Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Impasse pour les habitants du camp des réfugiés de  Budumburam à démolir
 

Ghana : Impasse pour les habitants du camp des réfugiés de Budumburam à démolir

 
 
 
 2186 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 octobre 2021 - 08:19


Indicatif du camp de Budumburam (ph)


La date du 30 septembre 2021 a marqué l’expiration du délai qui a été donné par l’Assemblée locale du district de Gomoa Est, région centrale au Ghana, aux occupants du camp de Budumburam à quitter les lieux sous peine de démolition. Budumburam est l'ancien site du camp des réfugiés libériens au Ghana.


Suite à la décision qui leur a été communiquée depuis des semaines, des habitants du camp de Budumburam, parmi lesquels on peut retrouver de réfugiés libériens, sierra léonais et de ghanéens, sont dans une certaine angoisse. Hier mercredi, certains parmi eux sont allés au Commissariat de police de Gomoa pour exiger l'arrêt de l’ordre de démolition du camp.


Contre la menace qui plane sur leurs abris, des habitants ont nié les dires selon lesquels le camp de Budumburam abrite des criminels. Après avoir plaidé qu'ils n'ont nulle part où aller et qu’ils sont prêts à faire face quiconque tentera de les expulser de force, les habitants ont exhorté le gouvernement à reconsidérer sa décision.


 

En revenant sur le sort peu enviable qui est le leur, certains occupants du camp ont prétexté que l'ambassade du Libéria les a négligés depuis que le gouvernement du Ghana leur a demandé de retourner dans leur pays d'origine.Pendant ce temps, d’autres habitants qui se sont confiés à la presse ont fait savoir qu’ils n’iront nulle part à moins que le gouvernement leur trouve un lieu approprié pour se recaser.


Raisons de la démolition planifiée du camp


Sur les causes de la démolition planifiée du camp, Solomon Darko Quarm, le chef du district de Gomoa Est a expliqué que la décision est une réponse à une demande des chefs de Gomoa à cause de l'augmentation des actes criminels dans le milieu et qu’en plus le site s’est transformé en un refuge pour de présumés criminels.

Concernant l’utilisation future du site, Darko Quarm a fait savoir que le camp de réfugiés de Budumburam après sa démolition sera utilisé pour des installations qui bénéficieront à la région centrale et au pays dans son ensemble.


 

Le camp de Budumburam a été créé en 1990 au Ghana après le début de la guerre civile en 1989 au Liberia. L’idée de créer ce camp de réfugiés a été motivée par l'arrivée de libériens au Ghana. Après l'accord final de cessez-le-feu en 2003, le HCR a demandé à plusieurs reprises le rapatriement des réfugiés au Libéria mais ce retour a rencontré des obstacles liés aux situations interne et économique précaire au Libéria.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Impasse pour les habitants du camp des réfugiés de Budumburam à démolir
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter