Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Polémique sur la mobilisation des fonds  pour la construction de la Mosquée du Plateau, qui de Thiam et Mabri dit vrai ? La réaction du PCA Cissé Djiguiba très  attendue
 

Côte d'Ivoire : Polémique sur la mobilisation des fonds pour la construction de la Mosquée du Plateau, qui de Thiam et Mabri dit vrai ? La réaction du PCA Cissé Djiguiba très attendue

 
 
 
 7907 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 avril 2024 - 11:44

L’Imam Cissé Djiguiba, PCA de la mosquée du Plateau (Ph) 


La politique s’invite une nouvelle fois dans la religion en Côte d’Ivoire. L’origine de la mobilisation des fonds pour la construction de la Mosquée Salam du Plateau d’Abidjan est au centre d’une polémique suscitée par des acteurs Politiques.


A la sortie de la mosquée du Plateau le vendredi 05 Avril 2024 à la faveur de la nuit du Destin, le président du PDCI-RDA, Cheick Tidjane Thiam, a révélé que, en sa qualité de Directeur Général du BNETD, il avait contribué à la mobilisation pour les financements de l’édifice religieux musulman.


« (...) Cette mosquée du Plateau occupe une place particulière dans mon Cœur. Certains sont assez jeunes, mais en 1996, j’ai passé 3 mois de ma vie pour lever le financement de cette Mosquée. Elle a été financée par un don obtenu de Cheick Al Nahyan D’Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis) et j’ai ensuite passé 3 ans pour construire cette mosquée qu’on a entièrement conçue, construite et décorée. C’est la première et seule mosquée que j’ai eu le privilège de construire dans ma vie et c’était un vœu très cher pour moi de pouvoir un jour PRIER dans cette mosquée et je veux remercier Allah tout-puissant, tout miséricordieux de m’avoir accordé ce vœux», a déclaré le candidat naturel du PDCI-RDA à la présidentielle de 2025.


Une sortie de Tidjane Thiam qui n’est pas du goût de l’ancien Ministre d’Etat, Albert Mabri Toikeusse.


Il soutient avoir été le fidèle des premières heures de la Mosquée du Plateau, étant de ceux qui priaient derrière le Cheick Abdallah Cissé Djiguiba au Parking de l'Hôtel de Ville dans la deuxième moitié des années 90.



 

« Dans mes fonctions de Ministre du Plan et du Développement et de Ministre des Affaires Étrangères, Gouverneur de la BID et membre du Conseil des Ministres de l'OCI, j'ai suivi de près et même été impliqué dans mobilisation des financements la pour la construction de la Mosquée Salam au Plateau (...) Le temps de la politique et des débats contradictoires auxquels j'entends participer très activement arrivera et ce serait tant mieux pour notre démocratie. Mais, ma conscience et ma foi musulmane m'interdisent de rester sans réaction devant les contre-vérités dites par un Chef de Parti hier au sortir de la prière de Aïd El Filtr à la ladite Mosquée Salam au Plateau », rétorqué Mabri.


Les regards sont désormais tournés vers El Hadj Cissé Djiguiba, président du Conseil d’administration de la Mosquée Salam du Plateau afin d’éclairer la lanterne de l’opinion sur l’origine des financements de l’édifice religieux.


Selon le site de la Mosquée du Plateau consulté ce lundi 15 Avril 2024, par KOACI, la première pierre pour la construction de ladite a été posée en 1994 par le chef de l’Etat  Henri Konan Bédié.


Les travaux ont démarré en 1996 avec les subventions de l’Etat ivoirien et divers donateurs dont la Fondation de bienfaisance ZEID des Emirats Arabes Unis et la Fondation AGA-KHAN.


 Suite au coup d’Etat militaire survenu en 1999, les travaux sont arrêtés. Durant cette période de transition politique sous le Comité National de Salut Public (CNSP), une délégation ministérielle est envoyée par Sa Majesté Hassan II, Roi du Maroc.


 Elle avait pour mission de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux et de déterminer le niveau d’intervention de sa Majesté qui avait pris l’engagement de participer aux travaux de finition de la Mosquée

Une fois sur place, la délégation est surprise de constater que les travaux de finition avaient été confiés à une entreprise italienne qui malheureusement n’achèvera pas les travaux…


En 2007, à la faveur d’une rencontre de la communauté musulmane le Président Laurent Gbagbo sur la situation des pèlerins n’ayant pas pu effectuer le Hadj l’année précédente, l’imam Cissé Djiguiba, a souhaité que Le Président permette la tenue des prières à la mosquée SALAM compte tenu des désagréments sur le parking. Répondant favorablement à cette requête.


 

Le Président donna des instructions à sa Directrice Adjointe de cabinet pour la mise en place d’une commission de construction en rapport avec le BNETD pour la reprise des travaux. Et les travaux reprirent jusqu’en 2011.


A son arrivée au pouvoir, Le Président Alassane Ouattara reprend les travaux d’achèvement jusqu’à la finition en 2012. 


Depuis cette date et pour le même objectif, d’autres financements ont été mobilisés notamment la contribution des fidèles (tous les vendredis), des opérateurs économiques et du Royaume d’Arabie Saoudite (le 13 Avril 2017), etc.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Polémique sur la mobilisation des fonds pour la construction de la Mosquée du Plateau, qui de Thiam et Mabri dit vrai ? La réaction du PCA Cissé Djiguiba très attendue
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Sur les chemins de la VÉRITÉ, beaucoup vont tomber. À commencer par la tête. ?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter