Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Filière riz, 1,3 milliards de dollars nécessaires pour atteindre l'autosuffisance, la Banque mondiale promet de
 

Côte d'Ivoire: Filière riz, 1,3 milliards de dollars nécessaires pour atteindre l'autosuffisance, la Banque mondiale promet de "combler le gap de financement de la SNDR 2024-2030"

 
 
 
 1797 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 juillet 2024 - 09:33



La Côte d’Ivoire veut être autosuffisante en riz à l’horizon 2030. Pour atteindre son objectif, elle multiplie la recherche de financements auprès des partenaires multilatéraux, des partenaires bilatéraux, des fonds souverains, investisseurs privés et autres acteurs de la société civile.


Dans ce cadre, le ministère d’État, ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières a organisé ce lundi 8 juillet 2024 à Abidjan, une première table ronde pour le financement de la phase 2 de la Stratégie nationale de développement de la filière riz (SNDR 2024-2030), autour du thème : « Le développement de la filière riz : opportunités d’affaires durables ».


La stratégie nationale de développement du riz 2024-2030 vise, en effet, à atteindre une production de 4,16 millions de tonnes de paddy d'ici 2027, couvrant 97 % des besoins nationaux. À l’horizon 2030, il est prévu une production de 3,2 millions de tonnes de riz usiné, couvrant 105 % des besoins nationaux. Pour atteindre ces objectifs, il faut un investissement de plus de 540 millions de dollars d'ici 2027, et près de 1,3 milliard à l’horizon 2030.


Co-présidant la cérémonie, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane Diagana, a assuré que son institution est prête à apporter son soutien financier à la stratégie nationale.


"Nous sommes disposés à combler le gap de financement", a-t-il indiqué.


 

Pour Ousmane Diagana, les objectifs de production à l’horizon 2030 sont ambitieux mais aussi réalisables, et pourraient positionner la Côte d’Ivoire comme un leader régional de la production de riz, à l'instar de son rôle dans le cacao, la noix de cajou, la noix de cola, et le café.


« La Côte d'Ivoire joue un rôle incontournable en tant qu'exportateur majeur dans la région. La réalisation de l'autosuffisance alimentaire profiterait également aux pays voisins tels que le Ghana, le Burkina Faso et le Mali. Si la Côte d’Ivoire s’auto-suffit, la région le sera aussi », a-t-il souligné, saluant « l'objectif ambitieux du gouvernement d'augmenter la superficie des surfaces irriguées à 200 000 hectares, en garantissant la quantité et la qualité suffisantes d’intrants nécessaires ».


Avant lui, le Premier ministre ivoirien Robert Beugré Mambé a rappelé que la promotion de la riziculture reste une préoccupation majeure de son gouvernement, pour qui la sécurité alimentaire des populations reste une priorité absolue.


Le chef du gouvernement s'est réjoui en outre, de l'augmentation de la production nationale, qui est passée de 550 000 tonnes à 1,4 million de tonnes de 2011 à 2023.


Toutefois, il a déploré l'importante quantité de riz importé, qui "dégrade notre balance et affecte notre capacité de création d'emplois".


"La Stratégie nationale de développement de la filière riz traduit la volonté du gouvernement de renforcer la résilience du secteur vivrier", a précisé le Premier ministre.


Pour sa part, le ministre d’État, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières Kobénan Kouassi Adjoumani a souligné que le financement de la SNDR 2024-2030 et sa mise en œuvre effective « contribueront assurément à faire de la Côte d’Ivoire un modèle en matière de souveraineté alimentaire, à travers la couverture totale des besoins nationaux en riz de bonne qualité, en quantité suffisante et à des prix accessibles, à partir de la production locale ».


 

Il a appelé à la contribution de tous, partenaires techniques et financiers, ainsi que du secteur privé et du secteur bancaire, afin de disposer des ressources nécessaires pour la mise en œuvre de la nouvelle SNDR.


Au cours de cette table ronde, les partenaires multilatéraux, les partenaires bilatéraux, les investisseurs privés, les fonds souverains et autres acteurs de la société civile ont apporté plusieurs soutiens financiers pour la réussite de la nouvelle SNDR.



Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Filière riz, 1,3 milliards de dollars nécessaires pour atteindre l'autosuffisance, la Banque mondiale promet de "combler le gap de financement de la SNDR 2024-2030"
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter