Cedeao Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao :  Voyages, dénonciations d'extorsions massives aux frontières
 

Cedeao : Voyages, dénonciations d'extorsions massives aux frontières

 
 
 
 2288 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 16 novembre 2022 - 16:32

Un bus de voyage inter Etats (ph)


Des voyageurs qui traversent les frontières de la sous-région ouest africaine ont dénoncé ce qu'ils qualifient comme des extorsions excessives aux différents postes frontières.


La dénonciation des escroqueries que pratiquent des agents des douanes, de l'immigration, de la police et d'autres agents de sécurité des différents pays a été relevée par des citoyens de la CEDEAO qui ont récemment voyagé du Nigéria vers le Ghana.


Parmi eux figure le président de l'Association of Brotherhood Academic Scholars (ABAS), comité des visites, Mgr Emmanuel Ekuri, qui a dénoncé l'extorsion massive qui se déroule le long des postes frontalières de l'Afrique de l'Ouest. Il a souligné que les agents des douanes, de l'immigration, de la police et d'autres agents de sécurité nigérians, ainsi que des supposés agents des frontières de Sèmè (Nigéria), du Togo et d'Aflao (Ghana), sont les auteurs.


 

Après s’être retourné à Calabar au Nigeria suite à sa participation à un symposium interreligieux à Accra au Ghana, Ekuri a déclaré que des extorsions délibérées et d'autres formes de pratiques de corruption sont en cours aux différents postes frontaliers. Il n’a pas manqué de citer des agents comme ceux du Service d’Immigration, la police, les douanes et l'Agence de lutte contre la drogue.


Frais indus et appels 


Comme fait inattendu qui devient une pratique, Ekuri a déploré que les détenteurs de passeport paient jusqu'à 10 000 F CFA pour faire tamponner leur passeport tandis que ceux qui ont des cartes d'identité paient moins.


Tout en prévenant les voyageurs qui opteront pour la voie terrestre à avoir suffisamment d’argent sur eux pour éviter toutes surprises aux frontières, l'ecclésiastique a dans le même temps invité les agents aux postes frontières à faire preuve d'humanité dans leur conduite aux frontières.


Pour tout, le religieux nigérian qui a fait l’amer constat d’extorsions de fonds aux postiers frontières des pays de la CEDEAO a lancé un appel aux autorités nationales et sous régionales d’afficher les taux officiels de droits de douane, de charges et de taxes de chaque pays, afin que les voyageurs ne puissent payer que ce qui est convenu.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cedeao : Voyages, dénonciations d'extorsions massives aux frontières
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter