Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée :  Coup d'Etat, réactions et appels des voisins anglophones
 

Guinée : Coup d'Etat, réactions et appels des voisins anglophones

 
 
 
 4330 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 septembre 2021 - 14:25


George Weah et Alpha Condé (ph)


Des pays anglophones ouest africains à savoir le Liberia et la Gambie ont réagi sur la situation qui prévaut en Guinée-Conakry, surtout sur le coup d’Etat qui est intervenu. Ces deux pays tout en s’alignant sur la position de la CEDEAO ont lancé un appel sous forme de plaidoyer pour la libération du Présidant Alpha Condé et à la préservation de la paix dans la sous-région.


Les deux pays anglophones dont le Liberia qui partage une partie de ses frontières terrestres avec la Guinée, espèrent que les militaires en Guinée pourront entendre leur voix et aller à l’apaisement et la préservation de la paix dans la sous-région.


Réaction du Liberia


La situation en Guinée ne laisse pas indiffèrent le Liberia, voisin de ce pays francophone. Dans un communiqué rendu public, la présidence libérienne a annoncé hier dimanche que le Président George Manneh Weah « a exprimé sa profonde préoccupation quant au développement politique en cours en Guinée et a appelé toutes les parties dans la situation politique actuelle à s'abstenir de toute violence, à faire respecter l'état de droit et à assurer le calme ».


 

Tout en appelant à la libération du Président libérien qui est retenu par les militaires, le Président Weah a plaidé pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité et a fait observer aux guinéens que « la violence et l'instabilité politique en Guinée auront des ramifications négatives pour l'ensemble de la région ».


Incidences sur la sécurité


Au regard de la crainte d’instabilité soulevée par le Liberia, des libériens craignent que la situation en Gainée pourrait avoir des implications sécuritaires dans la sous-région en cas de résistance des forces fidèles à Condé ou de conflit entre des factions opposées au sein des forces armées guinéennes. Aussi une détérioration de la situation pourrait conduire à des déplacements de populations et à des crises humanitaires dans les pays voisins de la Guinée, dont le Libéria.


En prévision à ces éventualités, le Président Weah a prévu une réunion ce lundi avec le Conseil de sécurité nationale du Libéria pour discuter de l'évolution des événements en Guinée.


Réaction de la Gambie


Le ministère gambien des Affaire Etrangères s’est prononcé le 05 septembre 2021 à Banjul sur la situation en Guinée. Dans son communiqué, le chef de la diplomatie gambienne a déclaré que « le gouvernement de la Gambie a noté avec une vive préoccupation le coup d'État en République de Guinée par des éléments des Forces spéciales qui a entraîné l’arrestation du Président Alpha Condé et la dissolution du gouvernement ».


 

Tout en s’alignant sur les positions et principes de l'Union Africaine et de la CEDEAO du rejet de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement et de putsch, la Gambie dit suivre avec le développement de la situation à Conakry et prie « les militaires de faire respecter l'état de droit dans le pays ».


Ajoutons qu’avant les réactions du Liberia et de la Gambie, le Nigeria s’est aussi fait entendre diplomatiquement.

Le gouvernement du Nigeria a, dans une déclaration publiée par Esther Sunsuwa, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, condamné la décision de l'Armée, affirmant qu'elle viole le protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance. Le Nigeria a par la suite appelé les auteurs du « coup d'État à rétablir sans délai l'ordre constitutionnel et à protéger toutes les vies et tous les biens.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Guinée : Coup d'Etat, réactions et appels des voisins anglophones
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement