Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Gbêkê, affaire 680 militants virent au RHDP, le Gblo et le Satiklan rassurent Bédié: « À part les personnes décédées, tous nos militants sont avec nous au PDCI »
 

Côte d'Ivoire : Gbêkê, affaire 680 militants virent au RHDP, le Gblo et le Satiklan rassurent Bédié: « À part les personnes décédées, tous nos militants sont avec nous au PDCI »

 
 
 
 3972 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 14 mars 2022 - 13:01

Les responsables des structures spécialisées PDCI Botro 2 réunis autour du délégué et de la mission du parti (ph KOACI) 



Lors d'une cérémonie organisée le vendredi 04 mars 2022 au Centre culturel Jacques Aka de Bouaké, trois jeunes natifs du Gblo et du Satiklan se réclamant de l'opposition dont deux du PDCI et un du FPI, ont pris fait et cause pour le RHDP en y adhérant par le truchement d'un élu et cadre Gblo en la personne de Monsieur Assahoré Konan Jacques, député RHDP de Diabo-Languibonou par ailleurs directeur général du trésor et de la comptabilité publique.


« Réunis au sein d'un comité de réflexion composé de militants du PDCI RDA et du FPI, nous (3 personnes) avons décidé délibérément et sans pression aucune, en annonçant que nous, militants du PDCI RDA et du FPI au nombre de plus de 680, déclarons maintenant notre entière et totale adhésion au parti RHDP... » avait déclaré au nom de ces nouveaux militants du RHDP, Honoré

N'Guessan Koffi, se réclamant secrétaire national FPI, chargé du département de Botro.


Quelques jours plus tard, KOACI a eu une autre version de cette supposée adhésion au RHDP, attribuée à des centaines de militants Gblo et Satiklan particulièrement favorables au PDCI. En effet, eu égard à cette annonce qui a troublé plus d'un militant du PDCI dans les localités citées, KOACI a rencontré les différents délégués PDCI RDA du Gblo et Satiklan pour avoir leur avis sur ces soi-disant défections de leurs militants. « À la délégation de Botro 1, je suis en train d'évaluer le personnel politique et jusque-là nulle part, je n'ai eu une confirmation de défection. Il n'y a jamais eu de virement massif. Tous les comités sont en place et fonctionnent. Partout où nous sommes partis à part les cas de décès, on ne m'a pas signifié que les militants sont partis quelque part. Tous les militants qui sont dans les comités et tous ceux qui sont encore vivants, ont réaffirmé leur appartenance au PDCI. Ils disent qu'ils sont avec nous au PDCI.», a indiqué Monsieur Kouakou N'Zué, délégué intérimaire PDCI de Botro 1.


Réagissant sur le cas du jeune Kouadio Edmé qui affirmait pendant la cérémonie d'adhésion au RHDP, être le coordonnateur JPDCI rural de Languibonou, le Professeur Yao Kouamé Albert délégué PDCI Botro 3 (sous-préfecture de Languibonou), a expliqué que le nommé Edmé ne faisait plus partie des instances de sa délégation depuis belle lurette. « Un virement massif de nos militants au RHDP ? Je n'en suis pas du tout informé. Il y a toujours des effets d'annonce pour semer le trouble dans les esprits.


Depuis les dernières élections législatives, Monsieur Kouadio Edmé est sous le coup d'une sanction disciplinaire valant suspension des fonctions qu'il occupait. Donc si c'est de Edmé qu'il s'agit, c'est un non-événement pour le PDCI-RDA.» a précisé le délégué PDCI Botro 3 (sous-préfecture de Languibonou), le Professeur Yao Kouamé Albert.


 

Du côté de la délégation départementale PDCI Botro 2 (Diabo commune et sous-préfecture), dirigée par le sénateur maire de Diabo Monsieur Koumoin René, l'on nous fait savoir que le rideau de fer du PDCI dans cette localité est bel et bien en place. À peine réhabilité à son poste de délégué par le président Bédié et étant en pleine remobilisation des militants de son parti, des mauvaises langues sont une nouvelle fois sur le qui vive, essayant de ternir l'image du délégué Koumoin en le mêlant à ces prétendus transfuges qui en réalité, ne sont pas membres de sa délégation.


« Au niveau de Botro 2, la délégation que je dirige, tous sont là. Personne n'est parti ailleurs. Je tiens à rassurer l'opinion et le président de notre parti SEM Henri Konan Bédié que le Gblo est et restera fidèle au PDCI. J'y veillerai personnellement.», a fait savoir le sénateur maire de Diabo, délégué départemental PDCI RDA Botro 2, Monsieur Koumoin René en mission parlementaire CEDEA0 à Morovia au Libéria, que KOACI a joint au téléphone. Dans cette ambiance, la haute direction du PDCI décide de mettre en mission de prospection, une délégation sur le terrain dans cette partie de la région de Gbêkê.


Dans le cadre d'une mission officielle du PDCI-RDA relative à l'inspection et au contrôle du personnel politique dudit parti dans le département de Botro,


Hermann Abou Charak Guina à la tête d'une délégation, s'est rendu ce dimanche 13 mars à Diabo pour s'imprégner de la viabilité du plus vieux parti politique ivoirien dans la délégation départementale PDCI Botro 2 (Diabo commune et sous-préfecture), dirigée par le sénateur maire Koumoin René.


Pour l'émissaire de la haute direction du PDCI, sa venue dans la délégation de Botro 2, après une visite similaire à Botro 1, a pour objectif principal l'inspection et le contrôle de toutes les composantes et du personnel du parti. « Notre présence ici auprès de la base militante, répond à l'ambition du PDCI-RDA de redinamiser ses bases pour préparer et faire face aux objectifs de 2023 et de 2025. Cela passe nécessairement par la vérification du personnel politique et la réalité du fonctionnement de nos structures à la base.» a déclaré le chef de la délégation qui s'est réjoui de la forte mobilisation et la présence effective des 12 secrétaires de section, 65 présidents des comités de base et autres responsables de différentes structures spécialisées du PDCI de Botro 2 qui avaient à leur tête lors de cette rencontre, leur délégué Koumoin René à peine rentré d'une mission au Libéria.


 

« Nous sommes convaincus que le PDCI-RDA demeure une force irrésistible dans cette localité. La preuve, c'est l'existence et la présence à Botro 2 de tous les responsables à l'animation et de base. Nous sommes donc rassurés. Néanmoins, nous avons rappelé aux différents responsables de continuer le travail de renforcement de notre parti, de sa pénétration à la base, parce que nous connaissons aujourd'hui le contexte où au quotidien, les militants du PDCI-RDA au plus haut niveau font l'objet de chantage et de débouchage. » a indiqué Hermann Abou Charak Guina qui avait à ses côtés son adjoint Patrice Daté.

« C'est un sentiment de joie pour moi de recevoir cette délégation eu égard à l'intox qui a été diffusée par certains médias, noyant du coup les activités du parti ici à Diabo. Cependant, nous avons démontré à la délégation venue que le PDCI RDA existe bel et bien à Diabo et que tout ce qui a été dit en rapport avec des prétendus militants de la délégation Botro 2 qui auraient rejoint un parti politique (RHDP Ndlr), n'est que pur mensonge. En dehors de ma UFPDCI qui a rejoint le candidat du RHDP lors de l'élection législative dernière, le PDCI vie toujours à Diabo. Aucun membre de ma structure n'a bougé. Toute la base est là au PDCI RDA, sauf certains militants qui sont malheureusement décédés...» a précisé le délégué départemental PDCI Botro 2 Koumoin René, qui a tenu à rassurer le président Bédié sur la fidélité du peuple Gblo à la cause du PDCI.


Au nom de l'assemblée, le doyen Kouadio Ba Pierre a déclaré haut et fort sous un tonnerre d'applaudissements que « Le PDCI-RDA ne peut jamais mourir à Diabo.» Une motion a été lue par le permanent Germain Kouassi dans laquelle, les militants PDCI de Botro 2 (Diabo commune et sous-préfecture), appellent de tous leurs vœux à ce que les instances du parti plébiscitent le président Bédié au 13ᵉ congrès du PDCI-RDA pour la présidence du PDCI, afin que le parti continue de tenir.


Si aucune délégation PDCI Gblo et Satiklan n'a connaissance d'aucun départ de ses militants vers le RHDP comme annoncé le vendredi 04 mars au centre culturel Jacques Aka de Bouaké par un ressortissant de cette région, d'où proviennent les 680 militants qui auraient viré au RHDP ? Annonce faite ce jour en grande pompe par Honoré N'Guessan Koffi qui avait à ses côtés Kouadio Edmé et Jean-Baptiste N'Guessan qui s'est présenté comme étant vice coordonnateur JPDCI urbaine Bouaké et pourtant, KOACI a appris que ce dernier est en réalité membre du bureau du coordonnateur de la JPDCI urbaine de la délégation PDCI-RDA de Kôkô, qui est gérée par le coordonnateur N'Guessan Tcho Séverin.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Gbêkê, affaire 680 militants virent au RHDP, le Gblo et le Satiklan rassurent Bédié: « À part les personnes décédées, tous nos militants sont avec nous au PDCI »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Il suffit de dire aux populations, un ministre arrive dans notre localité pour une grande réunion. Allons y prendre part. Comme précision, ce n’est pas une affaire de parti politique…il s’agit de notre localité. Et lorsque les parents s’y rendent, une soi-disant liste de présence est emmargée. Arrivé dans leur QG, il suffit à ce parti impopulaire et minoritaire de changer l’entête et inscrire ceci : la liste des membres qui ont quitté leur parti pour nous rejoindre. Tout cela pour dire au chef de la case malodorante son travail abattu sur le terrain et comme récompense, un futur poste ministériel ou son maintien dans le gouvernement 20 ans. N’importe quoi…
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter