Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Moossou, passation des charges d'une génération à l'autre, le peuple Abouré magnifie sa culture dans une ambiance carnavalesque
 

Côte d'Ivoire : Moossou, passation des charges d'une génération à l'autre, le peuple Abouré magnifie sa culture dans une ambiance carnavalesque

 
 
 
 2744 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 avril 2024 - 02:00

Le village de Moossou dans la commune de Grand-Bassam a vibré pendant une semaine au rythme du « Ofwa 2024 », qui est la fête de la génération Blouswé dudit village. Ce fut l’occasion pour le peuple Abouré de ce village balnéaire de magnifier sa culture dans une ambiance carnavalesque. La journée du lundi 1ᵉʳ avril qui marquait le clou de cette fête, fut une journée mémorable, en ce sens que c’est au cours de cette journée que se sont déroulées les activités phares de cette fête.


Les petits plats ont été mis dans les grands pour offrir aux nombreux visiteurs, des moments de joie et de gaieté. Ils ont pu suivre des sketches animés essentiellement par des enfants, dont la trame de l’enseignement portait sur l’historique du peuple Abouré de Moossou. Ils ont surtout assisté avec beaucoup d’intérêt à la parade exécutée par les différentes catégories qui forment la génération. La particularité de ce défilé, est la prestation des chefs guerriers, par catégorie. 


Vêtus d’apparats de guerriers, totalement badigeonnés de kaolin, le chef guerrier de chaque catégorie est assisté d’un préparateur mystique et ses seconds. Pendant la prestation du chef guerrier, qui consiste à exécuter, de façon magistrale, des pas de danse au rythme du tam-tam parleur, les préparateurs mystiques jouent un rôle déterminant, dont le grand public ignore les codes. C’est sous des tonnerres d’applaudissements, que chaque catégorie quittait la scène après la prestation du chef guerrier, suivie de celle des femmes de chaque catégorie, à travers des chants propres à chaque groupe de femmes. Des moments qui ont tenu le public en haleine, pendant des heures, malgré un soleil de plomb. 

Représentant Hien Sié, maire d’Adiaké et DG du Port Autonome d’Abidjan, par ailleurs, parrain de l’événement, le colonel Atchet-Bilé a souligné l’importance de la fête de génération chez le peuple Abouré.


« L’un des piliers essentiels de la culture en pays Abouré, est la fête de génération. Cette cérémonie séculaire marque non seulement la passation des charges d’une génération à l’autre, mais aussi le passage d’une étape à une autre de la vie des membres d’une catégorie. La fête de génération est surtout la preuve de la pratique de la démocratie vraie et l’égalité entre les gens de la communauté », a indiqué le colonel Atchet-Bilé.


 

Il a invité les chefs de génération à œuvrer auprès des populations, afin qu’elles s’engagent dans le développement de leur localité. 


« C’est donc le lieu d’inviter les différents chefs de génération à saisir ce creuset pour œuvrer à l’union des filles et filles de Moossou et les engager à s’investir dans les actions de développement, gage de l’émancipation sociale et économique des populations », a-t-il exhorté. 


Poursuivant, le représentant du parrain a fait savoir que l’importance de la culture dans l’édification des peuples n’est plus à démontrer, « en ce sens que c’est le moyen par excellence à l’aide duquel le citoyen peut exprimer sa créativité, se forger une identité propre et renforcer ou préserver le sentiment d'appartenance à la communauté ». 


Il est bon de noter que quatre groupes composent la génération qui était à l’honneur. Ces groupes sont désignés sous l’appellation catégorie. Il s’agit des Attible, Bowlé, Djamian-Minlibé et Djamian. Ce sont les groupes qui constituent les quatre catégories qui forment la génération Blouswé de Moossou.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Moossou, passation des charges d'une génération à l'autre, le peuple Abouré magnifie sa culture dans une ambiance carnavalesque
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter