Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Mairie de Grand-Bassam, des agents demandent à  Ezaley de reconnaitre  la victoire de Moulot au nom de la paix
 

Côte d'Ivoire : Mairie de Grand-Bassam, des agents demandent à  Ezaley de reconnaitre la victoire de Moulot au nom de la paix

 
 
 
 13439 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 janvier 2019 - 10:01

Les agents-

© koaci.com – Mardi 08 Janvier 2019 -Alors que la mairie de Grand-Bassam est mise sous tutelle depuis le 31 décembre 2018, des agents sortent du silence pour apporter leur soutien au candidat Jean Louis Moulot, déclaré vainqueur des récentes municipales par la Commission Electorale Indépendante (CEI).

Dans une déclaration dont KOACI s’est procuré une copie, ils invitent le maire sortant EZALEY Georges Philippe, au nom de la paix entre les différentes communautés ethniques, entre les filles et les fils de Grand-Bassam, de reconnaître la victoire du Maire Jean Louis Moulot, en vue de procéder, si instamment, à  l’investiture de la nouvelle équipe municipale.

Ils saluent également le haut sens de responsabilité et l’action du Gouvernement ivoirien, par la mise en place d’une délégation spéciale présidée par le Préfet du Département pour assurer le service public communal.

Les mairies de Booko, Grand-Bassam, Plateau, Port-Bouët et Rubino ont été mises sous tutelle par le ministère de l’intérieur et de la sécurité.

le Ministère se fonde sur l’impossibilité de fonctionnement des nouveaux conseils élus après la date du 31 décembre 2018, et comme le préconise la loi sous les collectivités territoriales, ces communes sont administrées provisoirement par les autorités préfectorales.

Donatien Kautcha, Abidjan


Ci-dessous l’intégralité de la déclaration des agents de la mairie de Grand-Bassam apportant leur soutien à  Jean Louis Moulot...

Déclaration du collectif des fonctionnaires et agents municipaux en service à  la mairie de Grand-Bassam

POUR RAPPEL,

Les élections municipales du 13 Octobre 2018 qui se sont déroulées à  Grand-Bassam, Première Capitale Politique de la Côte d’Ivoire et Première Ville Historique de notre pays classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO, ont donné lieu à  une vive contestation des résultats par le Maire sortant EZALEY Georges Philippe, aux motifs que la victoire de son adversaire n’a pas été proclamée dans la circonscription électorale de Grand-Bassam.

La chambre administrative de la Cour Suprême, juge des élections, en donnant une suite favorable à  la requête en annulation du Maire sortant, une deuxième élection s’est tenue le 16 décembre 2018. Election qui, dans l’ensemble, selon les observateurs, s’est déroulée dans de bonnes conditions sur toute l’étendue du territoire communal de Grand-Bassam et qui a déclaré, à  nouveau, Monsieur Jean Louis Moulot, vainqueur par la CEI.

CONSTAT

Depuis les recours en annulation et les contestations engagés par le Maire sortant EZALEY Georges Philippe, une atmosphère délétère règne au sein de la Mairie de Grand-Bassam, créant ainsi un environnement de travail peu propice, avec un détachement impressionnant et une présence quasi permanente de militaires, gendarmes et policiers sur le site.

En outre, le programme triennal 2019-2021, instrument de projection, de planification et de décisions, déjà  élaboré, ne peut être soutenu devant la commission départementale pour son approbation par la tutelle. A cela, s’ajoute la triste note du projet de budget primitif 2019 dont la période de confection est largement dépassée.

De ce fait, les fonctionnaires et agents municipaux, en attente d’instructions, ne savent plus à  quoi s’en tenir et à  qui se fier parce que l’institution municipale traverse une grave crise sans précédent.

Au regard de tout ce qui précède et vu les dangers imminents qui se profilent à  l’horizon sur la vie fonctionnelle de l’institution et de ceux qui l’animent ;

Nous, fonctionnaires et agents municipaux mis à  la disposition et exerçant à  la Mairie de Grand-Bassam, faisons cette déclaration aux populations de Grand-Bassam et aux autorités compétentes dont la teneur suit :

- Considérant les dispositions judicieuses et pertinentes de la Constitution de notre pays relatives aux organisations des élections locales,

- Considérant la bonne tenue organisationnelle des élections municipales du 16 décembre 2018, à  Grand-Bassam,

- Considérant la proclamation officielle des résultats par la CEI désignant Monsieur Jean Louis Moulot vainqueur pour la deuxième fois, après le scrutin du 13 octobre 2018,

- Considérant la confiance des populations de Grand-Bassam placée en Monsieur Jean Louis Moulot, à  travers les différentes marches de soutien,

- Considérant que le programme de développement de Monsieur Jean Louis Moulot place l’homme à  l’épicentre de son action politique,

Nous, fonctionnaires et agents municipaux de la Mairie de Grand-Bassam, le disions :

- Félicitons Monsieur Jean Louis Moulot, Maire élu, pour sa brillante victoire, avec 51,91% des suffrages exprimés.

- Affirmons notre détermination, notre volonté manifeste et sans équivoque à  nous mettre à  la disposition entière de la nouvelle équipe municipale conduite par Monsieur Jean Louis Moulot.

Quant au Maire sortant, Monsieur Georges Philippe Ezaley,
nous, fonctionnaires et agents municipaux de la Mairie de Grand-Bassam :

- Considérant vos grandes qualités managériales et votre leadership dans la conduite des affaires de la commune pour avoir travaillé à  vos côtés avec dévouement durant votre mandature,

- Considérant, à  la vérité, que les grands hommes et les grands esprits se caractérisent par leurs capacités à  prendre de la hauteur sur les événements quels qu’ils soient,

- Considérant, par ce jeu électoral, l’image peu honorable de Grand-Bassam et de notre pays présentée à  la face des chancelleries en Côte d’Ivoire,

- Considérant les désordres et mouvements populaires susceptibles de plomber les activités socio-économiques, culturelles et touristiques, et de freiner les investissements de développement,
- Considérant que la place de l’Abissa, une des nervures principales du patrimoine immatériel de la Ville Historique de Grand-Bassam, a été désacralisée par des actes de vandalisme,

- Considérant que le Président de la chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, symbole institutionnel, a subi la révolte d’une certaine jeunesse, lors de la visite de Madame la Gouverneure du canada, à  la Cour Royale des N’Zima Kôtôkô,

- Considérant la séquestration de Monsieur le Préfet du département de Grand-Bassam, au lendemain du scrutin du 13 Octobre 2018,

- Considérant le prestige national et international dont jouit la ville de Grand-Bassam, Ville Historique classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO,

- Considérant l’ambiance morose qui règne à  la Mairie et qui impacte négativement la qualité des prestations des services municipaux,

- Considérant que la Mairie de Grand-Bassam fonctionne sans "boussole", avec des risques de perturbations des services municipaux et de désobéissance à  la hiérarchie,

- Considérant que les populations sont exténuées des violences qui découlent des reprises électorales,

- Considérant la rectitude morale, le comportement digne et noble qui caractérisent Monsieur Jean Louis Moulot, fils de Grand-Bassam et votre jeune frère en qui vous pouvez placer votre confiance pour achever les vastes chantiers, les projets déjà  amorcés et apporter un nouveau souffle salvateur à  l’épanouissement socioéconomique des Bassamoises et Bassamois,

- Considérant l’institution municipale que vous avez dirigée, des acquis enregistrés grà¢ce à  la conjugaison des efforts de tous et du principe de la continuité de l’administration,

- Considérant que le personnel travailleur de la Mairie de Grand-Bassam, dans sa large majorité, ne veut plus d’une troisième élection, préjudiciable au bon fonctionnement de l’appareil municipal,

- Considérant que la Chambre Administrative de la Cour Suprême saura donner un verdict allant dans le sens de la paix et de la cohésion sociale à  Grand-Bassam,


Vous demandons, avec déférence et au nom de la paix entre les différentes communautés ethniques, entre les filles et les fils de Grand-Bassam, de reconnaître la victoire du Maire Jean Louis Moulot, en vue de procéder, si instamment, à  l’investiture de la nouvelle équipe municipale.


Et saluons le haut sens de responsabilité et l’action du Gouvernement ivoirien, par la mise en place d’une délégation spéciale présidée par le Préfet du Département pour assurer le service public communal.

Enfin, prions notre Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, le Miséricordieux, de nous accorder, à  l’orée de la nouvelle année 2019, santé, sagesse et longévité afin de construire, ensemble, un Bassam grand, de paix, de solidarité et de fraternité.

Fait à  Grand-Bassam, le lundi 07 Janvier 2019


Pour la Coordination Générale des Fonctionnaires
et Agents Municipaux de Grand-Bassam

1- Pascal Goli : Services Socioculturels
2- Koffi Kouassi Paterne : Secrétariat Général
3- Bello Issiaka : Services Socioculturels
4- Soumano Toumane : Services Techniques
5- Gosso Konan Zakarie : Services Administratifs
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Burundi: Un militant de l' opposition tué à coup de machette et six bl...
 
 
Burundi: Un militant de l' opposition tué à coup de machette et six blessés dans une embuscade
Politique
 
Soudan: Omar El Béchir accusé d'avoir reçu 90 millions de dollars de...
 
 
Soudan:  Omar El Béchir accusé d'avoir reçu 90 millions de  dollars de l'Arabie Saoudite
Côte d'Ivoire: Croissance c'est «fla fla» ou quand un monteur rattrape Guillaume Soro
Politique
Côte d'Ivoire: Croissance c'est «fla fla» ou quand un monteur rat...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: Un proche de Soro dit avoir été tabassé par des hommes armés à Yopougon pour son soutien au député de Ferké
Politique
Côte d'Ivoire: Un proche de Soro dit avoir été tabassé par des ho...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
Cameroun:   Doublement condamné à vie, le milliardaire Yves Michel Fotso évacué vers le Maroc après le don d'1 milliard FCFA à l'église catholique
Politique
Cameroun: Doublement condamné à vie, le milliardaire Yves Miche...
Cameroun il y a 11 heures
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Mairie de Grand-Bassam, des agents demandent à  Ezaley de reconnaitre la victoire de Moulot au nom de la paix
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Igwe Ikemefuna
Pour votre ventre Ezaley doit reconnaître une defaite imaginaire?Sinon pour la paix demandez la simple application du droit,à  savoir l'annulation et la reprise des élections dans les 15 bureaux de vote.C'est normal que la voix d'Ezaley ne soit pas prise en compte? L'UE a vue les urnes cassées et tout le monde a vu.Ça restera un os dans la gorge de vos mandants.On attend tous les décisions définitives du pouvoir.La delegation speciale a une fin.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Vous avez été achetés á combien par le RDR ?... Vous êtes vraiment sur que Moulot a remporté les élections dans la légalité ?.. il y a toujours des idiots dans ce monde.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Le RDR passe par tous les moyens lugubres pour ACHETER la conscience des ivoiriens, mais cette stratégie ne marche pas.... Qu'ils arrêtent cette comédie qui ne va rien leur apporter. Chacun va tout temps boire et s'enjailler dans des maquis chaque soir, mais chacun connaît sa maison oú il dort.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeTigre
Vous êtes pitoyables. Allez travailler pour mériter vos salaire au lieu de distraire le peuple. Cette affaire est au niveau de la Justice. Et Moulot n'a jamais été déclaré vainqueur par aucune institution juridique. Arrêtez ces déclaration qui nous font penser que vous avez été acheté. La Côte d'Ivoire à  besoin de PAIX. Bassam à  besoin de PAIX. Oui la vraie PAIX et non une paix éphémère.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
chevalblanc
Vos places sont menacées a la mairie. Raison pour laquelle vous demandez au maire Ezaley de reconnaitre la victoire du pornographe. Même le visage de celui qui fait la déclaration trahi et démontre tout le coup monté.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Yassouha Sran
Considérant la bonne tenue organisationnelle des élections municipales du 16 décembre 2018, à  Grand-Bassam, Considérant la confiance des populations de Grand-Bassam Rechercher Grand-Bassam placée en Monsieur Jean Louis Moulot, à  travers les différentes marches de soutien,considérant que, considérant que..... Allez y vous substituer aux juges de la cour suprême en même temps. Pauvres buveurs de koutoukou idiots et inconscients. Ezaley arrive.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Ezaley a fait casser des urnes et cette fois-ci, il est pris dans son propre piège. Tout Bassam le sait y compris les agents de la mairie qui font cette déclaration à  visage decouvert. La vérité n'est pas dans un seul camp. Pour les patentés négateurs des évidences ,dès lors qu'on est contre le PDCI, on est vendu au RHDP. C'est "pitiant".
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Des affamés tout simplement. Pitié et honte sur vous.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
egn mamn
La sottise personnifiée. Imaginez un seul instant que la Cour Suprême valide la victoire de Ezaley après son dernier recours. Vous serez très vite chassés de la Mairie.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
Moulot n'a pas gagné car l'écart qui les separe d'Ezaley est inférieur au nombre de votants dans ces Bastions PDCI. Ils sont c*** ou ils font exprès?
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
@Ziegler il a cassé des urnes où il gagnait? avec un écart si faible avec Moulot? Vous faites exprès ou bien c'est comment?
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008