Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : N'douci, les populations de «Petit Guiglo» surprises par des forces de l'ordre pour leur déguerpissement, affrontements signalés
 

Côte d'Ivoire : N'douci, les populations de «Petit Guiglo» surprises par des forces de l'ordre pour leur déguerpissement, affrontements signalés

 
 
 
 21789 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 02 janvier 2019 - 12:59

© koaci.com – Mercredi 02 Janvier 2019 -L’affaire opposant la famille Adjoumani et les populations Ahua dans le campement de Petit Guiglo situé à  cinq km de la sous-préfecture, département de Tiassalé (Agneby-Tiassa) dont KOACI a fait cas en 2015 refait surface.

Lors de notre déplacement dans cette zone peuplée d’au plus 1000 à¢mes, les habitants étaient sous menace d’une expulsion sous ordre judiciaire.

« C’est nous les Agnis qui avons installés les Baoulés ici depuis l’époque coloniale. Il n’y a jamais eu de problèmes entre nous. Ce n’est qu’une famille d’Ahua pour des raisons qu’elle seule sait, qui veut chasser ses milliers de personnes installées ici depuis plus de 100 ans. Au début nous avons un problème de délimitation. Depuis 1985 la limitation a été faite à  partir de la rivière qui sépare nos deux villages », nous avait confié, Nanan Amani Ekra, chef de terre du département de Tiassalé, par ailleurs chef de village Batera, avant que ne renchérisse, le secrétaire général du chef de village d’Ahua, Robert Yao Komenan. « La cour suprême sans enquêtes au préalable à  ordonner par documents l’autorisation de nous déguerpir. Mais soyez en sûr, seul la mort pourra nous faire quitter les lieux. La famille Adjoumani a vendu plus de 500 hectares de nos champs à  la Société de Culture Bananière (SCB). Ils ont déjà  reçu la somme de 5 millions de FCFA. »

Ce mercredi nous apprenons sur place, que des forces de ‘ordre ont surpris les habitants à  leur réveil pour les déguerpir de force.

Des affrontements sont signalés entre les deux parties et l’on dénombrerait des blessés.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu ce qu'il voulait?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Patrick Achi plus en vue depuis l'arrivée de Tiemoko Koné ?
 
3220
Oui
67%  
 
1446
Non
30%  
 
159
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : N'douci, les populations de «Petit Guiglo» surprises par des forces de l'ordre pour leur déguerpissement, affrontements signalés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
c'est quoi ces facon de parler " Mais soyez en sûr, seul la mort pourra nous faire quitter les lieux" apres quand y'a des bléssés c'est pour venir se faire passer pour une victime !!!ou encore "« C’est nous les Agnis qui avons installés les Baoulés ici depuis l’époque coloniale" donc tu vas chasser les baoulés? non vraiment y'a des gens et tu parles pas pour tous les agnis faut arreter de chercher des conflits chaque fois vraiment !!! faut chasser les baoulés si tu peux !!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
L'hégemonie des adjoumani dans la république bananière,la nouvelle CIV ne cessera d'étonner le monde.En 2020 vous serez réinstaller dans la justice et les règles de l'art.Toujours les mêmes Adjoumani pour leur ventre.Attention au retour du bà¢ton.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zott
Adjoumani devient très dangereux pour la Côte d'Ivoire...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
@Jordan tu n'as pas compris, c'est le contraire, relis bien... La cours suprême doit revenir sur cette décision. Comment déguerpir des gens de leur village, même si on dit!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter