Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Protestant contre la venue des tricycle à  Daoukro, les chauffeurs de taxi entament une grève
 

Côte d'Ivoire : Protestant contre la venue des tricycle à  Daoukro, les chauffeurs de taxi entament une grève

 
 
 
 9835 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 30 janvier 2019 - 19:40

Vue de la grève mercredi matin à  Daoukro (ph KOACI)

© Koaci.com - Mercredi 30 Janvier 2019 – Dans la capitale de la région du Iffou ce Mercredi 30 Janvier comme rapporté à  KOACI par une source sur place, les chauffeurs de taxi de Daoukro ont observé un arrêt de travail du fait de la mise en circulation des motos taxis trois roues.

Selon les déclarations d'un chauffeur de taxi communal mécontent, la présence de ces tricycles taxi, constituerait un obstacle pour leur recette quotidienne.

« Comment peuvent ils nous faire la concurrence en fixant le coût du transport à  100F au lieu de 200 fcfa ? Il faut que cette dérive cesse...» laisse entendre le taximan sur les nerfs.

Ce débrayage des chauffeurs de taxi communal dans la ville de Daoukro, est, pour des usagers, une mauvaise action car selon leur dire, tout le monde n'est pas adepte de ce genre de moyen de transport. Un dénouement heureux de cette grève pour le bonheur des populations, est vivement souhaité.

Enfin, nous apprenons qu'après un compromis, les chauffeurs de taxi ont repris le travail dans la soirée.


T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Protestant contre la venue des tricycle à  Daoukro, les chauffeurs de taxi entament une grève
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter