Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : Elections 2019, la CENI répond à  Obasanjo et dément être sous pression
 

Nigeria : Elections 2019, la CENI répond à  Obasanjo et dément être sous pression

 
 
 
 4229 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 janvier 2019 - 10:05

Mahmood Yakubu, le président de la CENI, au milieu (ph)

© koaci.com– Mercredi 23 Janvier 2019 – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au Nigeria, le professeur Mahmood Yakubu, a déclaré que l’instance en charge de l’organisation des élections générales dans le pays n’est pas sous pression pour faire du faux.

Yakubu a déclaré le lundi dernier à  Abuja lors d'une réunion avec l'Inspecteur général de la police par intérim, Mohammed Adamu, et d'autres officiers supérieurs de la police que la CENI n’a jamais subi de pression pour faire une chose qui soit contraire à  la loi.

Cette réaction est une réponse contre des accusations qui fusent contre la CENI mais aussi et singulièrement de la part de l’ancien Président nigérian, Olusegun Obasanjo, qui a mis en cause le dimanche dernier l’intégrité de la Commission pour organiser des élections libres, justes et crédibles.

Sur les gages de transparences dans l’organisation des élections, le président de la CENI a assuré que « Nous ne ferons jamais de compromis sur notre intégrité pour faire ce que la loi dit pour les élections générales de 2019 ... je tiens à  assurer et à  rassurer les nigérians que seuls les votes compteront ».

Pour la bonne tenue des scrutins, il a rappelé la CENI est responsable de l’organisation des élections et que la police est responsable de la protection de l'ensemble du processus, des responsables de la CENI, des observateurs, des médias et des électeurs.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement