Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : Affaire Onnoghen, Abuja ne veut pas d'ingérence des USA, de l'UK et l'UE
 

Nigeria : Affaire Onnoghen, Abuja ne veut pas d'ingérence des USA, de l'UK et l'UE

 
 
 
 6576 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 28 janvier 2019 - 13:21

Muhammadu Buhari (ph)

© koaci.com– Lundi 28 Janvier 2019 –La présidence nigériane a répondu aux accusations des Etats-Unis d’Amérique (USA), du Royaume-Uni (UK) et de l’Union Européenne (UE) sur la suspension de Walter Onnoghen, le président de la Cour suprême du pays, et a estimé que quoiqu’ils aient agi en amitié avec le Nigéria ils ne sont pas bien informés sur l’affaire.

Dans un communiqué rendu public et signé par Garba Shehu, le porte-parole de la présidence, il est fait état de ce que le Nigéria se félicite des intérêts que portent des partenariats pour la réussite des élections générale de 2019 mais que le gouvernement ne tolérera pas une ingérence déloyale dans des affaires entièrement internes.

En revenant sur les déclarations issues par les trois représentations diplomatiques, le gouvernement a estimé que « les amis, s’ils ne sont pas correctement informés ou n’agissent pas à  la hà¢te, peuvent effectivement commettre de graves erreurs, même avec les meilleures intentions du monde. Tel est le cas ici ».

Pour rapport à  l’accusation formulée, la présidence a fait savoir que si les déclarations des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l'UE parlent du respect des pratiques constitutionnelles et d'élections justes, les positions qu’ils prennent tendent à  enfreindre plutôt que de renforcer les objectifs louables fixés.

Pour les élections à  venir, le gouvernement a renouvelé sa détermination à  garantir des élections libres, équitables et crédibles.

Avant cette réaction, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Union Européenne ont critiqué le samedi dernier le Président Muhammadu Buhari pour ne pas avoir respecté les exigences constitutionnelles en matière de destitution du président de la Cour suprême du Nigéria.

Ils ont par conséquent exprimés leurs préoccupations par rapport à  cette affaire et estimé que la décision de Buhari affectera la crédibilité des élections générales.

Soulignons que les États-Unis et le Royaume-Uni ont menacé le jeudi dernier d’imposer un embargo de voyage pour tout nigérian reconnu coupable d'avoir incité à  la violence lors des prochaines élections ou à  quiconque se livrerait à  des manœuvres frauduleuses.

Le président de la Cour suprême du Nigeria, Walter Onnoghen, a été suspendu de son poste la semaine dernière « sur ordre du Tribunal du code de conduite », après une longue polémique sur son procès pour corruption.

La décision de suspendre Walter Samuel Nkanu Onnoghen a été prise car le concerné n'a pas déclaré plusieurs comptes bancaires en dollars, euros et livres sterling.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement