Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Démission du président du conseil supérieur de la communication
 

Burkina Faso : Démission du président du conseil supérieur de la communication

 
 
 
 1001 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 septembre 2021 - 14:20

Mathias Tankoano (PH)



Le président du conseil supérieur de la communication (CSC) au Burkina Faso, Mathias Tankoano a annoncé sa démission de la tête de l’instance de régulation des médias, après avoir été élu dans le bureau exécutif national du parti au pouvoir, le mouvement du peuple pour le progrès (MPP). 


Le Président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Mathias Tankoano, a annoncé, ce dimanche 26 septembre 2021, sa démission de la présidence du CSC. Il justifie cette démission par par désignation comme Secrétaire National chargé chargé des questions électorales du parti au pouvoir, le MPP.


 

« A l’issue du 2ᵉ congrès extraordinaire du MPP, mes camarades ont porté leur choix sur moi pour conduire désormais les questions électorales du parti », a écrit Mathias Tankoano, tenant a les remercier « pour cette marque de confiance et de camaraderie ». 


« En acceptant cette charge, je renonce désormais à ma fonction de conseiller du CSC et de président.

Je continue à solliciter les conseils et les bénédictions de tous », a-t-il ajouté. 


Dès l’annonce de sa démission, plusieurs acteurs ont salué cette hauteur d’esprit du désormais ex-président du CSC, même si l’issue ne pouvait en être autrement, car les fonctions étant incompatibles. 


En rappel, spécialiste des questions électorales, Mathias Tankoano est un magistrat devenu avocat. Avant d’occuper la présidence du CSC, il était conseiller spécial du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. 



Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Démission du président du conseil supérieur de la communication
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement