Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Football local,  salaires minimums L1 160.000 FCFA et Ligue 2 100.000 FCFA, Cyrille Domoraud : « Un bon pas mais la lutte continue »
 

Côte d'Ivoire : Football local, salaires minimums L1 160.000 FCFA et Ligue 2 100.000 FCFA, Cyrille Domoraud : « Un bon pas mais la lutte continue »

 
 
 
 7129 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 août 2022 - 14:33

Cyrille Domoraud président de l’AFI (DR) 


Comme nous l’évoquions dans un précédent article, les salaires des footballeurs qui prennent part aux championnats nationaux en Ligue 1 et Ligue 2 connaissent une hausse.


Désormais les 20 joueurs professionnels en première Division, auront un salaire minimum de 160.000 FCFA, tandis que ceux qui évoluent en seconde division percevront la somme de 100.000 FCFA comme salaire minimum.


L’Association des Footballeurs Ivoiriens (AFI) l’une des chevilles ouvrières de cette décision prise par le comité exécutif de la la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) en accord avec les dirigeants de clubs s’en réjouit.

Son président, Cyrille Domoraud note un bon de la part des dirigeants, cependant la lutte pour les meilleures conditions de vie et de travail des footballeurs est loin de prendre fin.


 

Ci-dessous sa réaction suite à la confirmation de la décision par la FIF...


UN BON PAS MAIS LA LUTTE CONTINUE…


Le Comité exécutif de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a défini, le mercredi 24 août 2022, le nouveau salaire minimum des footballeurs de la Ligue professionnelle (Ligue1 et Ligue2).

Ainsi, les pensionnaires de la Ligue1 émergeront, désormais, à partir de 160.000 F CFA le mois. 

De leur côté, ceux de la Ligue2 auront des émoluments mensuels supérieurs ou égaux à 100.000 F CFA.

Ces résolutions découlent des échanges entre le Comité exécutif et les différentes parties prenantes, notamment les clubs et l'AFI

Il s'agit, en effet, d'une décision consensuelle dont la mise en œuvre, encadrée par la FIF, devrait se faire sans accroc. Cela est, déjà, en soi un fait notable.

Par ailleurs, le relèvement du salaire minimum, fixé jusqu’alors à 60.000 F CFA, constitue, également, une avancée dans le traitement du footballeur professionnel en Côte d’Ivoire.

Il importe, dès lors, de saluer les dirigeants de clubs pour leur sens élevé des responsabilités, qui s’est traduit au cours de ces échanges._ 

Pour autant, le combat est loin d’être terminé. Engagée pour le bien-être du footballeur Ivoirien, l'AFI aspire à davantage d’amélioration de ses conditions contractuelles : salaire, bonus, assurance etc. 

Par conséquent, tout en s’appuyant sur ces acquis non négligeables, elle reste dans la dynamique de négociations et de propositions afin d’atteindre, à moyen terme, un SMIG plus considérable, qui reflète les réalités du footballeur ivoirien. 

En tout état de cause, la marche est enclenchée. Et cela, de façon irréversible. 

LE PRÉSIDENT

DOMORAUD CYRILLE


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Football local, salaires minimums L1 160.000 FCFA et Ligue 2 100.000 FCFA, Cyrille Domoraud : « Un bon pas mais la lutte continue »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
Enfin..
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter