Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bongouanou, « destitution » avortée du chef de tribu samedi dernier
 

Côte d'Ivoire : Bongouanou, « destitution » avortée du chef de tribu samedi dernier

 
 
 
 8811 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 février 2019 - 10:06

© koaci.com – Mardi 19 Février 2019 -La région du Moronou a connu une folle journée samedi dernier précisément dans le village de Kangandi.

Selon nos informations, des opposants au chef de tribu d’Essandanin, Nanan N’Gaza IV, ont tenté de démettre ce dernier, « illégalement » et au mépris des Us et coutumes Agni de Bongouanou.

En effet, la cérémonie de destitution qui aurait été placée sous le parrainage de l’inspecteur d’Etat, Ahoua N’Doli Théophile, n’a finalement pas eu lieu.

Intronisé depuis avril 2002, à  l’unanimité des membres de sa famille Ehuibossofouai et de tous les chefs de villages, Nanan N’Gaza IV exerce la fonction de chef de tribu Essandanin, conformément aux Us et coutumes Agni.

« Mais, par pure haine, et jalousie , six agitateurs dirigés par Kouamé Akpégni Pierre dit Kablan Bilé 2 et Djadou dit Koffi 2 respectivement chefs de Bocaci et de Kangandi décident de le destituer par la force, en violation de l’article 3 de la loi No 2014-428 du 14 /07/2014 selon lequel, « Les rois et chefs de tribu sont désignés suivant les Us et coutumes dont ils relèvent » ; Et en pays Agni, c’est la famille qui choisit les chefs : Une fois designé , le chef de tribu est irrévocable ! Seule la famille est compétente pour prendre une quelconque décision », explique-t-on dans un communiqué de presse transmis à  KOACI.

« Dans le cas d’espèce, Nanan N’Gaza IV est en possession du trône et jouit de la confiance indéfectible de sa famille qui l’a consacré. Alors, à  qui profite réellement cette déstabilisation ? Quelle est la valeur d’un chef installé par la force et la violence ? », interroge-t-on dans le document.

Nous apprenons que, les forces de l’ordre ont été mobilisées à  l’occasion de cette « forfaiture », mais la cérémonie a été finalement annulée face à  la résistance des villageois mobilisés pour la circonstance.

Pourquoi les forces de l’ordre n’ont-elle pas protégé Nanan N’Gaza IV, chef de tribu, autorité traditionnelle établie au lieu de protéger les déstabilisateurs ?

« Selon l’article 5 de la même loi No 2014-428 relative aux chefs traditionnels, « L’Etat de Côte d’Ivoire assure la protection des rois , chefs de provinces, cantons, tribu contre les menaces , outrages,, violences , injures ou diffamations dont-ils pourraient être l'objet dans l’exercice de leurs fonctions », rappelle-t-on.

Le chef de tribu est encore sur le trône parce que la famille qui l’a placé le soutient. La preuve la tentative de déstabilisation a échoué, ajoute la source.

Un appel est donc lancé aux autorités compétentes et à  la chambre des rois et chefs traditionnels pour s’auto-saisir de ce dossier afin de faire respecter les Us et coutumes à  Bongouanou.

L’on nous signale que le Roi du Moronou Anoh Assoman III soutient Nanan N’Gaza IV.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria: Au moins neuf morts dans une attaque de bandits armés dans le...
 
 
Nigeria: Au moins neuf morts dans une attaque de bandits armés dans le centre
Société
 
Côte d'Ivoire: Pour la réinsertion des mineurs de Bouaké, Dominique Ou...
 
 
Côte d'Ivoire: Pour la réinsertion des mineurs de Bouaké, Dominique Ouattara offre un centre à la Justice
Côte d'Ivoire: Accident spectaculaire entre deux « Gbakas » vue sur les réseaux sociaux, l'un des conducteurs interpellé
Société
Côte d'Ivoire: Accident spectaculaire entre deux « Gbakas » vue s...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Côte d'Ivoire: Une seconde ivoirienne sélectionnée pour participer au programme international de leadership des visiteurs aux USA
Société
Côte d'Ivoire: Une seconde ivoirienne sélectionnée pour participe...
Côte d'Ivoire il y a 7 heures
 
Soudan: Les femmes  désormais libres de « danser ou porter un pantalon »
Société
Soudan: Les femmes désormais libres de « danser ou porter un pan...
Soudan il y a 7 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bongouanou, « destitution » avortée du chef de tribu samedi dernier
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Carlo
En réalité, c'est une histoire de rdrhdp et PDCI. Comme les Agnis sont dignes et respectueux comme tout bon Akan, ils ne tomberont pas dans cette destitution organisée par Ahoua N'Doli et ses acolytes. Des gens qui ne jurent que par les ventre. Les Agnis des peuples à  respecter, allez y faire cela au rdrhdp😒.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Merci KOACI pour cette mise à  jour concernant cette affaire en plein pays Agni à  Bongouanou et vous mêmes avez été les premiers à  informer le peuple à  ce propos. KOACI, y'a pas votre deux. On avance... On observe aussi...
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
93%  
 
2
Non
0%  
 
136
Sans Avis
7%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement