Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: À Tiassalé, un conflit de terre fait des blessés
 

Côte d'Ivoire: À Tiassalé, un conflit de terre fait des blessés

 
 
 
 12487 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 06 janvier 2019 - 19:39

Dimanche à  Tiassalé (ph KOACI)


© koaci.com– Dimanche 06 Janvier 2019 – Un conflit sur un terrain de 500 hectares à  Tiassalé était ce dimanche 6 janvier 2019 au centre d'une manifestation des populations de la ville et des forces de l'ordre. 


Comme rapporté à  KOACI par des sources sur place, ce jour, des jeunes de Tiassalé qui s'opposaient destruction de toutes les surfaces qui ont été mises en valeur par les villageois sur le terrain se sont heurtés aux forces de l'ordre sur les lieux depuis ce matin.

Selon les témoins l'on dénombre une dizaines de blessés admis à  l'hôpital de Tiassalé.

Les informations en notre possession font état de ce que le conflit est né de la volonté de la famille Adjoumani qui se dit détentrice du terrain de 500 hectares dans le village de Ahua à  Tiassalé a assigné tout le village en justice pour pouvoir déguerpir les occupants du terrain conflictuel.

"Une famille nommée Adjoumani dont le père a été adopté par le chef du village d’Ahua dans la sous préfecture de Tiassalé a assigné tout le village en justice pour une histoire de 500 hectares de terrain. Après un jugement rendu par le tribunal de Tiassalé en faveur du village, elle (la famille Adjoumani Ndlr) décide de transporter l’histoire devant les tribunaux de la capitale Abidjan. Quelques mois après, le verdict tombe mais cette fois en défaveur du village avec ordre de destruction de toutes les surfaces qui ont été mises en valeur par les villageois car les terrains ont été vendus par la famille Adjoumani à  l’État", explique notre source.

Une famille qui a vendu le terrain à  l'État, la population qui s'oppose à  la destruction de leurs constructions, voilà  le motif de l'affrontement entre population et forces de l'ordre ce jour à  Tiassalé.

"Les forces de l'ordre accompagnées de bulldozers sont arrivés avec des membres de la famille Adjoumani à  Ahua-Tiassalé pour tout détruire, mais il y a eu la résistance des jeunes du village. Actuellement, on compte une dizaine de blessés parmi les villageois", confirme à  Koaci un villageois.

En Côte d'Ivoire, malgré la loi sur le foncier, la question du conflit de terrain est au centre d'affrontements sanglant dans plusieurs localités du pays.


Jean Chresus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Kenya: Trois personnes meurent dans l'effondrement d'un immeuble de si...
 
 
Kenya: Trois personnes meurent dans l'effondrement d'un immeuble de six étages à Nairobi
Société
 
Côte d'Ivoire: « Boycott » des soutenances du BTS session 2019, les s...
 
 
Côte d'Ivoire: « Boycott » des soutenances du BTS session  2019, les syndicats écrivent à Mabri
Côte d'Ivoire: Drame à Yopougon, un enfant retrouvé mort au domicile de la femme de son défunt oncle
Société
Côte d'Ivoire: Drame à Yopougon, un enfant retrouvé mort au domic...
Côte d'Ivoire il y a 18 heures
 
Côte d'Ivoire: Yamoussoukro, hommage du RHDP à Houphouët-Boigny, Ouattara fait don d'un véhicule flambant neuf à Allah Thérèse
Société
Côte d'Ivoire: Yamoussoukro, hommage du RHDP à Houphouët-Boigny,...
Côte d'Ivoire il y a 19 heures
 
RDC: Nouveau massacre à Béni, une quinzaine de civils tués et décapités par des ADF
Société
RDC: Nouveau massacre à Béni, une quinzaine de civils tués et déc...
Congo (RDC) il y a 21 heures
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: À Tiassalé, un conflit de terre fait des blessés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
OULAI DE BEOUE zea
Une justice partiellement taillé sur mesure. Des "coups" organisé en faveur des hommes du pouvoir. La délocalisation du dossier sur Abidjan en dit long. L'angoisse de la population est un effervescence, chaque jour des Jens se radicalise contre l'injustice du pouvoir. Le prix a payer sera décisif pour ce régime.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Andyko
Tout ceci doit servir de leçon. Quand on octroie des terres kilométriques à  des cadres parce qu'ils sont cadres, ce sont les conséquences. On ne doit quand même pas donner de telles superficies à  un seul individu fut il généreux par le passé
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Je cite l article(((En Côte d'Ivoire, malgré la loi sur le foncier, la question du conflit de terrain est au centre d'affrontements sanglant)))) en rci quand y a un champs de qlq chose rapidement y a des gens qui ont loue et rien fait voir même vendu 20 fois qui disent c est notre terre mais tout le monde sait que personne peut faire d une forêt un champ de cacao en 48h alors pourquoi a maturité problème hummm si on a cette réponse le foncier en rci est réglé bon courage aux autorites pour ce problème en espérant que les parties seront intelligente pour éviter des morts inutiles
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
"Une famille nommée Adjoumani dont le père a été adopté par le chef du village d’Ahua"comme un sinistre homme qui a mis le pays à  feu et à  sang pour ses ambitions personnelles en massacrant et en genocydant tout un peuple de l'ouest.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
Entre les terres vendues puis réclamées à  nouveau et les terres véritablement volée qui représentent la plupart des cas, il n'est pas si simple de fait la différence, surtout quand le gouvernement prend partie.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KPAKOUE
Est ce bien cette même famille Adjoumani qui est impliquéek
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KPAKOUE
N'est ce pas cette même famille Adjoumani qui est impliquée dans un conflit foncier à  Sikensi(?) la semaine dernière?
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
58%  
 
1142
Non
37%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement