Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Élections de 2020, le Président du Conseil constitutionnel rassurant  «elles ne marqueront pas la fin de la Côte d'Ivoire»
 

Côte d'Ivoire : Élections de 2020, le Président du Conseil constitutionnel rassurant «elles ne marqueront pas la fin de la Côte d'Ivoire»

 
 
 
 13082 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 25 janvier 2019 - 08:01

Koné jeudi à  Abidjan (ph KOACI)

©koaci.com - Vendredi 25 Janvier 2019 – Le Président de la Conseil constitutionnel, Mamadou Koné a hier, eu des échanges de vœux en ce début d’année 2019 avec les Hauts Conseillers et le personnel de l’institution.

Il a à  l’occasion invité les uns et les autres à  rester sereins relativement aux élections de 2020, «car elles ne marqueront pas la fin de la Côte d’Ivoire. »

«Le soleil se lèvera à  l’est et se couchera à  l’ouest, » a déclaré le Président en rassurant ses compatriotes qui ont peur de voir le pays sombrer dans la violence.

Rappelant que la nouvelle année, se situe à  la veille d’une année électorale, 2020, qui s’annonce palpitante, il a annoncé que partout en Côte d’Ivoire, et même à  l’étranger, il ne s’agit déjà  plus que de cela, dans les discussions en famille, sur les lieux de travail ou sur les lieux de divertissement.

Le Président conseille donc ses collaborateurs de ne pas prendre part à  ces débats pour éviter que leurs positions soient vues entendues ou comprises de bonne foi ou de mauvaise foi comme étant celles de l’Institution.

«La tentation peut être forte, pour vous, de prendre part à  ces débats. Loin de moi la prétention d’interdire aux dignes ivoiriens que vous êtes d’y prendre part. Mais, en cette matière je me dois de vous conseiller la plus grande prudence, que vous soyez astreints ou non à  l’obligation de réserve car, étant en service au Conseil constitutionnel, vos prises de position pourraient être vues, entendues ou comprises, de bonne foi ou de mauvaise foi, comme étant celles de l’Institution, et susciter ainsi des suspicions illégitimes, »a-t-il expliqué.

Au cours de l’année écoulée, grà¢ce à  l’abnégation des Hauts conseillers, le Conseil constitutionnel a pu rendre des Décisions dans toutes les saisines qu’il a reçues, et cela, dans les délais fixés par la loi.

Il en a été ainsi, entre autres, de l’examen de la conformité à  la Constitution, des lois organiques portant Règlement de l’Assemblée nationale et du Sénat, et la loi organique relative au Conseil Economique Social, Environnemental et Culturel.

Le Président a exprimé sa satisfaction à  l’endroit de ses collaborateurs et les a invité chacun et chacune à  continuer d’œuvrer de concert pour maintenir le Conseil constitutionnel au niveau où ils l’ont ensemble hissé par leur commune détermination, ainsi que par la conjugaison de leurs efforts individuels et collectifs.

«Je sais donc pouvoir compter sur vous et je ne doute pas un seul instant que nous saurons, en la matière, et ensemble, maintenir le cap, » a-t-il mentionné.

Par ailleurs au cours de cette cérémonie d’échanges de vœux des doléances ont été adressées au Président.

Mamadou Koné a indiqué que, si une réponse appropriée n’a jusqu’alors pu y être apportée, c’est essentiellement pour des questions d’ordre budgétaire.

Le Président a révélé que si la satisfaction de ces préoccupations ne relevait que de sa seule volonté, ses collaborateurs n’en seraient plus, depuis deux ans déjà , à  encore les rappeler à  la faveur de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an.

«Mais, les contraintes budgétaires du moment, qui ont conduit à  une baisse de la dotation du Conseil constitutionnel, contrarient ma volonté de vous octroyer le meilleur. Je vous exhorte donc à  prendre patience et à  garder objectivement espoir, car je reste pour ma part, convaincu de ce que l’amélioration souhaitée du volume des ressources de l’Etat, permettra, en temps utile, de répondre à  votre attente. Et je souhaite que ce temps utile soit le plus proche possible, »a-t-il conclu.

Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Tunisie: Kaïs Saïed officiellement Président
 
 
Tunisie:    Kaïs Saïed  officiellement Président
Politique
 
Afrique du Sud: Le chef du principal parti de l'opposition Mmusi Maima...
 
 
Afrique du Sud: Le chef du principal parti de l'opposition Mmusi Maimane abandonne ses fonctions
Côte d'Ivoire: Blé poursuivi pour «crimes contre prisonniers de guerre », l'audience reportée au mercredi prochain, les explications de son avocat
Abonnés
Côte d'Ivoire: Blé poursuivi pour «crimes contre prisonniers de g...
Côte d'Ivoire il y a 7 heures
 
Guinée: Près de 400 femmes  dans les rues pour s'opposer à un 3 ème mandat d'Alpha Condé
Politique
Guinée: Près de 400 femmes dans les rues pour s'opposer à un 3 è...
Guinée il y a 8 heures
 
Cameroun: L'armée dément la mort du gouverneur du Nord-ouest dans une embuscade sécessionniste
Politique
Cameroun: L'armée dément la mort du gouverneur du Nord-ouest dans...
Cameroun il y a 11 heures
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Élections de 2020, le Président du Conseil constitutionnel rassurant «elles ne marqueront pas la fin de la Côte d'Ivoire»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
El Rey
Même discours partout... Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Wait and see... Que Dieu protège notre pays...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
On entend les memes oiseaux de mauvaise augure et de malheur qui chantent la mort et la guerre depuis 2011. Ces memes dindons voyaient l'apocalypse dans notre pays apres l'arrestation d'un tueur en 2011. Que neni ! Rien de rien ne s'est passé dans ce sens apocalyptique et le pays a avancé. En 2020, je valide. Il n'y aura rien. Aucun Ivoirien ne suivra un quidam ou aventurier qui voudrait lui faire revivre 2011. On avance... Vive 2020...Vive la paix...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Pour certains abrutis.. nourris à  l imbécilité.. il ne s'est rien passé de graves en 2011 avec plus de 3000 morts officiellement... ainsi ces énergumènes adorateurs du diable veulent encore 3000 autres morts en 2020 pour dire que ce n est rien ok... on regarde seulement... sinon violence ce n'est pas propriété de dao ou de quelqu'un... comme dirait l'autre le recule du belier n a rien a voir avec la peur...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Deja aux municipales dernières on nous a servi le meme discours il n y aura rien... résultats plus de 5 morts.. du jamais vu en CI pour des élections locales... allons seulement on verra bien avec le réveil des ivoiriens...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
Seulement que le soleil ne se lève pas et ne se couche pas.Dejà  les décisions rendues après les locales prouvent que tu n'es pas crédible ni cette institution aux mains des djoula,des nordistes et musulmans qui rendent les décisions sous les ordres du mossi,le burkinabé,dramane selon son sa volonté Je sais que tout a une fin.Attends-toi à  ta fin.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Quant à  l’andouille rejeton de pieuvre frontiste sauvage qui aboie comme ils savent le faire depuis 2011, quel dindon a-t-il causé la mort de ces 3000 à¢mes après avoir perdu des élections face au RHDP ? Batard maudit de lignée de maudits… On avance… Il n’y aura rien en 2020. Gare à  vous… Chiens enrages, vous comprendrez votre douleur… On observe…
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Candidat par dérivation,on espère être épargner de ce genre d'heresie de votre part. Dites le droit c'est toit ce qu'on vois demande.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
Si ça se passe comme les locales il y aura un problème
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement