Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Arrestation de Maurice Kamto, le SDF principal parti de l'opposition tarde à  réagir
 

Cameroun : Arrestation de Maurice Kamto, le SDF principal parti de l'opposition tarde à  réagir

 
 
 
 4939 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 janvier 2019 - 08:42

Kamnto


© Koaci.com- Jeudi 31 Janvier 2019- Le Bureau exécutif national du Social Democratic Front (Sdf, qui compte actuellement 18 députés et 7 sénateurs contre 1 pour le Mrc), principal parti de l’opposition tarde à  réagir sur l’arrestation de Maurice Kamto et quelques cadres du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc).


Toutefois, l’on a enregistré une «timide» réaction de la section du Sdf-centre qui a condamné sans réserve l’ « embastillement des hommes politiques » et « demande leur libération immédiate et sans condition ».

Lundi, le Social Democratic Front (Sdf, principal parti de l’opposition camerounaise) a promis des concertations avec d’autres formations politiques de l’opposition en vue des prochaines «manifestations pacifiques».

Dans un communiqué le parti de John Fru Ndi a dénoncé «les actes de violence et de barbarie» commis samedi lors de la marche du Mrc qui a fait 6 blessés et 117 interpellations.

Le principal parti de l’opposition camerounaise a dit vouloir s’engager contre « la confiscation de l’espace public »

Lire aussi : https://www.koaci.com/cameroun-principal-parti-dopposition-annonce-concertations-pour-prochaines-manifestations-127363.html

Si la réaction officielle du Sdf se fait attendre après les évènements du lundi soir, quelques partis politiques ont réagi à  l’arrestation du leader du Mrc, deuxième à  l’élection présidentielle du 7 octobre avec 14,23%.

Cabral Libii du mouvement 11 millions a condamné l’arrestation de Maurice Kamto.
Le candidat du parti Univers (3e avec 6%) à  la dernière élection a demandé la libération immédiate de Maurice Kamto.

24 heures avant Cabral, Akere Muna avait condamné l’arrestation de Maurice Kamto.
D’autres partis politiques non représentés au parlement à  l’instar du Cameroon People’s Party (Cpp), le Manidem ont aussi condamné cette arrestation et exigé la libération « immédiate » de Maurice Kamto.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir) a dénoncé les agissements du Mrc « les comportements illégaux et irresponsables tout autant que les actes de vandalisme inqualifiables et d'infamie orchestrés le week-end dernier par le MRC à  l'intérieur du pays et à  l'étranger ».

Selon le Rdpc, « Tout cela établit clairement, pour ceux qui pouvaient encore en douter, que le MRC et son promoteur ont choisi la déstabilisation des institutions, l'insurrection et le chaos comme modes de combat politique afin d'obtenir ce qu'ils ne parviennent pas à  gagner par les voies démocratiques ».

De nombreux partis de la majorité présidentielle appellent à  des sanctions contre les actes de vandalisme dans les ambassades du Cameroun à  l’étranger.

Charges retenues

Maurice Kamto et ses camarades ont été interrogés par la police. Association de malfaiteurs, rébellion en groupe, l’hostilité de la patrie, l’insurrection et le trouble à  l’ordre public font partie des 8 charges retenues contre Maurice Kamto qui rejette les actes de vandalisme commis dans les ambassades du Cameroun à  l’étranger.


Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –

(Ph)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008