Libéria Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Taylor perd son procès contre le gouvernement, pas de pensions et droits à la retraite
 

Liberia : Taylor perd son procès contre le gouvernement, pas de pensions et droits à la retraite

 
 
 
 4830 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 30 juin 2023 - 13:47

Charles Taylor (ph)




L’ancien Président libérien, Charles Taylor, qui purge une peine de 50 ans de prison pour crimes de guerre, ne va pas bénéficier des émoluments et droits à la retraite auprès du gouvernement libérien.


La Cour de justice de la CEDEAO a, dans son jugement rendu le 9 juin dernier, qualifié la plainte de Taylor de « non fondée » et a déclaré que le gouvernement libérien n'a pas violé son droit à la retraite.


Monrovia a donc remporté le procès contre Taylor qui a prié la Cour d'ordonner à la République du Libéria de lui payer sa pension et d'autres avantages pour 20 ans après sa démission controversée du pouvoir en 2003.


Jugement


Dans son jugement, la Cour a statué que les inculpations et la condamnation de Taylor signifient qu'il ne s'est pas honorablement retiré dans la vie privée car son droit et sa liberté sont confinés en prison.


 

En raison des évènements qui ont conduit l’ancien Président libérien à se retirer des affaires, la Cour de justice de la CEDEAO a déduit que « Taylor n'a pas démissionné honorablement…» car il a été reconnu coupable et condamné pour la commission d'un ou plusieurs crimes.


Avant le verdict, le défendeur qui est la République du Libéria, a fait valoir que Taylor n'avait pas pris sa retraite honorablement, mais avait été contraint de quitter ses fonctions, puis poursuivi et condamné. Il a soutenu que l'ancien Président ne bénéficie pas des droits prévus par la loi du 6 juillet 1978.


Plainte de Taylor


À l’origine de sa plainte, Taylor a accusé et assigne le gouvernement libérien à la Cour de justice de la CEDEAO pour avoir violé ses droits humains en lui refusant une pension et d'autres avantages. Il a expliqué avoir démissionné volontairement et honorablement le 11 août 2003 en tant que Président et avait quitté le Libéria en vertu de « l'Accord de paix global d'Accra ».


 

Il a soutenu la paye de la pension de retraite est régie par la loi et le non-respect par le gouvernement des dispositions de la loi constitue une violation de ses droits tels que garantis par l'article 14 de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples. Il a ajouté que le fait que le gouvernement ne fournisse pas de personnel, de sécurité et de transport à sa femme et à ses enfants pour le reste de leur vie constitue également une violation.


Rappelons que la situation politico-militaire qui prévalait dans le pays à l’époque avait forcé d’une manière l'ancien Président a négocié un arrangement en vertu duquel il a démissionné et partira en exil au Nigeria. Là, il sera arrêté sur renseignements au moment où il tentait de fuir et envoyé en jugement devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.



Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Taylor perd son procès contre le gouvernement, pas de pensions et droits à la retraite
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter