Afrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Les expulsions récurrentes de Camerounais de Guinée équatoriale agacent l'opinion
 

Cameroun : Les expulsions récurrentes de Camerounais de Guinée équatoriale agacent l'opinion

 
 
 
 2908 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 octobre 2022 - 10:03


Des camerounais expulsés de Guinée équatoriale (Ph)


Une fois encore, des dizaines de Camerounais sont expulsés de Guinée équatoriale, au mépris de la libre circulation des personnes et des biens en zone Cemac.


Depuis le 20 octobre 2022, des ressortissants Camerounais sont expulsés de Guinée équatoriale. Ils sont accusés d'être en situation irrégulière.


Des images choquantes qui font le tour des réseaux sociaux et reprises par les médias locaux, montrent des Camerounais malmenés par la police équato - guinéenne.


Ceux-ci sont détenus dans les commissariats et autres centres de détention.


Dans leurs témoignages concordants, ces Camerounais dénoncent des arrestations, détentions et disent être délestés de tous leurs biens avant leurs expulsions.


 

D’autres sources soutiennent que ces Camerounais sont reconduits aux frontières en dépit de la présentation de leurs cartes de résidents aux autorités qui font la sourde oreille. 


Ces nouvelles expulsions, interviennent quelques jours après les assurances de l’ambassadeur du Cameroun en Guinée-équatoriale.


En effet, le 17 octobre 2022, Désiré Jean Claude Owono Mengue, invitait ses compatriotes qui souhaitent rester sur le territoire équato-guinéen à, "venir déposer" à l’ambassade des photocopies de leurs passeports, et/ou de leurs anciennes cartes de résidents au plus tard le 19 octobre 2022.


24 heures plus tard la Guinée équatoriale recommençait avec les expulsions d'étrangers dont les camerounais.


Récurrence


Au fil des années, les expulsions des camerounais sont devenues récurrentes en Guinée équatoriale au point d'exaspérer au sein de l'opinion dont certains dénoncent l'inaction des autorités camerounaises qui feraient tout pour éviter la crise diplomatique avec Malabo


 

Dans les médias et sur les réseaux sociaux, certains Camerounais appellent le pouvoir de Yaoundé à fermer les frontières avec la Guinée équatoriale. 


Les plus irréductibles appellent à riposter en expulsant les équatoguinéens installés au Cameroun.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Cameroun : Les expulsions récurrentes de Camerounais de Guinée équatoriale agacent l'opinion
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
franklyn gnamakoudji qui parle tjrs de la cote d 'ivoire ton pays la les gens fraya tellement c'est gaté viens nous donner des explications ici lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Si nous faisions la même chose de toutes cette cedeao qui pourrit notre vie, nos rues seraient propres, notre transport sécurisé, nos forêts protégées, notre environnement ordonné et notre vie meilleure. Nous avons ouvert nos frontières à tous les fauteurs de trouble de la sous-région qui nous polluent la vie. Bandécons!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Anticonformiste@
Des pays panafriconistes amis du panafriconiste Gbagba
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter