice de la famille, de la femme et de l'enfant, le représentant du Député-Maire de Gagnoa, le représentant du directeur régional des eaux et forêts, les chefs de village et de terre, les représentes des femmes, la chargée projet à l'Ong Solidarité-Union-Coopération(SUCO) Traoré Bambi et l'équipe de RIDDEF, a été très apprécié par les participants. 


 

L'occasion a été opportune pour la directrice régionale du ministère de la famille, de la femme et de l'enfant, de plaider pour que ce projet s'étende sur tous les villages de la région du Gôh afin que l'accès à la propriété foncière des femmes rurales devienne cette réalité qui pourra booster l'autonomisation des femmes de Gagnoa.


Au terme de cet atelier, l'Ong Réseau Ivoirien pour la Défense des Droits de l'enfant et de la femme a rassurés les autres autorités coutumières quant à la réception très prochaine de ce document référent dans chacun des cinq villages pilotes de ce projet.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Préoccupations à Gagnoa quant à l'accès à la propriété foncière des femmes rurales
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter