Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria :  Directives sur l'avortement à Lagos
 

Nigeria : Directives sur l'avortement à Lagos

 
 
 
 1125 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 02 juillet 2022 - 11:33


Un test de grossesse (ph)


Le gouvernement de l'État de Lagos au Nigeria a dévoilé un document politique sur l'interruption sûre de la grossesse. L’initiative vise à renforcer la capacité des professionnels de la santé à identifier les grossesses pour lesquelles une interruption juridique pouvait être instituée.


Le document intitulé « Les directives de l'État de Lagos sur l'interruption sûre de la grossesse pour les indications juridiques», définit les lignes directrices pour l'interruption sûre de la grossesse dans le cadre du droit pénal de l'État de Lagos.


Une déclaration du ministère de la Santé de l'État de Lagos a rappelé qu’« en 2011, l'Assemblée législative de l'État de Lagos a mis à jour le code pénal, prévoyant l'avortement pour sauver la vie et protéger la santé physique de la femme ».


Dispositions légales, femmes concernées


 

L'accès à des soins d'avortement sécurisés à des fins non médicales ou pour une grossesse qui n'a pas résulté d'un viol ou d'un inceste a été interdit dans l'État de Lagos en vertu des nouvelles directives sur l'interruption de grossesse en toute sécurité publiées par le ministère de la Santé de l'État.


La politique qui s'appuie sur les dispositions existantes du droit pénal de l'État de Lagos et les directives nationales pour les indications légales de 2018 limite l'avortement aux seules mères en danger, aux fœtus gravement handicapés et aux victimes de viol.


La politique réactualisée décrit les conditions médicales qui sont légalement éligibles à l'avortement et prescrit les procédures que les établissements médicaux doivent suivre pour parvenir à une interruption thérapeutique sûre et thérapeutique et réduire les décès maternels évitables.


Menace pour la mère


 

La politique énumère les troubles obstétriques et gynécologiques, les maladies cardiaques et vasculaires, les lésions rénales, les cancers, les maladies du sang et les troubles psychiatriques et mentaux, entre autres, parmi les conditions pouvant constituer une menace pour la vie et la santé physique d'une mère.


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : Directives sur l'avortement à Lagos
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter