Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Présidentielle, Idrissa Seck obtient le soutien de l'ex maire de Dakar Khalifa Sall
 

Sénégal : Présidentielle, Idrissa Seck obtient le soutien de l'ex maire de Dakar Khalifa Sall

 
 
 
 8236 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 08 février 2019 - 17:56

Idrissa Seck et Khalifa Sall

©koaci.com- Vendredi 8 février 2019 – Au Sénégal, l’ex maire de Dakar a officialisé son soutien au candidat Idrissa Seck pour la présidentielle. Khalifa Sall l’a fait à  travers une déclaration dont une copie est parvenue à  KOACI.

Idrissa Deck n’en finit de faire converger autour de sa candidature. Après le soutien de sept recalés à  la présidentielle auxquels se sont ajoutés ceux du Capitaine Dièye, de Thierno Bocoum, de Sheikh Alassane Sène, de Mamadou Diop Decroix… voici que le très populaire Khalifa Sall a décidé de soutenir sa candidature.

La décision de Khalifa Sall a été officialisée ce 8 février à  travers un communiqué rendu public par ses collaborateurs.

La décision rendue à  Abuja le matin même par la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) est le déclic qui a décidé Khalifa Sall à  annoncer son ralliement quelques heures plus tard.

Les magistrats l’ont en effet débouté des demandes de mesures provisoires formulées par ses avocats, qui visaient à  suspendre et reporter le scrutin le temps que la juridiction communautaire statue sur sa requête : selon la défense de Khalifa Sall, sa condamnation à  cinq ans de prison dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar n’est en effet toujours pas définitive, ce qui aurait dû lui permettre d’être candidat.

Avec ce nième ralliement la coalition Idy 2019 est plus que jamais forte. Et ses chances d’accéder au moins au second tour du scrutin beaucoup plus important.

Voici la déclaration officielle de Khalifa Sall

Mes chers compatriotes,

Dans les heures difficiles de son histoire, le peuple sénégalais a toujours su trouver
la force pour reprendre son destin en main. C’est porté par cette conviction que je
m’adresse à  vous en cette période sombre où notre pays est confronté à  un péril qui
fait planer des dangers majeurs pour sa stabilité.

Hier saluée par le monde entier, notre démocratie a été mise à  mort ces sept dernières années par la rupture du dialogue politique, par la manipulation de la Constitution, par les tripatouillages du processus électoral et par la remise en cause des acquis démocratiques. Durant sept années, les institutions et les lois de la République ont été manipulées et détournées par le pouvoir en place pour se tracer le chemin d’une réélection sans péril.

A l’heure où le Sénégal et les Sénégalais ont disparu du discours officiel pour faire
place à  l’obsession du second mandat, je vous parle de notre pays. Parce que le
Sénégal, dont l’histoire s’est construite à  force de sacrifices et de courage, est plus
grand que nos destins individuels, plus grand que les arrangements d’appareil, plus
grand que ceux qui prennent le peuple pour un marchepied pour leurs ambitions.

Je vous parle de l’urgence à  redresser le Sénégal pour sauver notre pacte républicain.

S’il y a urgence à  mener ce combat, c’est parce que la pratique du pouvoir actuel a
mis en exergue un constat d’évidence : notre régime politique est à  bout de souffle.
Cette évidence nous engage à  mener le combat pour refonder la République avec
des garanties partagées et acceptées d’effectivité de la séparation des pouvoirs, de l’indépendance de la justice, de la démocratie, de la décentralisation, de la protection des libertés et de la transparence dans la gouvernance publique.

Notre détermination peut venir à  bout de ce défi si nous la mettons au service de
l’intérêt général. La devise de la République « un peuple, un but, une foi » nous
rassemble dans un destin commun et trace un chemin d’espérance où ensemble nous
pourrons réaliser toutes nos ambitions. Nous pouvons y arriver si nous parvenons à 
hisser notre détermination à  la hauteur des enjeux de l’élection présidentielle du 24
février 2019 pour défaire ce régime qui veut s’imposer sans gloire et à  tout prix.

Mes chers compatriotes,

Je sais que vous êtes prêts à  engager ce combat. Je le suis avec vous, convaincu que
le Sénégal vaut tous les sacrifices. Je resterai cet homme trempé dans les valeurs,
un homme politique qui ne se reniera jamais et qui ne renoncera jamais à  son
engagement pour notre pays.

C’est pour cette raison que j’ai décidé, en accord avec les partis et organisations
membres de Taxawu Senegaal ak Khalifa Ababacar SALL, d’accepter l’offre d’alliance
du candidat Idrissa SECK. Ensemble, nous avons décidé de sceller un partenariat
fondé sur un engagement commun de rupture et de refondation de la gouvernance institutionnelle, démocratique, économique et sociale. Avec Idrissa SECK et avec toutes les forces vives de la Nation, nous allons construire la force de l’élan nécessaire pour réaliser notre ambition commune pour un Sénégal de paix, de progrès, de liberté,
de justice sociale et de solidarité.

Khalifa Ababacar SALL
Dakar, le 08 février 2019



Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement