Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise à  l'université de Cocody, les enseignants interpellés  écroués à  la MACA et seront jugés dans 15 jours
 

Côte d'Ivoire : Crise à  l'université de Cocody, les enseignants interpellés écroués à  la MACA et seront jugés dans 15 jours

 
 
 
 12446 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 février 2019 - 09:11

Prof Zamina de la CNEC

© koaci.com – Mercredi 20 Février 2019 -Interpellés lundi par la police pour avoir empêché le bon déroulement des examens à  l’université de Cocody, le secrétaire général d’une frange de la Coordination nationale des enseignants et chercheurs (CNEC), Johnson Kouassi Zamina, et Joël Dade, un enseignant de chimie ont été écroués mardi soir à  la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Présentés devant un juge d’instruction, ils ont été auditionnés pendant plusieurs heures avant leur incarcération.

« Les deux enseignants sont accusés de trouble politique, trouble à  l’ordre publique, séquestration, menace et injure », selon la justice. Sous le coup d’une procédure en flagrant délit, ils doivent être jugés sous 15 jours.

L’interpellation des deux enseignants du supérieur lundi par la police a été le motif mardi de la suspension de la participation des syndicats aux négociations entamées lundi avec le ministre de l’éducation nationale.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise à  l'université de Cocody, les enseignants interpellés écroués à  la MACA et seront jugés dans 15 jours
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
audreyjosey2008
quand la dictacture de dramane bat son plein . hummm je serai le premier a m'enrolé pour les elections qui auront lieu dans 20 mois.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Quand on décide de faire grève on n'oblige pas les syndicats qui n'en veulent pas à  rentrer dans la danse. La CNEC se dit majoritaire et pourtant les examens se poursuivent. Pourquoi aller menacer les enseignants qui librement ont décidé d'assumer leurs charges? C'est donc avec la force que la CNEC veut réussir sa grève ou bien? A la force , il faut parfois opposer la force. Merci à  la justice d'éduquer ces mauvais éducateurs de nos frangins.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Yassouha Sran
continuez à  emprisonner les ivoiriens.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire KKB-artiste camerounaise, est il préférable d'éviter les rapports trop intimes avec ses collaborateurs ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre...
 
3157
Oui
71%  
 
1162
Non
26%  
 
112
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement