Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : 38 ans de Biya, une gouvernance marquée par des pillages et des détournements massifs de fonds publics
 

Cameroun : 38 ans de Biya, une gouvernance marquée par des pillages et des détournements massifs de fonds publics

 
 
 
 5422 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 octobre 2020 - 07:58


 (Ph)

Selon le ministère camerounais des Finances publiques, plus de 12 milliards FCFA de recettes non fiscales ont été détournées au 1er semestre 2020 des caisses de l’Etat.


L’information, contenue dans le tout premier rapport des conférences spéciales sur la budgétisation a fait la UNE des medias camerounais cette semaine.

Le rapport a relevé le non reversement dans les caisses de l’Etat de 11 579 528 156 FCFA de droits administratifs, 7 264 716 FCFA de recettes de vente des biens, 439 021 309 FCFA de recettes issues des prestations de services et 150 736 886 FCFA des loyers immeubles et revenus des domaines. Soit un total de plus 12 milliards FCFA.

En 2019, le non reversement était estimé à 24 milliards 475 millions 782 mille 384 FCFA.


« Ces trois dernières années, l’apport des recettes non fiscales au budget de l’Etat n’excède pas 4% », lit-on dans le rapport du Ministère des Finances.


Malversations et gabegie à répétition


 

«Au Cameroun, l’unité de mesure du détournement de fonds publics s’estime en milliard FCFA », affirmait un confrère sénégalais de passage à Yaoundé en novembre 2018.


Ce confrère ouest africain venu couvrir l’élection présidentielle ne semblait pas si bien le dire. La liste des prévaricateurs condamnés par la justice camerounaise pour les faits de malversations financières estimées en milliards FCFA est longue. Certains par des micmacs savamment montés échappent aux mailles du filet et continuent de narguer le bas peuple.


Des ministres, hauts dignitaires du régime Biya, directeurs d’entreprises parapubliques et autres cadres d’administration font partie de la liste des multimillionnaires camerounais les plus en vue.


Dans le cadre de l’Epervier (opération d’assainissement des mœurs dans la gestion de la chose publique), des dizaines des hauts commis de l’Etat, de ministres cadres d’administration ont été condamnés pour des faits de détournements de fonds publics.


En rappel, le Cameroun a occupé deux fois de suite, le rang de pays le plus corrompu au monde dans le classement de l’ONG allemande Transparency International.


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Cameroun : 38 ans de Biya, une gouvernance marquée par des pillages et des détournements massifs de fonds publics
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Khanel
Pauvre Cameroun avec ce dictateur.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Voici le mal de l'Afrique... Pauvre Afrique...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter