Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : «Affaire destruction d'un bà¢timent du patrimoine de l'Unesco à  Grand Bassam», l'auteur de l'acte mis aux arrêts, la CPI évoquée
 

Côte d'Ivoire : «Affaire destruction d'un bà¢timent du patrimoine de l'Unesco à  Grand Bassam», l'auteur de l'acte mis aux arrêts, la CPI évoquée

 
 
 
 13331 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 janvier 2019 - 11:12

La zone à  Bassam jeudi

© koaci.com – Vendredi 11 Janvier 2019 – Nous indiquions dans un précédent article que, un bà¢timent détruit et plusieurs arbres rasés ont été constatés dans la ville de Grand Bassam, déclarée patrimoine mondial par l'Unesco en 2012.

Le ministre de la culture et la Francophonie s’est rendu Jeudi dans la cité balnéaire pour constater les dégà¢ts.

Selon les informations rapportées, c’est un monsieur résidant en France qui a démoli le bà¢timent qui serait un bien foncier appartenant à  sa famille.

Pour Maurice Kouakou Bandaman, « C’est un acte délibéré », car On ne peut détruit un bien appartenant au patrimoine de l’UNESCO. Il souhaite que justice soit faite, et l’auteur de ces faits doit reconstruire l’immeuble.

Le ministre a estimé estimant la valeur de la restitution de bà¢timent entre 500 à  600 millions de FCFA.

« Cette affaire doit être rapidement réglée, car si cela n’est pas fait, c’est la Cour Pénale Internationale (CPI) qui le fera ou même l’UNESCO », a prévenu Maurice Bandaman.

Il convient de signaler que les sites et les biens classés sur la Liste nationale ou sur la Liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco sont protégés par la Loi de la Côte d'Ivoire et des traités internationaux qui prescrivent des peines sévères et implacables.

Le ministère informe donc l'opinion nationale et internationale qu’il a saisi mercredi le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme à  l'effet d'engager des poursuites judiciaires contre les auteurs, complices et commanditaires de cet acte ignoble.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Culture
 
Côte d'Ivoire: La justice autorise à nouveau le Burida d'organiser so...
 
 
Côte d'Ivoire: La justice autorise à nouveau  le Burida d'organiser son Assemblée  Générale suspendue
Culture
 
Cameroun: Des artistes locaux et internationaux se mobilisent pour la...
 
 
Cameroun: Des artistes locaux et internationaux se mobilisent pour la paix
Côte d'Ivoire: Dakar donne son accord pour être invité d'honneur au FEMUA 2020 à Abidjan
Culture
Côte d'Ivoire: Dakar donne son accord pour être invité d'honneur...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
Togo: Satchivi en « appel » ce jeudi pour son sort
Culture
Togo: Satchivi en « appel » ce jeudi pour son sort
Afrique il y a 1 semaine
 
Côte d'Ivoire-Mali : Un concours de beauté lancé à l'intention des jeunes filles de la diaspora Malienne
Culture
Côte d'Ivoire-Mali : Un concours de beauté lancé à l'intention de...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : «Affaire destruction d'un bà¢timent du patrimoine de l'Unesco à  Grand Bassam», l'auteur de l'acte mis aux arrêts, la CPI évoquée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Andyko
Il n'y a que la cpi dans votre bouche ? Un individu qui agit en connaissance de cause, a t'on besoin de lui montrer le chemin de l'étranger ? On va le juger ici conformément aux lois internationales c'est tout. Arrêter de sous-estimer votre capacité
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Et la justice ivoirienne, ne peut elle pas le juger ou bien, ça encore, ca dépasse vos compétences ?
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement