Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : 2 morts suite à des exactions de la police municipale, manifestations près du palais présidentiel
 

Cameroun : 2 morts suite à des exactions de la police municipale, manifestations près du palais présidentiel

 
 
 
 2303 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 avril 2024 - 07:32

Des habitants de Yaoundé ont manifesté ce mercredi au lieu dit axe présidentiel, précisément entre les carrefours du palais à Emana et Tongolo, dans le premier arrondissement de Yaoundé, comme constaté par Koaci sur place.


La colère des manifestants fait suite à la mort de deux personnes, notamment un conducteur de motos et son passager, selon des informations concordantes.


Selon des témoins oculaires, deux personnes sont mortes ce mercredi 17 avril 2024 sur cet axe à proximité du palais présidentiel, écrasées par un camion d'une société brassicole. La moto des deux victimes était pourchassée par le véhicule de la police municipale du premier arrondissement de Yaoundé.


 Les manifestants attribuent ces décès à une course poursuite de ces agents municipaux.


"Les manifestants, majoritairement des conducteurs de motos, expriment leur ras-le-bol depuis ce matin, après les décès de leur collègue et de son passager", a expliqué un agent de police du groupement mobile d'intervention (Gmi).


Des manifestants ont expliqué à Koaci que le conducteur de motos et son passager sont passés sous les roues du camion, après avoir été pourchassés par les agents de la police municipale de la mairie de Yaoundé 1ᵉʳ.


Le camion transportant des palettes d'eau était encore visible sur la chaussée mercredi au moment du passage de Koaci.


 

Barricades 


Des barricades ont été érigées sur la voie publique empêchant aux automobilistes de circuler.


Des manifestants ont indiqué avoir posé des barricades sur cette voie publique qui jouxte le palais présidentiel, pour exprimer leur ras-le-bol sur les exactions des agents de la police municipale.


Enfin, ces manifestants ont été dispersés par la police nationale.


Les conducteurs de motos accusent régulièrement les agents de la police municipale d'abus divers et de racket.


 

Ce drame a contraint Emmanuel Djikdent le préfet du département du Mfoundi dont Yaoundé est la principale ville, à mettre fin à l'activité de la police municipale


Le préfet a fait savoir que les contrôles sont réservés uniquement à la gendarmerie et à la police nationales.


Des sanctions sont prévues à la mairie de Yaoundé 1er, contre les agents sans foi ni loi dont le comportement a entraîné la mort des deux personnes mercredi sur la voie publique.



Armand Ougock correspondant permanent de koaci au Cameroun.

Joindre la rédaction Camerounaise de koaci au 237 691154277 ou Cameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoires pharmaceautiques ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Investissements chinois et libanais, danger sur le blanchiment d'arge...
 
4231
Oui
77%  
 
1024
Non
19%  
 
218
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : 2 morts suite à des exactions de la police municipale, manifestations près du palais présidentiel
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter