Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso  : Le président Kaboré à  la tête du G5 Sahel
 

Burkina Faso : Le président Kaboré à  la tête du G5 Sahel

 
 
 
 6571 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 05 février 2019 - 18:59

©Koaci.com - Mardi 5 février 2019 - Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a été porté à  la tête du G5 Sahel au cours de la 5ème conférence des chefs d’Etat des pays membres tenue ce mardi à  Ouagadougou.

«Malgré la modestie de ses moyens et ses quelques années d’existence, le G5 Sahel s’est imposé comme une véritable force, un puissant moyen de lutte contre les menaces sécuritaires multiples dans la région », a déclaré le nouveau président en exercice du G5 Sahel, affirmant vouloir poursuivre les œuvres de son prédécesseur, le président du Niger Mahamadou Issouou.

Il a félicité son homologue nigérien Issoufou pour les acquis engrangés sous son mandat et salué les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis aux efforts de l’organisation commune.

Au regard de l’ampleur de plus en plus croissante des attaques terroristes dans la région, M. Kaboré a estimé que « d’autres initiatives doivent être prises pour renforcer notre solidarité et nos capacités opérationnelles sur le terrain dans la lutte contre le terrorisme, en impliquant les populations à  la base, ainsi que les organisations de la société civile ».

Pour lui, le G5 Sahel doit être une réponse appropriée, avec une grande capacité d’anticipation, sur les chantiers du développement et de la sécurité, au regard des défis qui demeurent.

« La promotion du développement économique et socioculturel dans les pays du sahel doit être au cœur de nos actions », a rappelé le président du Faso, qui souhaite la mise à  disposition rapide des moyens d’action.

M. Kaboré a appelé à  « un soutien constant et à  une solidarité internationale plus accrue en faveur des efforts que déploient les pays du G5 Sahel », car selon lui, la paix au sahel n’a pas de prix et le terrorisme n’a pas de frontières.

Outre cette passation de charge, les cinq chefs d’état des pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Tchad et Niger) se sont concertés sur les actions futures dans la lutte contre le terrorisme et pour le développement de leurs régions

"Je suis totalement satisfaits des conclusions auxquels nous sommes parvenus à  l'issue de cette conférence qui nous a permis de réaffirmer notre détermination et notre volonté à  poursuivre le combat contre le terrorisme sur toutes ses formes, sur le plan militaire, économique parce c'est sur le terreau de la pauvreté que prospère le terrorisme et aussi sur le plan idéologique sur l'ensemble de l'espace du G5 sahel », a déclaré le président Issoufou.

« Nous sommes satisfaits de l'évolution de la mise en place de l'operationalisation de cette force conjointe. Mais néanmoins il reste des questions sur lesquelles nous allons continuer à  travailler. D'abord la recherches d'un mécanisme pérenne de financement de cette force et ensuite nous continuerons a faire le plaidoyer en vue de placer la force conjointe sous le chapitre 7 de la charte des Nations-Unies », a-t-il indiqué.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement