Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Grève dans le secteur enseignement formation, les établissements du Gbêkê dans la danse
 

Côte d'Ivoire : Grève dans le secteur enseignement formation, les établissements du Gbêkê dans la danse

 
 
 
 8382 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 janvier 2019 - 15:16

© koaci.com - Mardi 22 Janvier 2019 -Les établissements secondaires publics de la région de Gbêkê, ont observé un arrêt des cours ce Mardi 22 Janvier comme constaté sur place par KOACI.

L'annonce de la coalition du Secteur Éducation-Formation, d'observer un arrêt de travail de 04 jours reconductible, après l'arrêt de travail des 20,21 et 22 Novembre 2018,ayant constaté qu'aucune réponse n'a été donnée à  leur revendication, à  savoir la revalorisation des indemnités de logement des enseignants du préscolaire,du primaire et du secondaire public de Côte d'Ivoire, la suppression des cours de mercredi au primaire, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires, la mise en place des intendances intégrées aux centres d'examens et la rémunération de la surveillance, le paiement de 500.000F à  chaque enseignant ex contractuel au titre de leurs émoluments non payés de Janvier à  Mai 2014 puis l'intégration à  la fonction publique du résiduel des radiés en 2014 pour fait de grève et la suppression de l'emploi d'Instituteurs Adjoints(IA), ont décidé de récidiver la grève.

Dans l'optique d'avoir une une suite très favorable, les grévistes, selon des informations, auraient décidé de la rétention des notes de toutes les évaluations du deuxième trimestre au secondaire général,technique et professionnel, et ont décidé d'observer un arrêt de travail de quatre jours, à  compter d'aujourd'hui Mardi 22 Janvier dès 07 heures 00 minutes au Vendredi 25 Janvier prochain à  18 heures 00 minutes, reconductible de facto.

Pendant cette période de grève, une note aurait été transmise à  chaque grévistes, les invitant à , suspendre toute activité pédagogique et administrative, garder la classe et/ou son bureau fermé(e), et ne pas céder aux intimidations,ni aux appels à  la reprise ne venant pas de la direction de la COSEF.

Signés par les syndicats CONETFPCI,CNES-Côte d'Ivoire,SYRES-Côte d'Ivoire,RICI,CES-CI,SYENET,SYEPPCI et SYPENSCI-GAILLARD, le mot d'ordre de grève, a été largement suivi depuis tous les établissements secondaires de Bouaké, jusqu'au Lycée Municipal de Brobo où aucun personnel de l'enseignement n'était visible.

« On nous a chassé des classes depuis la première heure de cours ce matin. C'est pourquoi nous sommes dans les rues.» relate Konan Bénédicte, élève au Lycée Municipal de Brobo.

T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement