Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les associations de consommateurs appellent l'état à revoir sa copie quand aux tarifs du péage sur l'autoroute Abidjan - Grand-Bassam
 

Côte d'Ivoire : Les associations de consommateurs appellent l'état à revoir sa copie quand aux tarifs du péage sur l'autoroute Abidjan - Grand-Bassam

 
 
 
 3010 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 juin 2022 - 10:05

Jean-Baptiste Koffi, président de la COC-CI (ph KOACI)



Dès ce vendredi 24 kuin 2022, la station de péage située sur l'autoroute Abidjan - Grand-Bassam rentre officiellement en service. Mais si l'ouvrage permettra à l'Etat de renflouer ses caisses, les usagers de l'axe ainsi que les associations de consommateurs, eux, s'en plaignent déjà. Dans une déclaration qu'il a faite, le président de la Confédération des Organisations d Consommateurs de Côte d'Ivoire (COC-CI), Jean-Baptiste Koffi, a déploré les tarifs annoncés par le Fonds d'Entretien Routier (FER) et appelé le gouvernement à revoir sa copie.


« Le poste de péage de l’autoroute Abidjan - Grand-Bassam rentre en service à partir du 24 juin 2022, avec des tarifs annoncés qui ont coupé le souffle de tous les usagers de cette route. Tous les propriétaires de véhicules légers, qui espéraient faire des économies sur leur budget familial en allant vivre à coûts réduits en province, du côté de Bassam, Bonoua, Aboisso ou encore Assinie, sont sans voix. Ils devront désormais s’acquitter de 12 000 fcfa de frais de péage par semaine (du lundi au samedi) soit 48 000 fcfa par mois.


 

Cela devient intenable et insupportable pour les consommateurs condamnés quotidiennement à faire le difficile arbitrage entre des revenus maigres et bloqués d’une part et des charges familiales incontournables, en perpétuelle augmentation. Les consommateurs et les organisations de défense de leurs droits, demandent au gouvernement de revoir sa copie. Rien ne saurait justifier un tel niveau de frais de péage à un moment où les consommateurs subissent, de plein fouet, les effets collatéraux d’une crise Russo-Ukrainienne dont nul ne peut prédire le terme à ce jour. », a martelé Jean-Baptiste Koffi, président de la COC-CI, par ailleurs président de l'Union Fédérale des Consommateurs de Côte d'Ivoire.


Aussi, pour les organisations de défense des droits des consommateurs, si les populations peinent jusqu'ici à digérer les tarifs du premier péage en pleine agglomération (Ndlr: 3ᵉ pont), leur ajouter un autre tribut en plein grand Abidjan avec des tarifs encore plus élevés serait intenable, voire de trop.


« Faute de réaction, nous demandons à tous les usagers de se déporter sur la nationale (ancienne route Ndlr). Nous osons croire que cette dernière ne fera pas l’objet d'ici à quelque temps de fermeture pour travaux.», a conclu le président Jean Baptiste Koffi.


T.K.Emile, Abidjan

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les associations de consommateurs appellent l'état à revoir sa copie quand aux tarifs du péage sur l'autoroute Abidjan - Grand-Bassam
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter