Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana-Burkina :  Accra inquiète par la présence de Wagner à la frontière du Burkina, plaidoyer pour la CEDEAO
 

Ghana-Burkina : Accra inquiète par la présence de Wagner à la frontière du Burkina, plaidoyer pour la CEDEAO

 
 
 
 4316 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 16 décembre 2022 - 09:46

Akufo-Addo lors de sa rencontre avec Antony Blinken à Washington (ph)


La supposée présence du groupe russe Wagner au Burkina-Faso, un pays voisin du Ghana, préoccupent les autorités ghanéennes. Wagner se serait engagé au Burkina pour contrer la montée de la violence djihadiste en échange d'une mine.


Sur ce développement, le Président ghanéen Nana Akufo-Addo s'est dit préoccupé par les activités des mercenaires russes à la frontière nord du Ghana avec le Burkina Faso.


Akufo-Addo, qui se trouve à Washington pour le Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique, a fait part de ces inquiétudes lors d'une réunion le mercredi 14 décembre 2022 avec le Secrétaire d'État américain, Antony Blinken.


La déclaration d'Akufo-Addo sur la supposée présence de Wagner au Burkina intervient suite à un voyage à Moscou du Premier ministre du Burkina, Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, pour renforcer davantage les relations russo-burkinabé.


Selon le Président ghanéen, le Burkina Faso a donné une mine à des mercenaires russes travaillant pour le groupe Wagner en paiement de leurs services. Sur la base de cette déclaration, le numéro Un ghanéen a fait savoir que « Je pense qu'au-delà de tout, il y a une question que je veux vous exposer. Aujourd'hui, des mercenaires russes sont à notre frontière nord ».


 

Derrière l’idée de la dénonciation de la présence du groupe Wagner dans la sous-région, Akufo-Addo a justifié que l’Afrique a condamné la guerre Russie-Ukraine et a soutenu qu’il est injuste d’ « accepter l'idée que les grandes puissances fassent à nouveau de l'Afrique leur théâtre d'opérations ».


Ce qu’est Wagner


Le groupe russe Wagner est une équipe paramilitaire dirigée par Yevgeny Prigozhin, un allié du Président russe Vladimir Poutine. Il est présent dans au moins une demi-douzaine de pays africains, dont la République centrafricaine, au Soudan et au Mali.


Dans plusieurs pays d'Afrique francophone, Moscou mène une campagne d'influence active notamment sur les réseaux sociaux et jouit d'un soutien populaire grandissant quand la France, ex-puissance coloniale, y est de plus en plus vilipendée.


Invite aux USA à sauvegarder la démocratie dans la CEDEAO


Au regard de la recrudescence des activités des groupes terroristes dans la sous-région ouest africaine, le Président ghanéen a exhorté les États-Unis à s'associer à la CEDEAO pour protéger les pays de la région contre des groupes armés qui menacent la démocratie.


 

Sur la position de la CEDEAO envers les renversements de régime, Akufo-Addo a rappelé l’organisation sous régionale a été très cohérente en refusant de traiter avec les putschistes en raison de la nature antidémocratique de leur accession au pouvoir.


En conformité avec la ligne définie et suivie jusqu’ici, Akufo-Addo a mis l’accent sur le fait que l'espace ouest-africain reste un espace démocratique.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Ghana-Burkina : Accra inquiète par la présence de Wagner à la frontière du Burkina, plaidoyer pour la CEDEAO
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Où est le problème du Ghana ? En tant qu'observateur, je reste constant et déploie toujours tous les efforts pour afficher une honnêteté intellectuelle. Comme nous l'avons dit, toute aide pour combattre les djihadistes devraient être saluées. Voilà pourquoi nous condamnions les bidasses pour avoir chassé la France. La position du Ghana n'est que celle des Américains qui sont dans une bataille idéologique sur notre continent avec les Russes. Ceci dit, Wagner est un business donc ils ne sont là que pour leurs intérêts. Et à eux seuls ils ne pourront jamais contenir les djiadistes sur l'étendue du territoire burkinabè. C'est tout ! On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Oui, mais seulement s'ils sont vraiment là pour aider......
 
 il y a 1 an
Peace101
Tu as raison camarade... Ceux-là si tu les paies bien ils vont faire ton boulot sans parti pris. C'est un business. C'est leur business. Mais ils ne pourront jamais endiguer à eux seuls ce fléau dans tout le pays qui est menacé.
 
 il y a 1 an
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter