Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les jeunes de Ouangolo lors des états généraux de la jeunesse du Tchologo: « Nos  projets sont financés selon la tête du client...»
 

Côte d'Ivoire : Les jeunes de Ouangolo lors des états généraux de la jeunesse du Tchologo: « Nos projets sont financés selon la tête du client...»

 
 
 
 4101 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 août 2021 - 18:59

Les jeunes de Ouangolo présentant leurs attentes (ph KOACI) 



Les états généraux de la jeunesse du Tchologo, on été lancés à Ouangolodougou ce jeudi 05 août 2021 comme rapporté par une source sur place. Les jeunes, sortis en masse, en ont profité pour exprimer tous leurs désarrois et leurs attentes sur cette initiative. La manifestation a débuté d'abord par un panel auquel ont pris part le maire de Ouangolo Tounkara Moussa, le directeur régional de la culture Soro Kidomanbin, un expert le docteur Ebenezer Léonce Koffi et le chef du guichet emploi jeunes de Ouangolo, Dagnogo Karamoko qui ont décortiqué le thème de ces assise à savoir « Jeunesse et lutte contre la pauvreté dans la région du Tchologo ».


Par la suite, la parole a été donnée aux jeunes de Ouangolo et plusieurs d'entre eux, ont embouché les mêmes trompettes, faisant savoir aux hommes politiques qui sèment la division, le manque de vision des dirigeants sur leur avenir et le mauvais financement de leurs projets. « Nous avons déposé beaucoup de projets à l'emploi jeunes, au conseil régional, un peu partout mais seuls quelques projets sont financés et d'une façon qui n'encourage pas l'entrepreneuriat (...) Nos projets sont financés selon la tête du client...» ont décrié les présidents des jeunes de Diawara et celui de Ouangolo.


 

Tous dénoncent une attitude de chantage des décideurs vis à vis des jeunes. Pour eux, les jeunes de leur département sont engagés à participer au développement de la région, mais les solutions qui leurs sont proposées, sont pour la plupart inadaptées. « Nous avons financé beaucoup de projets de jeunes mais généralement, vous prenez l'argent et vous disparaissez. C'est pas bon...» a tenu à préciser le maire de Ouangolo, Tounkara Moussa.


Le constat fait lors de cette première étape de ces états généraux, est qu'il y a un véritable déficit de communication entre les jeunes qui souhaitent vivement être pris en compte dans la politique de développement de la région et les autorités et autres décideurs locaux, qui apportent des solutions et semblent ne pas aller dans le sens que ces jeunes. Les autres panelistes, ont encouragé les jeunes en les mettant face à leur propre destin. Plusieurs pistes ont été proposées dont le domaine agricole et le négoce qui sont des secteurs très porteurs surtout en cette période de chereté de la vie. Le conseil régional a conseillé aux jeunes, d'aller à l'information et ne pas rester assis à la maison, étant donné qu'une permanence a été installée à Ouangolo.


Il faut dire aussi que la région du Tchologo, est marquée par une atmosphère politique qui crée des tendances et des camps de part et d'autre, ce qui n'est pas le terreau fertile pour l'épanouissement de la jeunesse. Ces états généraux sont donc l'occasion pour les jeunes du Tchologo de s'exprimer, et ceux de Ouangolo ne s'en sont pas privés. Ces états généraux sont une initiative de la direction régionale du ministère de la promotion de la jeunesse de l'insertion professionnelle et du service civique, avec à sa tête madame Evelyne Koffi, de la délégation régionale du conseil national de la jeunesse de Côte d'Ivoire et du conseil régional du Tchologo. Après l'étape de Ouangolo, le cap a été mis sur Ferké et Kong.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les jeunes de Ouangolo lors des états généraux de la jeunesse du Tchologo: « Nos projets sont financés selon la tête du client...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après son refus d’intégrer le PPA-CI, Simone Gbagbo n’a d’autre solution que de créer son parti ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gb...
 
4373
Oui
60%  
 
2843
Non
39%  
 
115
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement